Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12

Discussion: Israël : Des musulmans, responsables religieux et autres accèptent des invitations israéliennes afin de légitimer l'ideologie et la politique sioniste - 06/2019

  1. #1
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut Israël : Des musulmans, responsables religieux et autres accèptent des invitations israéliennes afin de légitimer l'ideologie et la politique sioniste - 06/2019

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ


    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima





    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatuh



    Israël :

    Des musulmans, responsables religieux et autres accèptent des invitations israéliennes

    afin de légitimer l'ideologie et la politique sioniste

    06/2019





    L'imam Hassen Chalghoumi, adulé par une grande partie des politiciens et médias français (Valls, Fourest, Pujadas, CRIF...), invité par des diplomates israéliens, organise une visite en Israël pour des musulmans français et belges. Au programme, une visite sur le toit des QG de Tsahal à Tel-Aviv pour rencontrer des généraux de l'armée israélienne et écouter leurs discours (propagande), et une rencontre avec le président israélien Reuven Rivlin.












  2. #2
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Source originale



  3. #3
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Chalghoumi et l'armée israélienne

    Avec Avichay Draee ( non-musulman, juif et mufti)




  4. #4
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Le mufti non-musulman, juif, Avichaï Draee : voir : Un major de l'armée sioniste parle comme un imam aux palestiniens afin de créer un sectarisme sunnites/chiites et le désaveu du HAMAS - 2018/06/09


    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Chalghoumi et l'armée israélienne

    Avec Avichay Draee ( non-musulman, juif et mufti)




  5. #5

  6. #6
    Editeur
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    2 223

    Par défaut

    Salam aleykoum,

    ces hurluberlus ne représentent qu'eux même, mais oui il y a une volonté indéniable d'instrumentaliser pour pousser certains musulmans vers Israël et de continuer d'alimenter encore davantage la scission sunnites/chiites afin d'en profiter. Rien de nouveau sous le soleil j'ai envie de dire.

  7. #7
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Wa `alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh


    Ce n'est pas spécifique à des musulmans français, on voit le même procédé à l'oeuvre en UK :


    version originale içi : https://5pillarsuk.com/2019/05/02/mu...rip-to-israel/


    traduction google ci-dessous
    Musharraf Hussain de l'Institut Karimia défend son voyage en Israël

    Par
    5 piliers
    -
    Il y a 2 mois
    Facebook

    Twitter

    Pinterest

    WhatsApp

    Linkedin

    Email

    Imprimer
    Télégramme


    Dr Musharraf Hussain

    Un dirigeant de la communauté musulmane de Nottingham a défendu son récent voyage dans la Jérusalem occupée après avoir été accusé de "propagande douce" pour Israël.


    Le Dr Musharraf Hussain, directeur général de l' Institut Karima, a visité le musée de l'Holocauste Yad Vashem et le mur occidental avec six autres dirigeants musulmans britanniques.

    Dans une déclaration, il a déclaré que le but de ce voyage était de "faire progresser la paix et la coexistence en Musulmans, juifs et chrétiens en Terre sainte" et qu'il croyait "que la paix à Jérusalem inspirera la paix".

    Il a ajouté: "Nous sommes tous reconnaissants aux organisateurs de" Journey to Jerusalem "pour cette initiative opportune. Je tiens à souligner que le Coran nous enseigne à répandre la bonté et l’amour, il interdit la haine de quiconque, nous défendons le pardon et l’amour de l’humanité tout entière.

    "J'aimerais clarifier quelques points. 1. Les hauts responsables sunnites qui ont participé à ce voyage cherchent la paix, le dialogue et la compréhension mutuelle. Nous ne sommes pas des politiciens. 2. Nous voulons voir tous les enfants d'Abraham - Arabes et Juifs - vivre dans la paix, l'harmonie et la liberté de suivre leur religion. 3. Pour lutter contre la montée de l'antisémitisme et de la haine anti-musulmane en Grande-Bretagne, nous devons nous tenir aux côtés des Juifs britanniques. 4. Nous voulons tous que justice soit rendue aux Palestiniens, y compris le respect de la jeunesse palestinienne. "



    Les chefs musulmans britanniques en Israël
    La délégation qui accompagnait Hussain était composée de l'imam Asim Hafiz, aumônier des forces armées britanniques; Cheikh Ghulam Rabbani, fondateur de Faizan-e-Islam, président de l'Alliance musulmane britannique et porte-parole de Jamaat-e-Ahle Sunnat UK; Cheikh Mohammad Asrar, conférencier principal à Al-Jamia Suffa-Tul-Islam, Bradford et Imam à la mosquée Bilal de Leeds.

    La délégation a également visité la mosquée Al-Aqsa, puis s'est rendue à l'Autorité palestinienne, où elle a rencontré des dirigeants de Rawabi et des Palestiniens à Jérusalem-Est.

    Les organisateurs de la tournée étaient Journey to Jerusalem, parrainé par Basharat & Bashert. Ed Husain, de la Fondation Quilliam, en fait partie.

    Ils ont organisé une rencontre entre les musulmans et le rabbin David Rosen, directeur international des affaires interreligieuses du groupe de pression pro-israélien AJC, dont le site internet présente les éloges de Benjamin Netanyahu et qui lutte contre le mouvement BDS.

    Le rabbin Rosen, conseiller du grand rabbinat israélien, a déclaré qu'il "se félicitait de cette initiative", son deuxième voyage étant prévu pour septembre.

    MPACUK a créé une alerte à l'action exhortant les musulmans à faire pression sur les dirigeants musulmans pour qu'ils ne reviennent pas en Israël pour une deuxième visite.

    Ils veulent que le public envoie un message aux organisations représentées par ces imams et leur demande s'ils regrettent de ne pas avoir rencontré des lobbyistes israéliens en Israël, et vont-ils confirmer que leurs représentants n'iront pas en Israël rencontrer les lobbyistes israéliens en septembre?

    Imran Shah, de MPACUK, a confié à 5Pillars: "Il est vraiment choquant que des imams aussi connus rencontrent des personnes qui soutiennent activement un état d'apartheid raciste. S'il s'agissait d'un autre génocide, ils ne rencontreraient pas de partisans de ces criminels de guerre. Ce faisant, ils normalisent l'oppression des Palestiniens par Israël.

    "C’est une ligne rouge ferme pour la majorité des musulmans du Royaume-Uni et du monde. Si cela a été fait par naïveté, ils devraient juste être honnêtes et s'engager à ne pas y retourner en septembre. Quoi qu’il en soit, ils doivent respecter cette ligne rouge et le droit des citoyens de leur demander des comptes. "

  8. #8
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Source : le journaliste Hicham Hamza


    CHALGHOUMI EN ISRAËL AVEC NI PUTES NI SOUMISES
    Du 11 au 18 juin, une délégation d'une "quarantaine de jeunes musulmans français et belges" (anonymes) séjourne en Israël.


    Meneur du voyage : Hassen Chaghoumi, alias le Schpountz de Drancy, un homme dont la carrière d'"imam" (instrumentalisable à volonté par le lobby sioniste international) fut lancée en 2009 par son ami antimusulman et judéofasciste Sam Alain Ghozlan.


    Organisatrice du voyage : Fatiha Boyer, ex-présidente de l'obscur "Club économique algéro-français", aujourd'hui dirigeante de l'antenne Seine-Maritime de Ni Putes Ni Soumises, l'association sous contrôle sioniste (depuis sa création) qui fut financièrement parrainée par l'animateur télé pro-israélien Cyril Hanouna.


    Financier du voyage : Arié Bensemhoun, proche de l'AIPAC, nouveau tuteur sioniste de Chalghoumi, co-dirigeant du discret mais influent lobby pro-israélien ELNET et ancien dentiste toulousain qui avait comparé "les Palestiniens" à des "sauvages".



    {SOURCES :
    *https://twitter.com/PresidentRuvi/status/1140238334482178057
    *https://mfa.gov.il/…/President-Rivlin-meets-young-Muslim-de…
    *https://twitter.com/ariebens/status/1140236184607744001
    *https://twitter.com/ariebens/status/1138817314764271618
    *https://www.paris-normandie.fr/…/une-normande-emmene-une-qu…
    *https://twitter.com/Panamza/status/1082715473962250240
    *https://twitter.com/Panamza/status/1134415124368908288}.

  9. #9
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Source : Times Of Israël


    Rivlin rencontre une délégation de leaders musulmans européens à Jérusalem

    Le président et un groupe d'imams et de militants venus de France et de Belgique ont évoqué l'antisémitisme et la valeur du dialogue interconfessionnel

    Par Times of Israel Staff 17 juin 2019, 14:01


    • 215 Partages




    Le président Reuven Rivlin rencontre l'imam français Hassen Chalgoumi à Jérusalem, le 16 juin 2019 (Crédit : Mark Neiman/GPO)



    Le président Reuven Rivlin a rencontré dimanche une délégation constituée d’imams français et de militants musulmans belges à Jérusalem.


    Le groupe était dirigé par Hassen Chalgoumi, un imam bien connu en France pour son implication dans des initiatives interconfessionnelles. La visite de cette délégation de 40 responsables musulmans avait été organisée par l’ELNET (European Leadership Network), une organisation dont l’objectif est de renforcer les liens entre Européens et Israéliens.


    Reuven Rivlin et ses interlocuteurs ont parlé de l’antisémitisme et de la valeur du dialogue interconfessionnel, a fait savoir le bureau du président.




    « Le judaïsme n’a jamais été en guerre contre l’islam. Le judaïsme et l’islam sont deux religions sœurs, et c’est ainsi que nous devons nous appréhender, les uns et les autres. Les Juifs ont souffert, pendant de nombreuses années, du racisme et de la haine. La modération – religieuse, nationaliste et culturelle – est le seul vrai moyen de pénétrer les cœurs. C’est en elle qu’il faut vivre », a déclaré le président.


    L’imam Chalgoumi a assuré au chef de l’Etat israélien que le groupe avait prié pour son épouse Nechama, qui s’est éteinte au début du mois. Il a condamné par ailleurs les groupes islamistes.


    « Récemment en Europe, des gens ont été tués simplement parce qu’ils étaient Juifs. A l’HyperCacher, au musée de Bruxelles – des innocents ont été tués simplement parce qu’ils étaient Juifs. Cette délégation représente l’espoir, la nécessité et la possibilité de construire des ponts de confiance », a-t-il affirmé.


    « La religion en elle-même n’est pas le problème – c’est plutôt l’islam politique qui tente de créer le conflit entre Juifs et musulmans. Des Etats comme l’Iran, le Qatar et la Turquie qui financent la haine par le biais du Hamas et du Hezbollah. Ce n’est pas la religion : c’est l’Islam politique que nous devons combattre », a-t-il expliqué.




    De gauche à droite : L’Imam Hassen Chalghoumi, le chef du conseil régional de Samarie Yossi Dagan et Sheikh Abu-Khalil Tamimi en Cisjordanie, le 13 juin 2019 (Autorisation : Conseil régional de Samarie)



    Le groupe s’était rendu jeudi dans le nord de la Cisjordanie, répondant à l’invitation d’un responsable d’implantations.


    A cette occasion, l’imam français a expliqué que le soutien au boycott anti-Israël était contraire à la loi coranique et qu’il espérait encourager le dialogue entre Israéliens et Palestiniens de manière à ce que plus jamais « aucune mère – qu’elle soit Israélienne ou Palestinienne – ne verse de larmes » à l’avenir.


    Il avait également critiqué le rejet par les Palestiniens d’une rencontre organisée au Bahreïn autour de la paix.


    « Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Il faut toujours aller discuter, s’asseoir autour de la table. Même si vous n’êtes pas d’accord – le dialogue pourra nous sauver », a-t-il affirmé.


    Le cheikh Abu-Khalil Tamimi de Ramallah était également présent, clamant que « tout problème peut être résolu grâce à des négociations, au dialogue, en apprenant à bien nous traiter les uns les autres. Disséminer la haine ne mène à rien… Avec l’aide de Dieu, l’avenir sera meilleur pour nous et nos enfants ».


    Yossi Dagan, chef du conseil régional de Samarie, avait déclaré être heureux d’avoir l’opportunité de rencontrer les leaders religieux : « Nous ne croyons pas en la paix sur le papier et amenée par des responsables politiques hors de portée, mais nous y croyons par l’établissement d’un respect mutuel et des relations qui partiront du terrain ».


    L’imam Chalghoumi est une sorte de cas particulier dans le discours religieux musulman. Il a été remarqué pour avoir soutenu l’interdiction de la burka en France, laquelle recouvre entièrement le visage.

  10. #10
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Le point de référence de toute cette dynamique ... l'espérance d'un état israélien avec des droits égaux pour tous et laïc, d'où peut-être les changements dans les pays arabes afin d'encourager Israël à se mettre au même diapason, et ceci sans qu'il y ait création d'un Etat Palestinien.



    « Ce à quoi nous faisons face, si nous continuons sur la trajectoire actuelle, je pense que dans quinze ans, la conversation portera vraiment sur l’égalité des droits au sein d’un État », a-t-il déclaré.


    Il a ajouté que cette trajectoire évoluerait de sorte que dans « dix à quinze ans, la discussion portera sur la nature de l’État israélien, sur les droits des Palestiniens au sein de cet État israélien, s’ils sont des citoyens égaux, est-il viable qu’ils ne soient pas des citoyens égaux ? »

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    Un haut responsable émirati déclare qu’un État palestinien « n’est plus réalisable » et appelle à des relations plus étroites avec Israël



    Anwar Gargash, ministre d’État aux Affaires étrangères, estime que le boycott d’Israël par les nations arabes était une mauvaise décision et prédit un réchauffement des relations




    Anwar Gargash a déclaré que le boycott d’Israël par les pays arabes a compliqué la recherche d’une solution au conflit israélo-arabe (Reuters)
    Par

    MEE

    Date de publication: Vendredi 29 mars 2019 - 15:40 | Dernière mise à jour: il y a 2 mois




    Un haut responsable émirati a déclaré qu’une solution à deux États entre Israël et la Palestine n’était plus envisageable et a appelé à un resserrement des liens avec Israël dans une interview à Dubaï.


    Anwar Gargash, ministre d’État aux Affaires étrangères, a repris à son compte les déclarations du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et du président américain Donald Trump, en rejetant la solution à deux États qui constituait la politique officielle des États arabes du Golfe jusqu’à récemment.


    « Une solution à deux États n’est plus réalisable, car une sorte d’État croupion diminué n’est plus réaliste », a-t-il déclaré lors d’une conversation avec le journal émirati The National.


    Ce haut responsable émirati a appelé au dialogue et au resserrement des liens avec Israël lors d’un événement à Dubaï, et a critiqué la décision historique prise par les États arabes de boycotter Israël en raison de sa persécution des Palestiniens et la colonisation des terres voisines.


    « Il y a de très nombreuses années, quand les Arabes ont décidé de ne pas avoir de contact avec Israël, c’était une très, très mauvaise décision, si on regarde en arrière », a estimé Gargash.


    « Parce qu’il est clair que vous devez vraiment disséquer et faire la différence entre avoir un problème politique et garder vos lignes de communication ouvertes. »


    Les Émirats arabes unis (EAU), à l’instar des autres pays arabes du Golfe, n’ont pas de relations diplomatiques officielles avec Israël. Ces dernières années, Israël s’est néanmoins rapproché de l’Arabie saoudite, des EAU, de Bahreïn et d’Oman car leurs intérêts régionaux et financiers coïncident, en particulier vis-à-vis de l’Iran.


    Des rapports ont montré comment les autorités saoudiennes, émiraties et bahreïnies se sont appuyées sur des logiciels espions israéliens pour cibler les téléphones portables de membres de la société civile, ce qui se termine souvent par l’incarcération de militants.


    Des athlètes israéliens se sont rendus dans les États arabes du Golfe au cours des derniers mois pour participer à des compétitions internationales, et Gargash a prédit que cette tendance s’accentuera.


    Cependant, il a ajouté qu’un « changement stratégique » plus profond aurait lieu, avec des conséquences positives pour les Palestiniens.


    « Ce à quoi nous faisons face, si nous continuons sur la trajectoire actuelle, je pense que dans quinze ans, la conversation portera vraiment sur l’égalité des droits au sein d’un État », a-t-il déclaré.


    Il a ajouté que cette trajectoire évoluerait de sorte que dans « dix à quinze ans, la discussion portera sur la nature de l’État israélien, sur les droits des Palestiniens au sein de cet État israélien, s’ils sont des citoyens égaux, est-il viable qu’ils ne soient pas des citoyens égaux ? »


    Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation
    .







    -->Question : Si la Cis-Jordanie est annexée et un état-binational refusé, sera-t-il proposé un accord de transfert des palestiniens vers la future NEOM ?


    Dernière modification par talib abdALLAH ; 02/07/2019 à 03h03.

Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •