Page 2 sur 8 PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 72

Discussion: Le divorce khula en islam

  1. #11
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    Un cas juridique traité par le Cheikh Abdullah ibn Bayyah :


    Question :

    Une femme qui veut demander un Khul`

    Quelqu'un a divorcé de sa femme et après quelques semaines, il a annulé le divorce. Maintenant, elle veut déposer une demande pour un Khul`, bien que le mari ait promis de ne plus faire les mêmes erreurs avec elle.

    Auparavant, il n'entretenait pas ni ne portait le soin du à sa famille et elle devait tout payer. Elle ne veut pas continuer à vivre avec lui et elle veut savoir: son mari a-t-il le droit de ne pas lui accorder le khul '?




    Réponse :

    Fondamentalement, le mari doit subvenir aux besoins de sa femme. Si elle demande le khul` (divorce à la demande de la femme en échange de la dot du mariage), alors qu'il subvient au besoin de son épouse, il peut ou non accepter de le lui donner (khul`), comme le pensent la majorité des savants musulmans.

    À titre d’illustration, le mari n’est pas obligé d’accepter la demande d’une femme concernant le khul`, mais il lui est recommandé de l’accepter si sa femme le demande et il ne devrait pas la maintenir dans le mariage contre sa volonté.

    Ainsi, si elle insiste pour demander le khul`, le juge intervient pour déterminer si c’est le mari ou la femme qui a causé la discorde.

    À cette fin, le juge nommera deux arbitres pour enquêter sur l'affaire. Allah, exalté soit-il, dit: {Nommez deux arbitres, l'un de sa famille et l'autre de sa famille; si tous deux souhaitent la paix, Allah les réconciliera} [An-Nisa ’: 35].

    En conséquence, la nomination des deux arbitres est une question importante dans la charia.

    S'il est établi que les raisons de la querelle relèvent entièrement du mari, le divorce est alors prononcé.

    Si c'est de l'épouse, on lui demandera d'adhérer aux bonnes pratiques matrimoniales.

    Toutefois, si aucun rapprochement n’est possible, le juge demande au mari d’accepter le khul ’.

    L’opinion majoritaire affirme que l’acceptation de khul n’est pas obligatoire.

    À cet égard, un hadith indique que Thabit Ibn Qays a été condamné par le prophète (la paix soit sur lui) à divorcer de sa femme à la demande de khul`.

    Le Prophète (Sallallahu `alayhi wa alihi wa sahbihi wa sallim) a demandé à l'épouse de Thabit ibn Qays : «Veux-tu lui rendre son jardin (qui lui a été offert comme dot du mariage)?»

    Elle a répondu «Oui!».

    Le prophète a alors ordonné au mari de divorcer

    [Sahih Al-Bukhari, 5273].

    Ce hadith implique la préférence et non l’obligation.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 12/05/2019 à 00h38.

  2. #12
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message

    À cet égard, un hadith indique que Thabit Ibn Qays a été condamné par le prophète (la paix soit sur lui) à divorcer de sa femme à la demande de khul`.

    Le Prophète (Sallallahu `alayhi wa alihi wa sahbihi wa sallim) a demandé à l'épouse de Thabit ibn Qays : «Veux-tu lui rendre son jardin (qui lui a été offert comme dot du mariage)?»

    Elle a répondu «Oui!».

    Le prophète a alors ordonné au mari de divorcer

    [Sahih Al-Bukhari, 5273].

    Ce hadith implique la préférence et non l’obligation.

    Une variante de ce hadith se trouve dans le Musannaf Abd al-Razzaq

    Ibn Abbas (RadhiAllahu Anhu) rapporte que l'épouse de Thabit ibn Qais (RadhiAllahu Anhu) est venue au Prophète (Sallallahu `alayhi wa alihi wa sahbihi wa sallim) et a déclaré:

    «À propos de Thabit (Radhiallahu Anhu), je ne fais pas de reproche à son caractère ni à son Dine (religion), mais je crains d'être ingrate dans l'islam. Je veux lui rendre son jardin (en échange de Talaq).

    Le Prophète (Sallallahu `alayhi wa alihi wa sahbihi wa sallim) a demandé, "Veut-tu vraiment faire ça ?"

    Elle a répondu, "oui".

    Le Prophète (Sallallahu `alayhi wa alihi wa sahbihi wa sallim) a dit (à son mari), "Elle souhaite te rendre ton jardin (en échange de Talaq).

    Il a demandé, "Ai-je le droit de (l'accepter) ?

    Le Prophète (Sallallahu `alayhi wa alihi wa sahbihi wa sallim) a répondu: "Oui".

    Il a dit: «Alors j'accepte (le jardin en échange du Talaq).
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 12/05/2019 à 01h57.

  3. #13
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    - En pays non-musulman, il y a une nécéssité d'avoir des autorités compétentes et habilité, en matière de religion et du contexte, pour régler au cas par cas les différents aspects des affaires des musulmans.
    Citation :

    [...] Si la femme n'aime plus du tout son mari, au point de ne plus pouvoir le supporter et remplir ses devoirs envers lui, il est du droit de la femme de demander au Juge le divorce.

    Dans un pays non musulman, en l'absence de Juge musulman ["Qadi"], il faut organiser plusieurs médiations avec l'Imâm de la mosquée (ou la personne qu'il aura nommé pour remplir cette fonction). En cas d'échec, l'accord de l'Imâm peut forcer le mari à répudier sa femme. Peut s'ensuivre alors la procédure de divorce civil. Si la procédure du pays non musulman porte atteinte à une seule des règles de la Voie islamique ["Sharî‘a"] concernant le divorce musulman, alors les deux membres du couple divorcé doivent se forcer à les appliquer eux-mêmes, avec le soutien des anciens de la Communauté qui détiennent une certaine autorité morale.

    Fin de Citation

    On peut s'adresser nottement aux grandes mosquées centrales ou centres islamiques dans les pays non-musulmans. dont les responsables sont compétents dans le domaines du fiqh et/ou ayant étudié dans les pôles académiques des pays musulmans ou formés aux mêmes formations.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 12/05/2019 à 01h57.

  4. #14

    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    united kingdom
    Messages
    430

    Par défaut

    JazakALLAH khair, dans mon cas le.mufti disait ne.pas.avoir le.pouvoir de donner le.khula, j'ai été bloquee pendant un mois avec qqun qui niait avoir prononce des divorces et qui d ailleurs essaie toujours de changer de.versions en allant voir plusieurs personnes differentes sans.tenir.compte du.fait qu il a enregistre un.message vocal confirmant qu il avait déjà prononce deux.divorces et prononcait le troisième (J ai du utiliser le.chantage pour ça),ces.messages.étant envoyes a.deux.temoins masculins. Dans.la.ville.ou je.suis.les savants se.fichent de savoir quelles sont les.causes pour laquelle une femme demande le.divorce, on m.a.même dit que ça n avait rien.a voir avec une question de.fiqh,par contre quand le.mari raconte des.mensonges et des details sur ma famille que je n.ai.pas vu depuis dix ans grace a lui le cheikh l ecoute tranquillement.,parce que forcément une.femme ne.peut qu avoir tort..?D autres ne.repondent tout.simplement pas,ou alors il faut debourser 300£ pour avoir du soutien juridique. Ça laisse un.gout amer, dine est sensee etre.la.pour faire appliquer la.justice sur terre, maintenant j ai l.impression que dine.est une.excuse pour ne.pas l.appliquer. Si.j.etais.une.indienne par.contre et pas.mon.mari mashaALLAH j.aurais eu un.soutien pas possible. Mais en.tant que convertie on.vous fait bien comprendre que déjà le.fait que.vous soyez.la est déjà.dur a.supporter alors si en.plus vous commencez a demander du temps.et du soutien alors la.faut pas.exagerer.. Bref,merci.pour vos.reponses.

  5. #15
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

    {Nommez deux arbitres, l'un de sa famille et l'autre de sa famille; si tous deux souhaitent la paix, Allah les réconciliera} [An-Nisa ’: 35].

    J'ai pu voir un faqih malikite évoquer le fait que si il n'y a pas de musulmans organisés, avec une sorte "de conseil des sages", les membres de la famille cités dans ce verset pouvaient prononcer le divorce en substitution au juge (qadi), ou imam, et le rendre effectif dans des situations de bloquages.

    C'est une des multiples possibilités qui existe dans l'école malikite concernant ce sujet


    Wa Allahu A`lam

  6. #16
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    JazakALLAH khair, dans mon cas le.mufti disait ne.pas.avoir le.pouvoir de donner le.khula, j'ai été bloquee pendant un mois avec qqun qui niait avoir prononce des divorces et qui d ailleurs essaie toujours de changer de.versions en allant voir plusieurs personnes differentes sans.tenir.compte du.fait qu il a enregistre un.message vocal confirmant qu il avait déjà prononce deux.divorces et prononcait le troisième (J ai du utiliser le.chantage pour ça),ces.messages.étant envoyes a.deux.temoins masculins. Dans.la.ville.ou je.suis.les savants se.fichent de savoir quelles sont les.causes pour laquelle une femme demande le.divorce, on m.a.même dit que ça n avait rien.a voir avec une question de.fiqh,par contre quand le.mari raconte des.mensonges et des details sur ma famille que je n.ai.pas vu depuis dix ans grace a lui le cheikh l ecoute tranquillement.,parce que forcément une.femme ne.peut qu avoir tort..?D autres ne.repondent tout.simplement pas,ou alors il faut debourser 300£ pour avoir du soutien juridique. Ça laisse un.gout amer, dine est sensee etre.la.pour faire appliquer la.justice sur terre, maintenant j ai l.impression que dine.est une.excuse pour ne.pas l.appliquer. Si.j.etais.une.indienne par.contre et pas.mon.mari mashaALLAH j.aurais eu un.soutien pas possible. Mais en.tant que convertie on.vous fait bien comprendre que déjà le.fait que.vous soyez.la est déjà.dur a.supporter alors si en.plus vous commencez a demander du temps.et du soutien alors la.faut pas.exagerer.. Bref,merci.pour vos.reponses.
    Est-ce que le mufti que tu as évoqué voulait peut-être essayer de vous réconcilier, surtout que dans votre situation, vous deux, ton époux et toi-même aviez des enfants il me semble ?

  7. #17

    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    united kingdom
    Messages
    430

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

    {Nommez deux arbitres, l'un de sa famille et l'autre de sa famille; si tous deux souhaitent la paix, Allah les réconciliera} [An-Nisa ’: 35].

    J'ai pu voir un faqih malikite évoquer le fait que si il n'y a pas de musulmans organisés, avec une sorte "de conseil des sages", les membres de la famille cités dans ce verset pouvaient prononcer le divorce en substitution au juge (qadi), ou imam, et le rendre effectif dans des situations de bloquages.

    C'est une des multiples possibilités qui existe dans l'école malikite concernant ce sujet


    Wa Allahu A`lam
    Salam.alekom pour les convertis c est une.option impossible.

    Si le mufti voulait nous "reconcilier "oui peut être, mais reconcilier sans.ecouter les deux.partis au.même niveau c est compliqué.. Il voyait bien que de mon cote il.n.y avait rien a faire,et n.avait apparemment pas.envie de rentrer dans.les.details surtout qu il y avait beaucoup de tensions je.me.suis.juste sentie bloquee et abandonnee a moi.même.. Et heureusement que je connaissais les faiblesses de mon ex.mari pour le.pousser a me donner ce troisième divorce (qui pour moi en était un.quatrieme ou cinquieme) parce que sinon je.serai encore a remuer ciel et terre pour avoir une issue. C est trop cool de.se marier avec des converties, elles n.ont aucun soutien en.general, la.famille souhaite juste sa sortie de.l.islam et les gens.autour, pour beaucoup, n.attendent que sa.chute pour pouvoir dire ah t as vu elle n.était pas.sincere, surtout en.UK les converties c est bien deux.minutes mais après si.on.suit pas.le.troupeau allez.hop y a plus personne. Bref, c est comme.ça.

  8. #18
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    Salam.alekom pour les convertis c est une.option impossible.

    Si le mufti voulait nous "reconcilier "oui peut être, mais reconcilier sans.ecouter les deux.partis au.même niveau c est compliqué.. Il voyait bien que de mon cote il.n.y avait rien a faire,et n.avait apparemment pas.envie de rentrer dans.les.details surtout qu il y avait beaucoup de tensions je.me.suis.juste sentie bloquee et abandonnee a moi.même.. Et heureusement que je connaissais les faiblesses de mon ex.mari pour le.pousser a me donner ce troisième divorce (qui pour moi en était un.quatrieme ou cinquieme) parce que sinon je.serai encore a remuer ciel et terre pour avoir une issue. C est trop cool de.se marier avec des converties, elles n.ont aucun soutien en.general, la.famille souhaite juste sa sortie de.l.islam et les gens.autour, pour beaucoup, n.attendent que sa.chute pour pouvoir dire ah t as vu elle n.était pas.sincere, surtout en.UK les converties c est bien deux.minutes mais après si.on.suit pas.le.troupeau allez.hop y a plus personne. Bref, c est comme.ça.

    En principe, il est un devoir obligatoire d'impartialité pour celui qui doit faire office "de juge" pour régler les choses d'un point de vue religieux.


    Pour ce qui est des arbitres, s'il n'y a pas de famille pouvant être appelé.


    Traduction approchée d'une réponse d'un cheikh malikite :

    Par exemple la femme victime de violence devrait porter son cas devant le juge musulman local. Si elle peut prouver qu'elle est physiquement ou verbalement maltraité (par exemple, elle peut montrer des marques sur le corps ou amener des témoins (qui a/ont vu ou entendu la maltraitance)), le juge peut imposer et finaliser le divorce sans la permission du mari.

    Si la dispute et la querelle de l'époux et de l'épouse sont constantes et la vie devient difficile pour tous les deux, alors deux adultes sain d'esprit, mâles, musulmans seront choisi comme arbitres, du côté de l'épouse et du côté de l'époux si celà est possible, si celà n'est pas possible parmi la communauté musulmane locale.

    Le travail de ces arbitres consiste à analyser la situation et à tenter de résoudre le problème de constantes disputes entre le mari et la femme.

    Les deux arbitres devraient examiner le problème en menant des entretiens et en étudiant les preuves matérielles, physiques.

    Ensuite, ils doivent tous deux être d’accord quand un divorce devrait être prononcé ou s'il faut laisser les époux se réconcilier.

    S'ils sont d'accord sur un divorce, cela compte comme un seul divorce prononcé (ainsi, le mari peut reprendre le mariage avec son épouse avant les trois divorces, si le nombre de divorces est inférieur à trois à ce jour).

    S'ils les arbitres sont d'accord sur la réconciliation, ils devraient donner au mari et à la femme des conseils pratiques sur la façon de rester mariés et continuer à vivre ensemble (le mari peut toujours divorcer de sa femme plus tard, même si les deux arbitres ont convenus la réconciliation).

    Si les deux arbitres sont incapables de se mettre d'accord sur la réconciliation ou le divorce, le divorce n'est pas automatiquement prononcé.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 4 semaines avant à 20h06.

  9. #19
    Editeur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    9 125

    Par défaut

    surtout en.UK les converties c est bien deux.minutes mais après si.on.suit pas.le.troupeau allez.hop y a plus personne. Bref, c est comme.ça.
    Dans le contexte en UK, celà dépend, il y a l'organisation communautaire qui est basé sur la religion et parfois sur l'origine, celà vient de l'histoire de l'installation et de la mise en place de réseaux d'entraides intra-communautaires, il y a des avantages à celà, mais quand celà vire au chauvinisme débouchant sur un esprit de clan qui l'emporte sur le bon akhlaq et au comportement juste attendu d'un musulman, c'est au détriment de ce qu'Allah Subhanahu wa Ta`ala Agrée.

  10. #20

    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    united kingdom
    Messages
    430

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    En principe, il est un devoir obligatoire d'impartialité pour celui qui doit faire office "de juge" pour régler les choses d'un point de vue religieux.


    Pour ce qui est des arbitres, s'il n'y a pas de famille pouvant être appelé.


    Traduction approchée d'une réponse d'un cheikh malikite :

    Par exemple la femme victime de violence devrait porter son cas devant le juge musulman local. Si elle peut prouver qu'elle est physiquement ou verbalement maltraité (par exemple, elle peut montrer des marques sur le corps ou amener des témoins (qui a/ont vu ou entendu la maltraitance)), le juge peut imposer et finaliser le divorce sans la permission du mari.

    Si la dispute et la querelle de l'époux et de l'épouse sont constantes et la vie devient difficile pour tous les deux, alors deux adultes sain d'esprit, mâles, musulmans seront choisi comme arbitres, du côté de la l'épouse et du côté de l'époux si celà est possible, si celà n'est pas possible parmi la communauté musulmane locale.

    Le travail de ces arbitres consiste à analyser la situation et à tenter de résoudre le problème de constantes disputes entre le mari et la femme.

    Les deux arbitres devraient examiner le problème en menant des entretiens et en étudiant les preuves matérielles, physiques.

    Ensuite, ils doivent tous deux être d’accord quand un divorce devrait prononcé ou s'il faut laisser les époux se réconcilier.

    S'ils sont d'accord sur un divorce, cela compte comme un seul divorce prononcé (ainsi, le mari peut reprendre le mariage avec son épouse avant les trois divorces, si le nombre de divorces est inférieur à trois à ce jour).

    S'ils les arbitres sont d'accord sur la réconciliation, ils devraient donner au mari et à la femme des conseils pratiques sur la façon de rester mariés et continuer à vivre ensemble (le mari peut toujours divorcer de sa femme plus tard, même si les deux arbitres ont convenus la réconciliation).

    Si les deux arbitres sont incapables de se mettre d'accord sur la réconciliation ou le divorce, le divorce n'est pas automatiquement prononcé.
    Salam alekom, dans mon cas ça aussi.c était impossible, monsieur m.interdisait tout bonnement de faire intervenir qui.que ce soit quand il y avait des problemes. Une fois il a decouvert que j.avais.envoye un.message par l intermediaire d une soeur pour demander conseil concernant le fait qu il ne depensait rien pour nous, ça a provoque tout un scandale..plusieurs années après bien evidemment rien n.avait change mais ca c était même empire, ça en était au point ou je.payais tout de a a z lower factures habits nourriture madressa etc..et même l assurance voiture que moi et mes enfants n.utilisions que rarement. Et le pire a mes yeux c est que quand je demandais a faire une.sortie monsieur estimait que c était une.perte pour lui donc que si je voulais emmener les.enfants (qui etaient scolarises a domicile) en.sortie alors je devais payer l essence mais aussi.le.jour manque de travail...j ai du accepter quelques fois puis finalement refuser de.payer le.jour de travail..je.laissait faire parce qu il disait economiser pour le.hajj, il avait 3600 de cote, et qu est ce que je decouvre un.jour par sms? Que Mr a envoye 500£ au bled a la.mère d une femme avec qui.il voulait se.marier.J etais dans tous mes etats.. J avais decouvert quelques jours plus tot que des freres avaient propose de se marier a une femme de même nationalite que lui,sûrement a sa demande. Une voisins avait entendu que qqchose n.allait pas.et m.avait demande si tt allait bien,je m.etais confiee et avait explique l état des choses, qqe temps plus tard je vais a un.bayan ou j entends le hadith d un.fils qui se plaignait que son.père lui.prenait ses biens, le.prophète sallaLLAHO alayhi wa salam lui aurait dit "les.biens du fils appartiennent au père".Je me.suis.dit ok c est.le mari de.la.soeur qui me.fait passer un message..(pt etre que c était pas.le.cas mais.shaytan.en.avait bien profite pour me.mettre un.bon coup de massue). Cette même.voisine me.visite qqes jours plus tard avec une de ses armies, toutes les.deux me.conseillent de.patienter face au choix de mon mari, son amie plaisante même en.disant tu dois patienter, mais moi si ça m.arrive non je.patiente pas ha ha ha",rien sur les depenses.. Du cp j.ai.fait signer un.papier a mon ex.mari en lui faisant promettre de.verser telle et telle somme.d argent chaque mois a.chacune des deux femmes, ce qu il fait, il signe, paie un.ou deux mois puis se.plaint que ça coute cher, qu il faut payer l.avionics pour l autre, l.hotel etc..et chiffone le.papier devant moi..ce mariage a dure 6 mois. Avant ça il y en.avait eu deux autres dont un.qui a dure 4 ans, avec un enfant toujours pas reconnu a ce jour. Je m.etais juree de ne plus accepter de co épouse a cause de ça..mais voila, quand un.homme cherche ailleurs je ne.vois pas.pquoi je le forcerai a prendra en.compte mes sentiments, surtout si.c est "halal". Bref, durant un de ses voyages dans.son.bled (ou je.n.ai.jamais.mis.les.pieds en.19 ans) j apprends que Mr cherche encore.une.femme,j appelle sa famille et fais un.scandale, ils me.soutiennent et lui.nie tout en.bloc. A son.retour je.le.préviens que si.j.apprends encore.qqchose.concernant une.recherche de femme.halal ou non j arreterai tout, je.le.préviens tres souvent. Et pendant ramadan dernier je demande a ALLAH de me séparer de lui si je.n.ai rien.a.en.tirer de.positif. Je tombe qqes mois.plus tard.sur un.sms.de.rendez vs pour un.massage pratique par des femmes. J.appelle la.personne.pour etre sure parce que.bien.sur monsieur nie.. Une.soeur me.conseille de ne.pas.crier et de juste lui faire la.tete. ALLAH soubhanahou wa ta ala m envoie Son.aide et je decide de.provoquer.moi même.un.divorce, parce que je.lui.avais demande une.fois ce qu.il ferait si je.prenais un.jour le.train avec mes.enfants sans.lui,il.m avait.repondu tu ne.serais plus.ma femme, alors je.prends.le.train.et lui envoie.un.message lui annoncant notre divorce, qui pour moi est le.troisième, donc il m.est impossible de le.laisser rentrer a.la.maison. Je change la.serrure et lui.prepare ses affaires. Il trouve une chambre le.jour même alhamduliLLAH. Sauf que bien sur maintenant je.passe pour la.mechante qui met son.mari a la.rue.. Les gens me.devisagent et le.mufti est choque quand il entend ça,sans se demander ce qui a bien pu arriver pour que j en.arrive la. Mais je suis une.femme donc j ai tort. Je galere a obtenir mes.divorces, il nie avoir prononce les formules, on se retrouve dans.la.situation expliquee plus haut et un.Jour ALLAH soubhanahou wa ta ala.m.inspire de lui faire du chantage, il veut obtenir ses.papiers et a besoin de moi pour ça, je lui.dit que si tu ne me.divorces pas je ne.me.presenterai.pas.la bas, il réfléchit 10 mn,fais istikhara et enregistre un.message vocal qu il envoie a un de ses.amis qui.avait essaye de nous réconcilier et nous mettre d accord sur le nombre.de.divorces, je.fais.suivre le.message au mufti qui ne.répond.rien.du tout.
    Donc.oui il y a des enfants, et faire intervenir qqun quand tout est déjà fait je.ne.vois pas l.intérêt. Ça aurait pu etre utile quelques années.plus tot mais Il m..etait interdit de parler de quoi que ce soit sous peine de....divorce! Voila maintenant ou ça en est. Monsieur vient voir ses enfants et se promene dans la.cuisine pour manger ce qu il.veut, il.paie des petits trucs de temps.en temps et essaie de me recuperer en essayant de raconter n.importe quoi a des freres pour qu ils me convainquent,et fait comme.si on.peut annuler les divorces comme ça. Il me.dit que je.suis formidable... Ah.oui formidablement bete et naive.. J estime avoir tout fait, patiente au maximum, et a ce titre etre en.position de décider moi même de.la.suite du.mariage. Le.mufti ne.voulait pas m.accorder le.khula ALLAH m a.donne.une.autre solution alhamduliLLAH. Tout ça pour dire que pour les converties rien n.est facile. Si on tombe sur qqun qui menace de divorce a.chaque fois qu il est perturbe on.fait quoi? Les tuteurs sont souvent la.le temps du.mariage et c est tt,en.cas de problème on est juste seules.
    Je.connais une.soeur don't le mari a.pris une deuxième femme au bled, il fait vivre la.française dans.un.taudi et ne.lui donne.presque rien a manger, elle est atteinte de.leucemie, n.a.aucune famille, qd elle a voulu faire un.proces il a paye qqun pour temoigner qu elle avait commis l.adultere. Je ne sais.pas si.la.soeur est toujours vivante..
    Une autre travaille pour payer la construction d un étage supplementaire pour ne plus vivre avec sa co épouse, quand elle se plaint d entendre des choses intimes son.mari lui dit c est toi qui a.un.problème, dans tel pays c est normal etc..comment voulez vous je.pas.devenir aigrie envers la gente masculine en.voyant tout ça? Deux .autres qui se marient en cachette de leurs premières puis abandonnent ensuite leurs gosses quand tout est decouvert.. On me.traite de féministe parce que je ne supporte plus tout ça mais j.aimerais bien savoir comment ça se passerait si on faisait ça a vos soeurs, vos filles etc..?
    Dernière modification par oumma2018 ; 13/05/2019 à 13h30.

Page 2 sur 8 PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 ... DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •