Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Gaza : après des tirs de roquettes vers Israël, suite à des bombardements israéliens, Israël riposte - 04/05/2019

  1. #1
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut Gaza : après des tirs de roquettes vers Israël, suite à des bombardements israéliens, Israël riposte - 04/05/2019

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima




    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh


    Contexte : 03/05/2019

    Gaza: trois Palestiniens tués dans un raid israélien et des affrontements (ministère)


    Gaza (Territoires palestiniens), 3 mai 2019 (AFP) - Deux Palestiniens ont été tués vendredi dans un raid israélien dans la bande de Gaza et un autre dans des affrontements le long de la frontière avec Israël lors desquels deux soldats israéliens ont été blessés, selon des sources israéliennes et palestiniennes.


    Un Palestinien de 19 ans, Raïd Abou Teer, a été tué par des tirs israéliens à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, lors d'affrontements avec l'armée israélienne le long de la frontière, a indiqué le ministère de la Santé dans la bande de Gaza.


    Par ailleurs, deux Palestiniens, Abdallah Abou Mallouh, âgé de 33 ans, et Alaa al-Boubli, âgé de 29 ans, ont été tués et deux autres grièvement blessés dans un raid israélien, selon la même source, qui n'a pas précisé où avait eu lieu la frappe.


    L'armée israélienne a indiqué de son côté dans un communiqué avoir mené ce raid en représailles après que deux soldats israéliens ont été blessés dans les affrontements à la frontière entre la bande de Gaza et Israël.


    Elle a précisé avoir pris pour cible un poste militaire du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza.


    La branche armée du Hamas, les Brigades Al-Qassam, a indiqué dans un communiqué que les deux Palestiniens tués dans le raid faisaient partie de ses rangs.


    Le Hamas a promis de répondre à ce qu'il a qualifié d'"agression israélienne".


    Les soldats israéliens sont rarement blessés lors des heurts qui surviennent pendant les manifestations qui ont lieu depuis plus d'un an le long de la frontière pour protester contre le blocus par Israël de l'enclave palestinienne et pour le retour des réfugiés palestiniens chassés ou ayant quitté leurs terres à la création d'Israël en 1948.


    Au moins 268 Palestiniens ont été tués depuis le début du mouvement au cours des manifestations ou dans des frappes israéliennes de représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave sous blocus. Deux soldats israéliens ont été tués.


    Le ministère de la Santé à Gaza a fait état de 50 Palestiniens blessés par des tirs israéliens lors des affrontements de vendredi.


    Selon une porte-parole de l'armée israélienne, 5.200 Palestiniens se sont rassemblés pour manifester.


    Les organisateurs des manifestations et le Hamas affirment que le mouvement des "Grandes marches du retour" est indépendant. Israël accuse en revanche le Hamas d'orchestrer ces manifestations et soutient que les soldats ne font que protéger la frontière afin d'éviter des infiltrations de Palestiniens.



    Publié le 03/05/2019 09:00


    Source

    atlantico.fr/node/3571718



    Dernière modification par talib abdALLAH ; 05/05/2019 à 00h51.

  2. #2
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut

    Source : Euronews

    04/05/2019




  3. #3
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut

    Gaza: 4 Palestiniens tués dont un bébé dans des raids israéliens

    BFM TV

    04/05/2019 à 22h45





    Explosion à la suite d'un raid israélien, le 4 mai 2019 à Gaza. - Mahmud Hams / AFP





    250 roquettes palestiniennes ont été lancées samedi, dont une partie par le Jihad islamique. À deux jours du ramadan, l'Egypte tente une médiation pour calmer la situation.

    Quelque 250 roquettes ont été tirées samedi de Gaza vers Israël, entraînant des dizaines de raids israéliens ayant fait quatre morts palestiniens, dont un bébé et sa mère enceinte.

    Il s'agit d'un des plus importants nombres de roquettes tirées en une seule journée sur Israël dans les violences des dernières années entre les groupes armés palestiniens dont le Hamas au pouvoir à Gaza, et l'État hébreu.



    Deux Israéliens et 17 Palestiniens blessés


    Depuis le matin, environ 250 roquettes ont été tirées par des combattants palestiniens vers les localités du sud et du centre d'Israël, mais plusieurs dizaines ont été interceptées par le système de défense anti-missiles, a indiqué l'armée. Une grande partie des roquettes sont tombées sur des zones inhabitées, d'après la police.

    Une Israélienne de 80 ans a été grièvement touchée par des éclats à Kyriat Gat, à 20 km de Gaza, et un Israélien de 50 ans a été blessé à Ashkelon, selon la police.

    Dans les dizaines de raids israéliens de représailles, quatre Palestiniens ont été tués et 17 blessés selon le ministère de la Santé relevant du Hamas. Parmi eux, une fillette de 14 mois et sa mère enceinte ont péri lors d'un raid qui a touché leur maison à Gaza. Une soeur de la fillette a été grièvement blessée.

    Israël, à travers la voix de la porte-parole de l'armée israélienne a déclaré n'avoir "pas de commentaire" à faire.




    Le Jihad islamique revendique une partie des roquettes tirées


    En soirée, les sirènes d'alarme ont continué de retentir dans les zones israéliennes limitrophes de Gaza, selon l'armée. La police a appelé les habitants à se rendre dans les abris à chaque alerte.

    Le Jihad islamique, allié du Hamas à Gaza, a revendiqué le lancement d'une partie des roquettes et s'est dit prêt à poursuivre les tirs. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, la branche armée du groupe a menacé d'attaquer plusieurs sites israéliens stratégiques, notamment l'aéroport international Ben Gourion près de Tel-Aviv.

    En réponse, l'aviation israélienne a ciblé 120 positions du Hamas et du Jihad islamique. L'armée dit avoir aussi détruit à Gaza un bâtiment abritant selon elle les services de renseignements militaires et les services de sécurité généraux du Hamas.



    Les locaux de l'agence de presse turc Anadolu touchés


    Mais la Turquie a assuré que les bâtiments ciblés abritaient en réalité les locaux de l'agence de presse étatique turque Anadolu. Ankara a "condamné fermement" le raid et dénoncé une "agressivité sans bornes". Selon Anadolu, le personnel de l'agence a évacué l'immeuble jute avant la frappe. Aucun journaliste n'a été blessé.

    Dans ce contexte d'escalade, Israël a annoncé la fermeture des points de passage avec Gaza et des zones de pêche de l'enclave palestinienne.

    L'Egypte, qui joue l'intermédiaire entre le Hamas et Israël, tente une médiation pour calmer la situation, alors que le mois sacré du jeûne musulman du ramadan commence dans les jours à venir.

    À Bruxelles, l'Union européenne a appelé à "l'arrêt immédiat" des tirs de roquettes palestiniennes, ajoutant soutenir "les efforts déployés par l'Egypte et l'ONU pour calmer la situation".

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •