Page 1 sur 8 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 73

Discussion: Le divorce khula en islam

  1. #1
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut Le divorce khula en islam

    salam alekom, je ne sais pas si quelqu un est habilite a m eclairer sur ce sujet, j aimerais savoir pourquoi la plupart des ecoles affirment que le divorce demande par la femme doit etre approuve par son mari alors qu il y a un hadith authentique et un verset du coran qui sont deux preuves que la decision appartient a la femme et non a l homme, sur quoi se sont bases les savants pour emettre ces avis qui different du hadith et du verset? Ou y a t il d autres textes authentiques a ce sujet qui ne sont pas connus ?On nous dit souvent l islam a libere la femme ,lui a accorde le droit a l heritage,le droit au divorce etc...mais selon certains avis elle n aurait pas ce droit...
    Coran (II, 229) : « Si vous craigniez de ne pas observer les lois de Dieu, nulle faute ne sera imputée à l’un ou à l’autre, si l’épouse offre une compensation (iftadat bihi) »21. Un hadith (hadîth) fiable (sahîh) du Sahîh(« l’authentique ») de Bukhârî22 – recueil de hadith considéré par les sunnites comme le livre le plus véridique après le Coran – témoigne que le Prophète accorda à une femme le divorce à condition qu’elle rende à son mari un bien qu’elle avait reçu en dot : « Ibn Abbas – que Dieu l’agrée – a rapporté que Habîba bîn Sahl, la femme de Thâbit bîn Qays al-Ansârî, vint trouver le Prophète – que Dieu lui accorde Sa Grâce et Sa Paix – et lui dit : “Ô envoyé de Dieu ! Je ne reproche pas à Thâbit son mauvais caractère ou un manque de foi, mais je crains si je demeure chez lui de commettre des choses contraires à l’Islam”. Il lui répondit : “Peux-tu lui rendre son jardin ? (une palmeraie qu’elle avait reçue comme dot)”. “Oui”, répliqua-t-elle. L’envoyé de Dieu – que Dieu lui accorde Sa Grâce et Sa Paix – dit à Thâbit : “Reprends ton jardin et répudie-la” »

    JazakoumALLAH khair,

  2. #2
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 047

    Par défaut

    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullah wa barakatuh,

    Pour le verset du Coran, relis bien le verset et ceux autour.
    Pour le hadith que tu cites, le Prophète (sallAllahu 'alayhi wa sallam) agis en tant que juge et demande au mari de prononcer le divorce.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  3. #3
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ilyes Voir le message
    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullah wa barakatuh,

    Pour le verset du Coran, relis bien le verset et ceux autour.
    Pour le hadith que tu cites, le Prophète (sallAllahu 'alayhi wa sallam) agis en tant que juge et demande au mari de prononcer le divorce.
    Oui j'ai le.Coran.sous les.yeux, dans la.traduction du mien ça dit même "(...)a moins.que les.deux conjoints ne.craignent d outrepasser les limites qu ALLAH. A fixees (en.continuant a vivre ensemble). Si.pareilles craintes existent, il n y.a aucun.inconvenient a ce que la femme rachete sa liberte au mari.Telles sont les limites etablies par ALLAH. Ne les transgressez pas,car c est faire preuve d.injustice que de les transgresser. "
    En.tant que juge et prophète, le.prophète sallaLLAHO alayhi wa salam n a pas remis en.question les sentiments /l avis de la femme, il n a pas cherche a invalider sa demande sallaLLAHO alayhi wa salam,comme c est fait maintenant en conditionnant une demande par l.accord du mari. Et en rabaissant encore la femme comme une propriete sans avis digne d etre pris en.consideration. Dans ce cas la.pourquoi se vanter que l'islam accorde le droit de divorce a.la femme si en.fait ça n est pas.vraiment le cas(selon les avis juridiques) ?

  4. #4
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 047

    Par défaut

    Je suis perdu. Il y a 3 points à retenir :
    - C'est le mari qui prononce le divorce.
    - Un juge peut contraindre le mari à prononcer le divorce. Se le mari refuse un comité peut annuler lui-même un mariage.
    - À notre époque les responsables n'appliquent plus la shari'a et sont dans l'égarement.

    Le droit de divorce de la femme dépend de la justice. Maintenant on vit dans une époque particulière, le contexte est différent, la justice est non-musulmane, mais on peut s'en servir.

    Notre religion est comme ça. La personne qui a le plus de droit sur une femme est son mari, et la personne qui a le plus de droit sur un homme est sa mère.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  5. #5
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    JazakALLAH khair, oui je pense que le.contexte complique les choses surtout en.pays non muslim. On peut s.aider de la.loi mais on risque de.s.entendre dire que.le.divorce n.était pas.valide.. J aurais aime savoir d ou vient ce jugement qui donne le.dernier mot au.mari(dont la femme ne.veut plus et qu elle ne.considère plus comme ayant autorité sur elle).Dans notre.cas en.Europe un.gars.peut s.amuser a.faire.ce qu.il veut sans que.la femme.n.aie d.issue puisque pas de tribunal islamique..
    Concernant la.formule de.divorce prononcee par le.mari certains disent qu il faut qu.il y aie des.temoins de cette repudiation, qu en.est.il dans le.madhab malikite?
    Dernière modification par oumma2018 ; 11/05/2019 à 17h45.

  6. #6
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    En.passant je connais qqun.qui.n.est pas.marié civilement avec sa femme mais.s est marie civilement avec la.femme.de.son.frere.pour.qu elle.puisse avoir la.nationalite.. C'est à se demander si la parole est devenu.qqchose de si.leger..

  7. #7
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 047

    Par défaut

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    On peut s.aider de la.loi mais on risque de.s.entendre dire que.le.divorce n.était pas.valide..
    On pourrait très bien imaginer une femme qui demande à un cheikh s'il elle peut légitimement divorcer, puis aller demander à la justice du pays le divorce. Si elle suit l'avis d'un cheikh qualifié on ne peut pas la critiquer.
    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    J aurais aime savoir d ou vient ce jugement qui donne le.dernier mot au.mari(dont la femme ne.veut plus et qu elle ne.considère plus comme ayant autorité sur elle).
    Tu as toi-même cité des sources qui vont en ce sens.
    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    Dans notre.cas en.Europe un.gars.peut s.amuser a.faire.ce qu.il veut sans que.la femme.n.aie d.issue puisque pas de tribunal islamique..
    C'est pour cela que des savants ne valident pas un mariage sans le mariage civil, car le mariage civil assure une protection juridique.
    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    Concernant la.formule de.divorce prononcee par le.mari certains disent qu il faut qu.il y aie des.temoins de cette repudiation, qu en.est.il dans le.madhab malikite?
    Je n'ai jamais vu cette condition dans le fiqh maliki. Si tu veux plus de détails : https://www.doctrine-malikite.fr/for...82_m65024.html
    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    En.passant je connais qqun.qui.n.est pas.marié civilement avec sa femme mais.s est marie civilement avec la.femme.de.son.frere.pour.qu elle.puisse avoir la.nationalite.. C'est à se demander si la parole est devenu.qqchose de si.leger..
    Ce genre de mariage trafiqué constitue un péché majeur.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  8. #8
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    "Tu as toi-même cité des sources qui vont en ce sens" je vois.pas..

    Pour les.formules de repudiation je demande ça parce que ça arrive souvent qu un homme.prononce le.divorce puis.dise qu il a.oublie, ou qu.il n.en.avait.pas l.intention, ou qu il était en.colère, ou qu.il.a.change d.avis.depuis etc..du cp quand le.couple se retrouve devant un.mufti ça donne une.situation.n importe quoitesque.. Le mufti est obligé de dire que la.femme est divorcee POUR ELLE et pour l homme il ne l.est.pas POUR LUI (le.mari) jusque a ce que.les.deux se.mettent d accord. Du coup si la femme se considère divorcee et l homme non ça mêne a des situations roquambolesques.. Et si.la femme est sure d avoir entendu les.trois formules et qu elle change d.avis ( en.disant ok il.n.a.rien.dit alors qu elle sait que si)alors est ce que c est pas.considere comme un.grand.peche de sa.part de trahir sa propre conscience en.sachant qu ALLAH soubhanahou wa ta ala sait tout ça??

  9. #9
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 582

    Par défaut

    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh


    - Il existe la possibilité judiciaire permettant à une femme de demander divorce pour faute du mari auprès d'un juge en pays musulman auprès d'une autorité compétente (qadi ou tribunal).

    Le juge officialise par décision le divorce

    - Il existe la possibilité judiciaire permettant à une femme de demander divorce sans qu'il y ai nécéssairement une raison (khul) par consentement mutuel avec son époux en pays musulman puis celà est officialisé auprès d'une autorité compétente (qadi ou tribunal).

    Le juge officialise le divorce

    - En pays non-musulman, il y a une nécéssité d'avoir des autorités compétentes et habilité, en matière de religion et du contexte, pour régler au cas par cas les différents aspects des affaires des musulmans.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 28/11/2019 à 02h16.

  10. #10
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 083

    Par défaut

    JazakALLAH

Page 1 sur 8 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •