Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Al-moukhtasar + La Volonté

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Al-moukhtasar + La Volonté

    [size=18px] « ce que dieu veut sera, et ce que dieu ne veut pas ne sera point »
    tout ce dont dieu, dans son non-commencement, a voulu q’il soit sera, et tout ce dont il n’a pas voulu qu’il soit ne sera point.
    la volonté de dieu ne change pas, car celui dont la volonté change est forcément une créature ; il est impossible que dieu soit créé. ainsi, c’est selon sa volonté eternelle, qui ne subit aucun changement, que dieu fait changer les créatures.
    [/size]


    [size=18px] volonté : [/size]
    la volonté est un attribut de dieu, sans commencement ni fin, avec lequel il donne des caractéristiques possibles à des contingents. le fait d’avoir ceci plutôt que cela, c’est par la volonté de dieu.
    ibnou taymiyah dit que dieu a des volontés créées, mais sans commencement.
    lorsqu’une chose apparaît, c’est par la volonté de dieu. pour lui, il s’agit d’une volonté créée qui s’est produite en dieu. pour lui, chaque volonté est créée mais le genre « volonté » n’a pas de commencement. pour lui, c’est une volonté qui s’est produite, comme pour nous, lorsque nous voulons quelque chose, il s’agit d’une volonté créée. cette volonté n’existait pas avant, autrement cela voudrait dire que déjà avant on voulait telle chose. pourtant, parfois, la personne ne savait même pas qu’elle voulait telle chose. pour nous, c’est au moment où nous voulons une chose que dieu crée cette volonté. avant, elle n’existait pas. donc, pour ibnou taymiyah, dieu est une entité où il se produit toutes ces volontés, ces créatures. et celui qui dit que dieu est sujet à des volontés créées, c’est comme s’il disait que dieu est créé, c’est-à-dire qu’il se produit en lui des choses créées. ce sont des jeux de mots. toujours son même système.
    [size=12px][/size]

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Al-moukhtasar + La Volonté

    [size=18px] pourquoi les attributs de dieu sont-ils sans commencement ni fin ? [/size]
    rien ne se produit dans l’entité de dieu. dieu ne change pas. pourquoi ? changer veut dire passer d’un état à un autre. ce nouvel état est soit parfait soit imparfait. soit une perfection, soit une imperfection ? si c’est une imperfection, comment est-il devenu ? imparfait. et si c’est une perfection, avant il était imparfait. pourquoi avant était-il imparfait ? il a subi un changement. et s’il te dit qu’avant il était parfait, et que même avec ce nouvel état il est encore parfait, donc on ne peut pas dire qu’avant il était imparfait. où est l’imperfection ? dans le fait qu’il aurait pu avoir cette imperfection, mais qu’il ne l’avait pas. lorsque quelqu’un peut avoir cette perfection, mais qu’il ne l’a pas, c’est une imperfection.
    c’est comme pour le prophète :mhd1: . il est parfait, mais à chaque fois qu’il acquiert quelque chose il devient encore plus parfait. déjà pour lui on ne dit pas qu’il était imparfait avant. mais l’état d’avant est moindre que le suivant. puisqu’il peut toujours monter en grade, cela prouve que c’est une créature qui accepte l’évolution, le changement. celui-là ne mérite pas la divinité. l’ignorance est une imperfection. celui qui n’a pas la science est un ignorant, donc imparfait.
    ne pas confondre vouloir avec aimer. il y a des choses que l’on veut, mais que l’on n’aime pas. on parle ici d’une volonté créatrice (au niveau création - ^iradat taqwim). ex : dieu a voulu qu’untel soit mécréant, mais ça ne veut pas dire qu’il aime la mécréance. dieu ordonne le bien et non le mal. il n’ordonne pas la mécréance, et il ne l’aime pas.

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Al-moukhtasar + La Volonté

    [size=18px] pourquoi serait-ce une imperfection s’il n’y avait création que du bien et non pas du mal ? [/size]
    cela voudrait dire qu’il est impuissant sur le mal. et s’il te dit : «il est puissant, mais sa fonction c’est seulement le bien.» regardons ce qu’est la puissance, le bien et le mal. est-ce que le bien est une créature ? oui. et le mal aussi. qu’est-ce que la fonction de la puissance ? c’est de faire sortir du néant ou d’anéantir ce qui existe. on n’a pas encore parlé de bien ou de mal. comme les deux, bien et mal, sont des créatures (possible rationnel), et que la puissance concerne les créatures, si elle était limitée pour une partie plutôt qu’une autre, ça serait de l’impuissance. on parle d’impuissance lorsque c’est possible mais qu’il y a un empêchement. cela veut dire que quelqu’un l’a caractérisé. mais lorsque ça ne concerne pas du tout la puissance, on ne dit pas : « peut » ou « ne peut pas » (impossible rationnel).
    dire que dieu crée le bien et non pas le mal reviendrait à dire que quelqu’un lui a, en quelque sorte, donné la fonction de créer le bien et non pas le mal. si dieu avait la puissance sur une partie des contingents plutôt qu’une autre, cela reviendrait à dire que sa puissance est limitée, ce qui est une imperfection. celui qui a été caractérisé a besoin de quelqu’un qui lui donne ses caractéristiques.
    pourquoi dit-on du soleil qu’il est créé ? parce qu’il a une forme. et s’il a une forme, c’est que quelqu’un la lui a donnée. c’est impossible qu’il se donne une forme. aussi, on a vu qu’il est impossible que dieu ai une forme. pourquoi ? on a vu qu’il y a deux possibilités. ou il a toutes les formes, et cela est impossible. ou il en a une plutôt qu’une autre. et celui qui a une forme plutôt qu’une autre, c’est qu’il a eu besoin de quelqu’un qui la lui donne. la chose ne se crée pas elle-même. c’est pourquoi dieu est immatériel. celui qui a été caractérisé a besoin de celui qui lui donne ses caractéristiques.
    la volonté n’est pas liée à l’ordre.
    ex : dieu a ordonné à satan de se prosterner pour adam mais ne l’a pas voulu. il a ordonné à abraham d’égorger son fils mais ne l’a pas voulu. et là, les mou^tazilites n’ont aucun argument parce que c’est dans le qour’àn. mais, comme dieu n’a pas voulu qu’abraham égorge son fils, il a mis à sa place un bélier. c’est ce que nous commémorons dans le mois du hajj.
    les mou^tazilites ont dit que c’est de la bêtise que d’ordonner ce qu’on ne veut pas. pour eux, si tu ne veux pas quelque chose, pourquoi l’ordonner ? certains ont tendance à confondre et à comprendre que dieu nous éprouve pour savoir, afin d’acquérir une science. c’est le sens d’un verset, qui dit, si on le traduit mot à mot :
    « (…) nous vous éprouverons afin de savoir ceux d’entre vous qui luttent, ainsi que les endurants, (…) »
    qour’àn 47/31


    certains peuvent comprendre de ce verset que dieu nous envoie des épreuves afin de voir si on est obéissant ou pas. non. en réalité, dieu donne des épreuves afin de montrer aux gens quels sont les patients, les endurants, … car nous ne connaissons pas ce qui est caché. parfois, il y a des gens qui nous paraissent bien, qui nous semblent être des exemples à suivre, puis, après qu’ils ont subi des épreuves on voit que ce n’est pas le cas. on dit aussi que l’on connaît ses amis suite aux épreuves qu’ils subissent. de même, dans le voyage, c’est ainsi que l’on voit s’il s’agit de gens bien ou de «profiteurs». donc, ce verset signifie : pour nous faire distinguer le bon du mauvais. parfois, dieu ordonne, à quelqu’un ce qu’il ne veut pas, afin de nous montrer ce qui nous est caché.

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Al-moukhtasar + La Volonté

    [size=18px] quelle est la sagesse d’ordonner ce qu’on ne veut pas ? [/size]
    c’est pour montrer la soumission de son serviteur.
    il raconte une histoire. « dans un bateau se trouvait un mage (adorateur du feu) et un mou^tazilite qui demanda au mage pourquoi il ne devenait pas musulman. celui-ci répliqua : <parce que dieu n’a pas voulu.> le mou^tazilite lui dit : <mais si il l’a voulu, mais c’est satan qui n’a pas voulu.> alors le mage rétorqua : <donc je suis avec le plus fort.> »
    cela revient à dire que dieu est impuissant dans son royaume. selon eux, si dieu veut quelque chose, et que le puceron veut autre chose, c’est la volonté de ce dernier qui se réalise. ils vont tellement loin dans l’égarement qu’ils ont dit que dieu avait la puissance de créer ce que les créatures voulaient, mais que lorsqu’il leur a donné cette volonté, il est devenu impuissant. et dire qu’on présente les mou^tazilites comme étant des gens qui raisonnent !
    exemples :
    la mécréance des anges : dieu ne l’a pas ordonnée et ne l’a pas voulue.
    dieu n’a pas ordonné la mécréance des non-croyants, mais il l’a voulue.
    dieu a ordonné la croyance pour les mécréants mais ne l’a pas voulue.
    dieu a ordonné la croyance pour les musulmans et l’a voulue.
    la volonté de dieu veut dire caractériser, c’est-à-dire donner un attribut possible plutôt qu’un autre. nous, c’est après réflexion que nous agissons, mais dieu a su et voulu, et la chose se produit au moment où il l’a su et voulu. concernant dieu, il n’y a pas de notion de temps. la personne ne crée pas ses actes.
    il y a un verset qui dit, selon l’interprétation exégétique :
    « ne connaît-il pas ce qu’il a créé (…) »
    qour’àn 67/14


    ne sait-il pas, celui qui crée ? (c’est-à-dire qu’il a la science)

    créer veut dire surgir du néant. et cela veut dire que cela doit apparaître avec des attributs. cela veut dire que celui qui crée doit avoir la science. c’est pourquoi nous ne créons pas nos actes. or chez nous, il se produit beaucoup de choses dont nous n’avons pas connaissance. nous ne connaissons pas les détails de comment cela a été fait. nous faisons parfois des choses, puis après nous disons : « ah si j’avais su, je n’aurais pas fait ça. » en réalité, celui qui fait quelque chose doit en connaître les conséquences.
    donc, celui qui crée a la science, la puissance et la volonté. parfois nous voulons, mais nous n’avons pas la puissance. dieu a la puissance de créer ce qu’il veut. le menteur est celui qui a menti, pas celui qui a créé le mensonge. cet acte est attribué à dieu au niveau de la création. mais celui qui l’a fait (au niveau du kasb), c’est l’être humain, et c’est pourquoi il va être jugé. il ne va pas être jugé pour la création de cet acte mais pour la relation qu’il y a entre l’acte et lui-même.
    donc il faut faire la différence entre aimer – vouloir – ordonner.

    les mou^tazilites disent qu’ils font ce qu’ils veulent. ils n’arrivent pas à penser que quelqu’un sera jugé pour des choses qu’il n’a pas créées lui-même. pour eux, pour que quelqu’un soit responsable, il doit créer ses actes. cela est impossible parce qu’on a vu que la puissance de dieu est globale sur toutes ses créatures. il raconte l’histoire d’un savant sunnite qui, devant le calife, posa 4 questions à un mou^tazilite qui prétendait que c’est la volonté de l’être humain qui se réalise. il lui a dit :
    « <t’es-tu créé comme tu veux ou comme il veut ?>
    <comme il veut>
    <tu reçois la subsistance comme tu veux ou comme il veut ?>
    <comme il veut>
    <tu meurs quand tu veux ou quand il veut ?>
    <quand il veut>
    <quand tu mourras, tu iras où tu veux ou où il veut ?>
    <où il veut>. » alors où est ta volonté, dont tu t’enorgueillis ?
    notre volonté est soumise à celle de dieu.
    il y a un verset dont le sens est :
    « mais vous ne le voudrez que si dieu le veut, lui, le seigneur des mondes. »
    qour’àn 81/29

    dans ce verset il y a deux volontés. « vous ne voudrez… » veut dire que nous avons une volonté. mais « … que ce que dieu a voulu ». et il y a la volonté de dieu. et quelle est celle qui est soumise à l’autre ? la nôtre. comment une volonté créée peut-elle l’emporter sur celle qui n’a pas de commencement ?
    dès qu’il est question de prédestination, revenez toujours à la science. ce sont les paroles de ach-chàfi^iyy. a celui qui dit : - non, c’est ma volonté, on demande : - est-ce que dieu a su que tu allais vouloir cela ? il ne peut que répondre : - oui, il l’a su.
    il y a un hadîth qoudousiyy, juste, dans lequel dieu dit, dans le sens :
    « (…) si dieu a voulu qu’une chose t’arrive, même si tous se mettent d’accord pour l’empêcher, ils n’y arriveront pas (…) »
    rapporté par al-boukhâriyy


    la personne sera questionnée sur ce que dieu a ordonné, et pas sur ce que dieu a voulu. elle n’aura pas d’excuse. elle ne va pas être questionnée sur le pourquoi dieu a voulu qu’elle fasse ou ne fasse pas telle chose. elle sera questionnée sur l’ordre que dieu lui a donné et qu’elle n’aura pas exécuté. par exemple, pourquoi elle ne fait pas la prière ?
    est-ce que dieu ne lui a pas ordonné de la faire ? et elle ne pourra pas dire : « je ne peux pas, » parce qu’elle en avait les moyens. pourquoi n’a-t-elle pas suivi les prophètes ? dieu a envoyé des prophètes, pourquoi ne les a-t-elle pas suivi ? elle ne sera pas questionnée pour ce que dieu a voulu qu’elle croie ou pas. elle ne va pas être questionnée sur la volonté de dieu, puisqu’elle se réalise. elle sera questionnée, par exemple, sur l’ordre que dieu lui a donné d’entrer dans l’Islam. elle ne pourra pas dire : « c’est dieu qui a voulu que je ne croie pas. » est-ce qu’il ne le lui a pas ordonné ? n’as-t-elle pas entendu l’appel à l’Islam ? oui. donc dieu lui a donné les éléments : la raison… celle qui boit de l’alcool, est-ce que dieu ne le lui a pas interdit ? le jour du jugement, elle ne va pas dire non. la personne sera châtiée pour les choses qu’elle aura faites. elle sera questionnée pour ses actes, qui ont été voulus par dieu. sont-elles identiques ces deux personnes : une qui fait le bien et l’autre pas ? non. la différence entre elles, c’est qu’une aura obéi et l’autre désobéi. mais pour toutes deux, cela s’est produit selon la volonté de dieu. pour la première, en conformité avec l’ordre de dieu, et pour la deuxième, contrairement à l’ordre de dieu. c’est pourquoi les créatures doivent rendre des comptes. elles ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent. et c’est la volonté de dieu qui se réalise.
    il y a un poème de ach-chàfi^iyy qui dit : « ce que tu veux sera, même si je ne veux pas. et ce que je veux, si tu ne le veux pas, il ne sera pas. c’est toi qui as créé les gens selon ta science. les uns heureux, les autres malheureux. certains riches, et d’autres pauvres (…) »

    il y a un hadîth qui dit, dans le sens :
    « ils demandent : <o prophète de dieu, ce qu’on va faire, sont-ce des choses déjà connues ou sont-ce des choses nouvelles ?> il a répondu : <ce sont des choses que dieu a su déjà que vous allez faire.> ils lui ont demandé : <pourquoi les fait-on ?> il leur a dit : <vous allez faire ce que dieu vous a prédestiné.> »
    rapporté par :
    (manque la référence)

    cela parce que les gens ont dit : «puisque finalement on va faire que ce que dieu a voulu, alors pourquoi bouge-t-on ?.» il leur a dit : « de toute façon chacun va faire ce que dieu a su, dans son non-commencement, qu’il allait faire. » en réalité, si tu ne bouge pas, c’est que dieu a su que tu n’allais pas bouger, et voulu que tu ne bouge pas. mais toi tu ne le sais pas. en vérité, c’est une liberté sous une contrainte. une liberté, parce que tu sens que tu peux faire ceci ou cela, mais une contrainte parce que dieu a su ce que tu allais faire, et que tu ne peux pas faire autre chose. c’est comme si c’était réglé, simplement il ne s’agit pas d’une vraie contrainte. pourquoi ? parce que tu ne sais pas ce que tu dois faire, donc tu ne peux pas dire : « j’y suis contraint. » parce que si on te dit : «contraint de quoi ?», tu ne le sais pas. ce que tu vas faire dans un jour, c’est connu. mais est-ce que tu le sais ?
    il y a un verset qui dit, dans le sens :
    « si nous l’avions voulu, nous aurions donné à chaque homme sa direction (…) »
    qour’àn 32/13

    c’est-à-dire que si dieu l’avait voulu, nous serions tous pareils (croyants).

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Al-moukhtasar + La Volonté

    [size=18px] où est la responsabilité de l’être humain (la puissance de l’être humain) ? [/size]
    ce qu’il faut savoir, c’est que lorsqu’une personne veut accomplir un acte, dieu crée en elle la puissance et la volonté de le faire. cette puissance et cette volonté n’existaient pas avant. elle reçoit ça comme un acquis. c’est une puissance et une volonté créée. dieu les crée au moment de l’acte. ces actes sont des créations de dieu, mais ils reviennent à la personne, qui recevra la récompense ou le châtiment pour l’avoir accompli (le kasb).
    les savants ont dit, dans le sens : « cette volonté que dieu a créée en toi pour accomplir un acte, cette volonté qui peut faire du bien et du mal, lorsque tu feras du mal, tu seras châtié parce que tu as perdu cette volonté que dieu a créée en toi avec laquelle tu pouvais faire le bien. par le fait de l’avoir dépensée, mal utilisée, tu mérites un châtiment. » et celui qui a fait du bien, qu’il remercie dieu pour lui avoir donné cette volonté et pour l’avoir guidé à faire le bien, parce qu’il aurait pu utiliser cette volonté dans le mal.
    l’injustice, pour dieu, est une chose impossible. on ne dit pas qu’il peut ou ne peut pas être injuste.

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Al-moukhtasar + La Volonté

    [size=18px] qu’est-ce que l’injustice ? [/size]
    ne pas mettre la chose à sa place. faire ceci au lieu de cela. utiliser le bien d’autrui en dehors des normes définies par le possesseur. déjà là, il y a la notion de choses. qui les possède ? c’est aussi ne pas posséder une chose, mais l’utiliser contrairement aux ordres de son possesseur. et dieu est le possesseur de toutes choses. donc il n’y a pas d’injustice. nous sommes des possesseurs relatifs. nos membres ne nous appartiennent pas. celui qui se coupe un membre sera responsable le jour du jugement. ce sont des dépôts, car en réalité nous n’en sommes pas les vrais possesseurs. si nous n’utilisons pas nos biens dans ce que dieu a voulu, nous serons questionnés le jour du jugement, mais pas dieu. l’injustice ne se conçoit pas pour dieu. impossible. le bien et le mal se rapportent à une charte. or c’est dieu qui a fait ces lois. le bien et le mal sont définis par rapport à ce que dieu a qualifié comme tel. pas selon nos humeurs.
    il y a un verset qui dit, dans le sens :
    « (…) vous voulez les biens de ce monde, dieu veut, pour vous, la vie future. dieu est puissant et juste. »
    qour’àn 8/67

    c’est-à-dire : dieu aime pour vous l’au-delà. les bons actes, dieu les a voulus et il les aime. les mauvais actes, dieu les a voulus mais ne les aime pas.
    le prophète :mhd1: a dit, dans le sens :
    « si dieu châtiait tous les gens des cieux et de la terre, il les châtierait sans être injuste car c’est son royaume. et s’il leur pardonne, sa clémence est meilleure que ce qu’ils font. »
    rapporté par :
    (manque la référence)

    en réalité si tu vois tes actes et la récompense, tu vois que la récompense n’a rien à voir avec tes actes.
    il y a un autre hadîth juste qui dit, dans le sens :
    « le prophète :mhd1: a dit : <personne n’entrera au paradis par ses actes.> ils lui ont dit : <même pas toi, ô prophète de dieu ?> il a dit : <même pas moi, sauf si dieu est clément envers moi.> »
    rapporté par :
    (manque la référence)

    et c’est un peu le sens de là hawla walà qouwwata illà billàhi l-^aliyyi l-^adhîm.
    en résumé il y a :
    1° volonté : attribut de dieu, par lequel il caractérise les contingents.
    2° la volonté n’est pas liée à l’ordre, parce que dieu ordonne parfois ce qu’il ne veut pas.
    3° vouloir n’est pas lié à aimer (agréer), parce que dieu veut parfois des choses qu’il n’aime pas.
    ce sont 3 choses différentes, vouloir, ordonner et aimer, qui sont parfois réunies..

    il raconte l’histoire d’un très grand savant sunnite qui rencontra un des chefs mou^tazilite. ce mou^tazilite, qui était juge, demanda au savant sunnite dans le sens :
    <que dieu soit purifié de ce qu’on lui attribue comme mauvais actes.>
    pour lui ce n’est pas dieu qui veut le mal. il ne dit pas que c’est dieu qui a voulu la mécréance. le sunnite lui a répondu en lui disant :
    <gloire à dieu. il n’arrive que ce qu’il veut dans son royaume.>
    c’est en réalité une réponse au mou^tazilite, car si le mal se produisait alors que dieu ne le veut pas, cela reviendrait à dire qu’il est impuissant. tout ce qui se passe c’est parce que dieu l’a voulu puisque c’est son royaume. le mou^tazilite repris en demandant, dans le sens :
    <est-ce que dieu aime être désobéi ?>
    le savant sunnite lui répondit :
    <est-ce qu’il sera désobéit de force ?>
    c’est-à-dire la créature dit : « moi je veux désobéir, et même si dieu n’aime pas, je vais désobéir ! » c’est rendre dieu impuissant dans son royaume.
    puis le mou^tazilite a dit, dans le sens :
    <si dieu a voulu que je soit mécréant puis il a prescrit pour moi la mort, est-ce qu’il m’a fait du bien ou du mal ?>
    <si cette chose-là t’appartient, il t’a fait du mal, mais sinon il fait dans son royaume ce qu’il veut.>
    le mou^tazilite ne put répondre aux arguments du sunnite.
    dans la première réponse, on voit que le sunnite a répondu sur ce que dieu veut et, dans la deuxième il a répondu sur ce que dieu aime. est-ce que dieu aime être désobéit ! puis il est passé au contraire. est-ce que dieu sera désobéit de force !
    c’est pourquoi les gens n’entrent pas au paradis à cause de leurs actes mais par la grâce de dieu.

Discussions similaires

  1. Volonté de me marié, Retour aux sources
    Par 1femme-prête dans le forum Le mariage
    Réponses: 83
    Dernier message: 26/12/2013, 02h56
  2. croire en la volonté de Dieu
    Par magfira dans le forum Autres sujets islamiques
    Réponses: 11
    Dernier message: 04/10/2013, 06h43
  3. Patiente ... et tu seras récompensée par la Volonté d'Allah !
    Par hamdulilah94 dans le forum La famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/10/2010, 19h01
  4. Problém de Volonté
    Par bigfall dans le forum Soutien dans l'épreuve
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/02/2010, 10h52
  5. Volonté Et Souhait
    Par Petithassane dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/03/2008, 12h04

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •