Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 18

Discussion: Le statut de ceux qui ont combattu l'Imâm 'Alî Ibn Abî Tâlib selon le sunnisme (Ibn Hajar, At Taftazânî, Al Fakhûrî...)

  1. #1
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    11 482

    Par défaut Le statut de ceux qui ont combattu l'Imâm 'Alî Ibn Abî Tâlib selon le sunnisme (Ibn Hajar, At Taftazânî, Al Fakhûrî...)

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته


    Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh





    *



    Le statut de ceux qui ont combattu

    l'Imâm 'Alî Ibn Abî Tâlib


    رضي الله عنه

    عليه السلام


    selon le sunnisme

    (Ibn Hajar, At Taftazânî, Al Fakhûrî...)



    *




    Les chiites imamites (ar rawâfid) clament que les ahl us sunnah sont des haineux vis-à-vis de la Famille du Prophète (ﷺ) (an nawâsib), soutenant ceux qui s'opposent aux Ahl Ul Bayt, et que cela s'est notamment vu à l'époque des troubles que vécut Sayyidunâ 'Alî (que La Paix soit sur lui) durant son califat. Or, ceci n'est absolument pas le sunnisme et relève plus de l'insulte que de la réalité. Voici quel est l'avis de la majorité des ahl us sunnah concernant ces troubles et ceux qui s'opposèrent au calife légitime de l'époque qu'était Sayyidunâ 'Alî :



    Al Imâm Abu-l-Mansûr Al Mâturîdî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Les Ahl Us Sunnah sont unanimes sur le fait que 'Alî avait raison lorsqu'il combattit les gens de la bataille de Jamal, alah, Az Zubayr et 'Âïshah à Bassora, ainsi que les gens de Siffîn qui sont Mu'âwiyah et son armée. » [Al Qurtubî - At Tadhkirah].


    Al Imâm Shihâb Ud Dîn Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il est établi que ceux qui ont combattu [contre 'Alî lors des batailles de] Jamal, Siffîn et Nahrawân, sont des rebelles transgresseurs. » [Talkhîs Ul Habîr]. Et il a dit dans son Fath Ul Bârî :« Il est établi que tous ceux qui ont combattu 'Alî sont des rebelles transgresseurs. »


    Al Imâm Sa'd Ud Dîn At Taftazânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Concernant les batailles de Al Jamal, Siffîn, et des khawârij, celui qui est dans le vrai est 'Alî, étant donné que le califat lui appartenait et que l'opposition entre lui et l'autre camp était manifeste. Et [il n'y a pas de] " les deux camps ont raison ", ni " les deux ont torts ". » [Al Maqâsid Fî Sharh 'Aqâ°id Ahl Il Sunnati Wa-l-Jamâ'ah].


    Al Hâfiz Abû Bakr Ibn Khuzaymah An Naysâbûrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Tous ceux qui ont combattu l'Émir des Croyants 'Alî Ibn Abî Tâlib durant son Califat sont des rebelles transgresseurs. Tous nos maîtres sont en accord avec cette croyance, et c'est ce que Ibn Idrîs [Ash Shâfi'î] a dit. » [Kitâb Ul I'tiqâd].


    Al Imâm Muhammad Ibn Idrîs Ash Shâfi'î Al Muttalibî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit ainsi : « J'ai analysé l'ensemble des règles s'appliquant aux rebelles transgresseurs suite au combat opposant 'Alî à Mu'âwiyah. » [Ibn Hajar Al Haytamî - Fath Ul Jawwâd].


    Al Imâm Muhammad Ash Shaybânî Al Hanafî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit aussi : « Si Mu'âwiyah (qu'Allâh l'agrée) n'avait pas combattu 'Alî (qu'Allâh l'agrée), alors qu'il (Mu'âwiyah) fut un oppresseur injuste (zâlim) et rebelle, nous n'aurions jamais connu les règles juridiques qui s'appliquent à l'encontre des rebelles. » [Sayf Ud Dîn Al Fadâlî - Jawâhir Ul Mudiyyah].


    Al Imâm Abû Muhammad Ibn Hazm Al Andalusî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Une fois qu'il était devenu clair que 'Alî était dans le vrai, alors les ahâdîth enjoignant d'éviter le combat s'appliquaient sur celui qui n'a pas encore trouvé la vérité (et demeure indécis). Par conséquent, une fois que la vérité devient claire pour tout un chacun, combattre le groupe rebelle s'avère obligatoire, tel que cela est ordonné par le Qur°ân. » [Al Fisal].


    Al Qâdî Abû Bakr Ibn Al 'Arabî Al Ma'âfirî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Tous ceux qui se sont ligués contre 'Alî (que La Paix soit sur lui), sont des rebelles injustes et les combattre est une obligation jusqu'à ce qu'ils se conforment à la vérité et se soumettent à la conciliation. Ses combats contre les gens du Shâm ayant refusé de lui prêter allégeance, contre les gens de la bataille de Al Jamal, contre les gens de Nahrawân et ceux qui ont trahi leur allégeance à son égard, furent conformes à la vérité. Il était de leur devoir de venir à lui pour lui faire part de leurs réclamations, mais comme ils ne le firent pas, ils devinrent des factions rebelles injustes concernées par la Parole de L'Exalté : « Combattez le groupe qui se rebelle jusqu'à ce qu'il se conforme à l'Ordre d'Allâh. ». » [Ahkâm Ul Qur°ân].


    Et voici ce que certans parmi les savants de la sunnah ont dit concernant le conflit opposant le parti de Mu'âwiyah Ibn Abî Sufyân contre celui de l'Emir des Croyants 'Alî Ibn Abî Tâlib :


    Al Imâm Sa'd Ud Dîn At Taftazânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Les rebelles injustes sont Mu'âwiyah et ses partisans qui se réunirent autour de lui et qui dévièrent de la voie de la vérité qui était de prêter allégeance à 'Alî (qu'Allâh l'agrée) et de lui obéir. » [Al Maqâsid Fî Sharh 'Aqâ°id Ahl Il Sunnati Wa-l-Jamâ'ah].


    Al Imâm 'Abd Ul Qâhir Al Baghdâdî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ils (les savants de la sunnah) ont dit à propos de Siffîn : 'Alî (qu'Allâh l'agrée) avait raison et Mu'âwiyah et ses partisans transgressèrent à son encontre [...] mais ils ne commirent pas de mécréance à travers cette erreur. » [Farq Bayn Al Firaq].


    Al Hâfiz 'Abd Ur Ra°ûf Al Munâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Ils (les rebelles) sont le parti de Mu'âwiyah. » [Fayd Ul Qadîr].


    Al Imâm 'Abd Ul Qâhir Al Jurjânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Il y a consensus des savants du Hijâz et d'Irak, dont parmi eux l'Imâm Mâlik, l'Imâm Ash Shâfi'î, l'Imâm Abû Hanîfah, l'Imâm Al Awzâ'î et la majorité des théologiens et des musulmans, que Sayyidinâ 'Alî (qu'Allâh l'agrée) était dans le vrai dans son combat contre les gens de Siffîn et que ceux qui le combattirent étaient des rebelles oppresseurs, mais qu'lls ne devinrent pas mécréants du fait de leur rebellion. » [Kitâb Ul Imâmah].


    Al Imâm Shihâb Ud Dîn Ibn Hajar Al 'Asqalânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :« En assassinant 'Ammâr, il apparaît clairement que la Vérité était du côté de 'Alî, et les Ahl Us Sunnah consentent à cela. » [Al Isâbah].


    Et précisons que selon le Muftî de Médine de son époque Al Imâm Muhammad Al Barzanjî Al Husaynî (que La Paix soit sur lui) : « C'était un faux prétexte de Mu'âwiyah que de justifier son combat contre Sayyidinâ 'Alî (qu'Allâh l'agrée) par la vengeance contre le meurtrier de Sayyidinâ 'Uthmân (qu'Allâh l'agrée), car lorsqu'il prit pleinement le pouvoir et devint dirigeant de tout l'Etat, il n'a jamais réglé le cas du meurtrier de Sayyidinâ 'Uthmân (qu'Allâh l'agrée) et n'arrêta pas les meurtriers, il affirma même que les tueurs étaient toujours là. Cela prouve bel et bien que son combat était dans le but d'acquérir ce bas-monde sous le faux prétexte de se venger de l'assassin en question. » [Ishâ'at Ul Ashrât Is Sâ'ah]. Cette position est cependant minoritaire, la majorité de Ahl Us Sunnah expliquant la rebellion de Mu'âwiyah par un sincère désir de venger le sang injustement versé de 'Uthmân, bien que rien ne soit rapporté concernant une éventuelle poursuite des assassins une fois que Mu'âwiyah prit le pouvoir.



    Conclusion :



    L'un des derners éminents Muftî du Sultanat Ottoman Ash Shaykh 'Abd Ul Bâsit Al Fakhûrî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Les partisans de la Vérité parmi les Ahl Us Sunnah wa-l-Jamâ'ah croient que Mu'âwiyah s'est trompé [dans son combat contre 'Alî] et fut injuste à l'encontre du vertueux Calife 'Alî Ibn Abî Tâlib, car il était le détenteur de l'allégeance et du califat, qu'Allâh l'agrée. [Ils croient aussi que 'Alî] a eu raison de combattre Mu'âwiyah et ses partisans, se basant sur la règle qui s'applique à l'encontre des rebelles parmi les musulmans. Ainsi, il ne les traita pas comme des mécréants, ni des apostats. Et [ils croient également que] 'Âïshah, Talhah et Az Zubayr, qu'Allâh les agrée, se repentirent tous de leur erreur de se rendre à la bataille de Al Jamal, et qu'ils le regrettèrent amèrement. Et le regret est la preuve d'un sincère repentir, suit donc la Vérité et abandonne tes passions, car sinon tu déviera de la Voie d'Allâh. Et Allâh sait mieux ce qu'il en est. » [Târîkh Ul Islâm]..



    Et l'Imâm Muhammad Ibn Idrîs Ash Shâfi'î (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Je prête allégeance aux Compagnons et j’implore le pardon d'Allâh pour eux tous, particulièrement pour ceux parmi eux qui ont participé à la bataille du Chameau et celle de Siffîn, aussi bien en faveur de ceux qui ont tué que ceux qui ont été tués. » ; « C'est là un sang dont Allâh a gardé nos mains innocentes, c'est pourquoi il nous incombe également d'en garder nos langues innocentes. » [Abu-l-Hasan Al Jurjânî- Sharh Ul Mawâqif].


    Et Allâh (qu'Il soit exalté) dit : « Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui ont cru avant nous ! Fais que nos cœurs n'éprouvent jamais de haine à l'encontre des croyants ! Seigneur, Tu es plein de compassion et de miséricorde ! » [Sourate 59 - Verset 10].





    Source : at-tawhid.net





    *




    wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh


    Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


    اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم

    Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.
    Ô Allâh prie et salue notre seigneur Muhammad, ainsi que sa famille et ses Compagnons.



    وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ
    wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn

    Et Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la puissance. Il est au-dessus de ce qu'ils décrivent !
    Et paix sur les Messagers,
    et louange à Allah, Seigneur de l'univers !
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 08/06/2019 à 20h56.

  2. #2
    Editeur
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    2 071

    Par défaut

    Salam aleykoum,

    la question que je me pose c'est: peut-on considérer comme khawârij tout musulman rebelle contre une autorité musulmane ? même contre autorité musulmane injuste ?

  3. #3
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    9 807

    Par défaut

    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullah wa barakatuh,
    Citation Envoyé par paixamourunité Voir le message
    la question que je me pose c'est: peut-on considérer comme khawârij tout musulman rebelle contre une autorité musulmane ? même contre autorité musulmane injuste ?
    Non puisque sayyiduna Al-Husayn ('alayhi as-salam) l'a fait.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  4. #4
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    11 482

    Par défaut

    Wa `alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh

    Cependant des historiens rapportent que le camp de Sayyiduna al-Hussein (RadhiAllahu `anhu, `alayhi as-salam) était considéré comme un groupe kharidjite par les autorités en place au Sham et ceux qui les soutenaient. Certains soulignent ce point et d'autres non.

    Un groupe différent des Harurriyah/Muhakkima du passé.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 09/06/2019 à 01h37.

  5. #5
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    11 482

    Par défaut

    Un groupe différent des Harurriyah/Muhakkima du passé.
    Concernant ces khawarij, le takfir de nombreux sahaba dont `Ali et Mu`awiyah est une chose notable.

  6. #6
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    11 482

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Cette position est cependant minoritaire, la majorité de Ahl Us Sunnah expliquant la rebellion de Mu'âwiyah par un sincère désir de venger le sang injustement versé de 'Uthmân, bien que rien ne soit rapporté concernant une éventuelle poursuite des assassins une fois que Mu'âwiyah prit le pouvoir.


    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh


    Il y a cependant ce rapport de l'Imam ad-Dhahabi, concernant la capture en Palestine, puis dans la région montagneuse du Liban, l'execution d'un sahabi accusé d'avoir pris part a la rebellion contre le Calife Uthman ibn `Affan :

    Wa Allahu A`lam

    --> > http://islamport.com/w/tkh/Web/3534/1642.htm



    تاريخ الإسلام للذهبي الجزء الثالث الصفحة 531
    قديماً. وأمه جويرية بنت أبي جهل بن هاشم التي كان قد خطبها علي، ثم تزوجها عتاب بن أسيد أمير مكة. كان عبد الرحمن يوم الجمل مع عائشة، فكان يصلي بهم، وقتل يومئذ. وقيل لما رآه علي قتيلاً قال: هذا يعسوب القوم. وقيل إن يده قطعت فحملها الطير حتى ألقتها بالمدينة، فعرفوا أنها يده بخاتمه، فصلوا عليه. عبد الرحمن بن عديس أبو محمد البلوي. له صحبة. وبايع تحت الشجرة. وله رواية. سكن مصر. وكان ممن خرج على عثمان وسار إلى قتاله. نسأل الله العافية. ثم ظفر به معاوية فسجنه بفلسطين في جماعة، ثم هرب من السجن، فأدركوه بجبل لبنان فقتل. ولما أدركوه قال لمن قتله: ويحك اتق الله في دمي، فإني من أصحاب الشجرة، فقال: الشجر بالجبل كثير، وقتله. قال ابن يونس: كان رئيس الخيل التي سارت من مصر إلى عثمان.
    53
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 08/10/2019 à 19h45.

  7. #7

    Date d'inscription
    septembre 2019
    Localisation
    France
    Messages
    93

    Par défaut

    as-salâmu 'alaykum,

    Il faudrait aussi étudier les cas de Muhammad ibn Abî Bakr et de Mâlik al-Achtar, bien que leurs morts fassent l'objet de récits divergents.

  8. #8
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    11 482

    Par défaut

    Citation Envoyé par Labbayk373 Voir le message
    as-salâmu 'alaykum,

    Il faudrait aussi étudier les cas de Muhammad ibn Abî Bakr et de Mâlik al-Achtar, bien que leurs morts fassent l'objet de récits divergents.

    Wa `alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh

    Concernant le fils de Abu Bakr as-Siddiq (RadhiAllahu `anhu), il y a par exemple ce rapport dans l'ouvrage : الآحاد والمثاني

    Du cheikh Ahmad ibn 'Amru ibn Ad- Dahhak Al-Chaybani.


    Avec statut des transmetteurs (thiqat), fiables.



    أخبرنا بن أبي عمر(العدني ثقة) حَدَّثَنَا عَبْد الرَّزَّاق(ثقة حافظ) عَن مَعْمَر(ثقة ثبت) عن الزُّهْرِيّ (الفقيه الحافظ ) عن القاسم (بن محمد بن أبي بكر ثقة ) قال قدم معاوية المدينة فاستأذن على عائشة فأذنت له وحده ولم يدخل معه أحد فلما دخل قالت عائشة أكنت تأمن أن أقعد لك رجلا فيقتلك كما قتلت أخي مُحَمد بن أبي بكر قال ما كنت تفعلين ذلك قالت لم قال إني في بيت أمن قالت أجل



    إسناده صحيح رجاله ثقات



    Mu’awiyah est venu a Medine et a rencontré ‘Aicha et quand il eut la permission d’entrer personne n’entra avec lui .

    Quand il fut entré Aicha lui a demandé : Es-tu preservé que je fasse assoir un homme qui te tuera comme tu as tué mon frère Muhammad ibn Abi bakr ?

    Il lui dit : tu ne feras pas ceci .

    Elle répondit : pourquoi ?

    Il répondit : je suis dans une maison de sécurité .

    Elle répondit : oui



    Wa Allahu A`lam
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 3 semaines avant à 17h37.

  9. #9
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    11 482

    Par défaut

    Tafsir du verset 59 de la Sourate 4 (An-Nissa) avec un hadith du Sahih Muslim à méditer :

    voir : http://ddata.over-blog.com/4/22/62/7...s.pdf#page=100 (page 102)

    voir : http://ddata.over-blog.com/4/22/62/7...s.pdf#page=101 (page 103)

  10. #10
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    11 482

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Tafsir du verset 59 de la Sourate 4 (An-Nissa) avec un hadith du Sahih Muslim à méditer :

    voir : http://ddata.over-blog.com/4/22/62/7...s.pdf#page=100 (page 102)

    voir : http://ddata.over-blog.com/4/22/62/7...s.pdf#page=101 (page 103)
    Le hadith :

    Abdul Rahman Ben ‘Abd Rab -Al-Ka‘ba raconte: «J’entrai dans la mosquée et trouvai Amr Ben AI-'As assis sous l’ombre de la Ka'ba en­touré par les hommes, et je pris part à leur réunion alors qu’il racontait le récit suivant: «Nous étions dans une expédition en compagnie de l’Envoyé d'Allah -Salla Allah aley wa selem- , et nous fîmes halte dans un certain endroit. Parmi nous, il y avait ceux qui dressaient leurs tentes, ceux qui s’entretenaient du tir à l’arc et ceux qui s’occupaient de leurs montures. Le héraut de l’Envoyé de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- s’ écria: «Le moment de la prière est venu» Nous nous réunîmes autour de l’Envoyé d'Allah -Salla Allah aley wa selem- qui nous dit: «Chacun des Prophètes qui m’ont précédé, devait montrer à son peuple ce qu’il savait être un bien pour lui, et le prévenait de ce qu’ il savait être un mal. Or votre communauté, à son début, a été purifiée et préservée, mais à sa fin, elle sera éprouvée par des évènements et des malheurs que vous éprouverez. Il y aura aussi des troubles de sorte que chacun d’eux sera pire que l’autre. Le croyant dira en sentant la gravité de ce trouble: «Voilà ce qui entraînera ma destruction», et quand ce trouble passera, sans qu’ il le détruise, et viendra un autre, il s’écriera: «Non, c’est celui-ci». Celui qui voudrait être préservé du feu et entrerait au Paradis, que son trépas lui survienne tout en croyant en Dieu et au jour dernier, qu’il traite les gens comme il aime être traité. Celui qui fait un pacte avec un imam scellé par la poignée de main et de lui ouvrir le cœur, qu’ il lui obéisse, et au cas où un autre viendra contester (l’autre imam), tuez-le».

    Je m’approchai de Amr Ben AI-‘As et lui dis: «Je te conjure par Dieu, as-tu entendu cela de la bouche de l’Envoyé d'Allah -Salla Allah aley wa selem-?» Il mit ses mains sur ses oreilles puis sur son cœur et répondit: «Voilà ton cousin Mou'awia qui nous ordonne de nous approprier nos biens les uns les autres sans cause et de nous entretuer, bien que Dieu avait révélé:: «O croyants, ne vous appropriez pas vos biens les uns les autres sant cause. A la base de vos échanges, qu’il y ait une opération honnête librement consentie par vous. Ne vous tuez pas les uns les autres. Allah est plein d’indulgence pour vous») [sourate 4 verset 29]. Amr Ben AI-'As garda le silence pour un certain temps, puis il me dit: «Obéis à lui quand il s’agit d’un devoir qu'Allah a prescrit, et désobéis dans tout autre cas».

    (Rapporté par Mouslim).
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 3 semaines avant à 00h19.

Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •