Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Opération Timber Sycamore - Quand la CIA et l’Occident aidaient Daesh - Maxime Chaix, la guerre de l'ombre en Syrie, CIA, pétrodollars et Jihad - 2019

  1. #1
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 565

    Par défaut Opération Timber Sycamore - Quand la CIA et l’Occident aidaient Daesh - Maxime Chaix, la guerre de l'ombre en Syrie, CIA, pétrodollars et Jihad - 2019

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima



    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh





    Spécialiste des opérations clandestines, du renseignement et de la politique étrangère américaine, Maxime Chaix est journaliste et collaborateur régulier de GlobalGeonews. Il publie « La guerre de l’ombre en Syrie » (éditions Erick Bonnier), un livre choc dans lequel il dévoile des informations édifiantes sur le soutien de plusieurs services secrets occidentaux aux milices Jihadistes en Syrie, à commencer par la CIA.

    L’auteur, apporte dans cet ouvrage passionnant des preuves irréfutables sur le rôle prépondérant d ‘une vaste coalition d’intérêts, des Etats-Unis à l’Arabie Saoudite en passant par la France, Israël, ou encore le Qatar et la Turquie, dans l’avènement de « l’Etat islamique en Irak et en Syrie » (Daech).


    Ces preuves sont irréfutables parce qu’elles émanent toutes de sources publiques, et qu’elles résultent pour partie d’aveux de ceux-là mêmes qui ont sciemment encouragé et armé les « djihadistes », sous couvert d’aide à de fantomatiques « rebelles modérés » en lutte contre le régime dictatorial de Bachar al Assad. Régime pour lequel Maxime Chaix ne manifeste au demeurant aucune indulgence, soit dit en passant.








    Sur la préparation avant 2011, avant les manifestations en Syrie, avant le sectarisme le plan pour l'éxarcerber, et concernant la présence de manifestants armés, etc voir :


    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Rappel :

    Chacun va en Syrie, au Yemen, (en Iran ?), pour protéger, promouvoir, ses intérêts, les Russes, Les Iraniens, les Américains, Les Saoudiens, les Qataris, Les Israéliens, ...

    Pourquoi ... entre autres choses pour une histoire de tracés de gazoducs et de pétrole, de contrôle.

    Les hostilités ont commencé d'après Alain Juillet aux moment où Bachar al-Assad, n'avait pas signeé le contrat du gazoduc qui devait alléger la dépendance de l'Europe et des Etats-Unis par rapports aux Russes et aux Iraniens.

    Alain Juillet, ancien directeur du renseignement à la DGSE, évoque au Sénat les vraies raisons de la guerre en Syrie! Il a exercé différentes fonctions dans le cadre du Renseignement au sein de la DGSE, notamment conseiller pour l’Intelligence Économique en France auprès du premier Ministre.


    https://www.youtube.com/watch?v=qipXyX7KfjI





    Autre problème le pipeline "islamique" que Bachar al-Assad a préféré renforce l'Etat Iranien, dans un contexte où tout est fait par les gouvernements occidentaux et les pays/monarchies arabes de la région de l'affaiblir économiquement, militairement afin de provoquer une crise interne et un mouvement populaire par la dégradation programmée des conditions de vie en Iran qui résulterait de cette affaiblissement.

    Autre problème le fait que le pipeline "islamique" ait été choisi est une perte économique pour les pays/monarchies arabes de la région qui veulent à la fois l'éviction de Bachar al-Assad et la mise en place d'un nouveau gouvernement qui annulera le projet de pipeline islamique qui risque au passage de fortifier l'Iran.


    Dernière modification par talib abdALLAH ; 25/02/2020 à 18h00.

  2. #2

  3. #3
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 565

    Par défaut

    Voir aussi :


    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    En écho à ce témoignage, certaines preuves sont apportées dans une édition de l'émission "Un oeil sur la planète" qui a donné un point de vue différent que celui entendu habituellement dans les médias français, le documentaire n'est pas à l'abri de certaines approximations mais il a le mérite d'apporter une autre perception de ce conflit :


    Un oeil sur la planète : Syrie le grand aveuglement

    France2 du 18 février 2016







    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Vu sur Media Part :

    Le documentaire de France 2 aurait pu ainsi faire référence, comme le fait RFK Jr., aux câbles de WikiLeaks qui montrent que, dès 2009 (et non pas seulement à partir de l'été 2011), la CIA commença à financer les groupes d'opposition en Syrie. C'était deux ans avant les premières manifestations. Un autre câble, « Influencing the SARG in the End of 2006 », émanant de William Roebuck, alors chargé d'affaires à l'Ambassade américaine de Damas, révèle même une volonté américaine de déstabiliser la Syrie dès 2006 (soit cinq ans avant le Printemps arabe), comme l'a expliqué Julian Assange en septembre 2015 sur RT. Il s'agissait de créer dans le gouvernement syrien un climat de paranoïa, lui faisant envisager la possibilité d'un coup d'État, et qui l'aurait fait surréagir. La partie la plus sérieuse du plan devait consister à alimenter, avec l'aide de l'Égypte et de l'Arabie saoudite, « des tensions sectaires entre sunnites et chiites », avec notamment la promotion de rumeurs, fausses ou exagérées, selon lesquelles l'Iran essaierait de convertir au chiisme des sunnites pauvres. Roebuck espérait ainsi faire d'une pierre deux coups : enrayer l'influence de l'Iran en Syrie et réduire l'influence du gouvernement syrien sur sa population.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •