Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Découverte d'une mosquée, qibla orientée vers La Mecque, datant d'après la conquête islamique en 636 de la Palestine à Rahat (Neguev) - 18/07/2019

  1. #1
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut Découverte d'une mosquée, qibla orientée vers La Mecque, datant d'après la conquête islamique en 636 de la Palestine à Rahat (Neguev) - 18/07/2019

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ


    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima





    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh



    Source : The Times of Israël



    Découverte d'une mosquée, qibla orientée vers La Mecque,

    datant d'après la conquête arabe en 636 de la Palestine

    à Rahat (Neguev)

    - 18/07/2019 -





    Une ancienne mosquée en Terre sainte exhumée dans la ville bédouine de Rahat

    La mosquée rurale date d'après la conquête arabe en 636 de notre ère et apporte une mine de connaissances sur un empire qui passe du christianisme à l'islam

    Par Amanda Borschel-Dan 18 juillet 2019, 17:25





    • 154 Partages




    Des jeunes de la région participent aux fouilles d'une mosquée du tout début du VIIe-VIIIe siècle près de Rahat, en prévision d'une extension du quartier, en juillet 2019. (Anat Rasiuk/Autorité israélienne des Antiquités)

    Une mosquée rurale rare, très ancienne, a été découverte lors de fouilles archéologiques récentes dans la ville bédouine de Rahat, dans le sud d’Israël. La mosquée en plein air est datée par les archéologues de l’Autorité israélienne des Antiquités (AIA) vers les VIIe-VIIIe siècles de notre ère et est l’un des plus anciens exemples connus dans le monde, selon un communiqué de presse de l’AIA publié jeudi.

    Selon le professeur Gideon Avni, expert de l’AIA sur l’islam primitif, « c’est l’une des plus anciennes mosquées connues depuis le début de l’arrivée de l’Islam en Israël, après la conquête arabe en 636 de notre ère ».

    Les vestiges d’une grande ferme datant de la fin de l’ère byzantine, vers les VIe et VIIe siècles de notre ère, ainsi qu’un certain nombre d’autres bâtiments qui indiquaient une communauté agricole islamique précoce, selon le codirecteur des fouilles, Shahar Zur, ont également été découverts sur ce site, avant la construction d’un nouveau quartier.

    Zur affirme que la mosquée en plein air possédait un michrab semi-circulaire, ou niche de prière, orienté sud-sud-est, en direction de la Mecque.

    Bien que la conquête arabe a eu lieu en 636, l’Islam n’est devenu la religion majoritaire qu’au IXe siècle.



    Une mosquée très ancienne datant des VIIe et VIIIe siècles de l’ère chrétienne est en cours de fouille près de Rahat, en juillet 2019. (Anat Rasiuk/Autorité israélienne des Antiquités)


    « La découverte d’une mosquée près d’une implantation agricole entre Beer Sheva et Ashkelon… indique les processus de changement culturel et religieux que le pays a connu pendant la transition de la période byzantine à la période islamique précoce », a déclaré Avni.

    Les fouilles ont été codirigées par Jon Seligman et Zur, qui ont déclaré dans le communiqué de presse que si d’autres mosquées de l’époque étaient connues des chercheurs, elles concernaient de grandes villes telles que Jérusalem ou La Mecque.


    Shachar Zur de l’Autorité israélienne des Antiquités lors de la fouille d’une mosquée du début du VIIe-VIIIe siècle près de Rahat. (Anat Rasiuk/Autorité israélienne des Antiquités)


    « Cette petite mosquée rurale, datée du VIIe ou VIIIe siècle de notre ère, est une découverte rare dans le monde, en particulier dans la région au nord de Beer Sheva, où aucun bâtiment similaire n’a été découvert auparavant. De cette période, il y a de grandes mosquées connues à Jérusalem et à La Mecque, mais ici nous avons la preuve d’une ancienne maison de prière qui semble avoir servi les fermiers qui vivaient dans la région », ont affirmé les archéologues.

    Outre la mosquée, d’autres vestiges de grands bâtiments ont été découverts. Les structures étaient divisées en fonction de leurs diverses utilisations, notamment les salons, les cours ouvertes, les espaces de rangement et la préparation des aliments, y compris les fours à ciel ouvert, ou tabouns, pour la cuisson.


    Dr. Tali Erickson-Gini, de l’Autorité israélienne des Antiquités, lors des fouilles d’une mosquée du début du VIIe-VIIIe siècle, à proximité de Rahat. (Anat Rasiuk/Autorité israélienne des Antiquités)



    L’archéologue de l’AIA, le Dr. Tali Erickson-Gini, a déclaré que les preuves archéologiques montrent une activité datant du milieu du VIIe siècle – juste après la conquête musulmane.
    « Nous trouvons des récipients de stockage qui sont indispensables pour un endroit comme celui-ci », a-t-elle dit, dont certains peuvent être très grands et potentiellement utilisés pour stocker l’eau, un élément nécessaire dans le Néguev, aride mais fertile.

    Selon les directeurs des fouilles, « ces sites faisaient partie de la structure agricole du Néguev du Nord dans l’Antiquité. Le sol était propice à la culture des céréales, et l’eau souterraine des ruisseaux permanents attirait des peuplades désireuses de cultiver cette terre ».




    Des jeunes de la région participent aux fouilles d’une mosquée du tout début du VIIe-VIIIe siècle près de Rahat, en prévision d’une extension du quartier, en juillet 2019. (Anat Rasiuk/Autorité israélienne des Antiquités)



    Le site a été déblayé avec l’aide de la jeunesse locale et des habitants de Rahat. Rahat est la plus grande installation bédouine permanente au monde et a été reconnue par l’État d’Israël comme une ville en 1994.

    La participation de jeunes des villages de Meitar, Gvaot Bar et Beit Kama a été facilitée par le projet Legacy de l’AIA, qui permet aux personnes en vacances d’été de « gagner un salaire équitable, de se rapprocher du passé et de vivre une expérience qui durera toute une vie », indique le communiqué de presse.

    Les fouilles sont financées par l’Autorité pour le développement des Bédouins dans le Néguev et par Emek Ayalon Infrastructure & Projects Management Ltd (2000).



    Le centre de la ville bédouine de Rahat dans le sud d’Israël, 16 février 2014. (Hadas Parush/Flash90)


    Selon le communiqué de presse, les organes compétents « examinent les possibilités d’intégrer cette découverte particulière dans le nouveau quartier qui est sur le point d’être construit dans la ville ».



    Dernière modification par talib abdALLAH ; 20/12/2019 à 22h22.

  2. #2
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Source : Geo

    Une mosquée datant de l'ère byzantine découverte en Israël

    Par Juliette de Guyenro - Publié le
    23/07/2019 à 14h52






    © Anat Rasiuk/Autorité israélienne des Antiquités



    Dans le désert du Néguev en Israël, l'une des plus anciennes mosquées jamais découvertes témoigne de l'arrivée de l'islam en Israël. Annoncée jeudi 18 juillet par l'Autorité des antiquités d'Israël, elle a été exhumée lors de fouilles préliminaires à des travaux dans la cité bédouine de Rahat.

    "C’est l’une des premières mosquées connues datant d’après l’arrivée de l’islam en Israël, lors de la conquête arabe de 636 après notre ère", explique l’archéologue Gideon Avni, expert de l’Autorité des antiquités d'Israël sur l’islam primitif, selon le journal The Times of Israel. La mosquée découverte dans le désert de Néguev est l'une des plus anciennes au monde et date du VIIe ou VIIIe après Jésus-Christ. L'édifice a été révélé lors de fouilles préventives avant des travaux prévus dans la cité de Rahat, la plus grande installation bédouine permanente au monde.



    Une localisation inhabituelle


    Dans la région de Beer-Sheva, la grande ville la plus proche du site, aucun édifice de ce type n'avait jamais été découvert. D'autres mosquées de la même époque avaient été exhumées lors de fouilles précédentes mais elles se trouvaient toujours dans des grandes villes comme Jérusalem ou La Mecque. Selon certains archéologues, l'emplacement excentré de cette mosquée est la preuve d'une ancienne maison de prière "qui semble avoir servi les fermiers".

    Un mihrab de forme semi-circulraire orienté vers La Mecque est toujours visible entre les ruines du bâtiment.

    Pour Gideon Avni, ces vestiges témoignent "du processus de changement culturel et religieux que le pays a connu pendant la transition de la période byzantine à la période islamique précoce".



    Les vestiges d'un village


    Les fouilles ont permis de révéler les traces d'un village autour de la mosquée. Des bâtiments, divisés en pièces et en cours, ont été identifiés par les chercheurs. On peut y apercevoir des rangements de cuisines et aussi des fours ou tabouns. Selon les directeurs des fouilles Jon Seligman et Zur, ces vestiges montre [I]"la structure agricole du Néguev du Nord, où le sol était propice à la culture des céréales et où l'eau souterraine attirait les tribus." [/I

    Selon le communiqué de presse relayé par le journal israélien, les autorités "examinent les possibilités d’intégrer cette découverte particulière dans le nouveau quartier qui est sur le point d’être construit dans la ville".



  3. #3
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Video officielle produite montrant les fouilles archéologiques

    Publiée le 20/07/2019






    خلال الحفريات الأثرية الجارية في الأسابيع الأخيرة في مدينة رهط في جنوب البلاد، تم العثور على بقايا إحدى الجوامع القروية – المحلية والذي يعتبر من بين أقدم الجوامع في العالم. تاريخ المبنى قرابة 1200 عام (الفترة الإسلامية الأولى)، تم العثور عليه خلال الحفريات التي تديرها سلطة الآثار ويشارك فيها السكان البدو والشبيبة المحليين وبتمويل السلطة لتطوير وإسكان البدو في النقب وأيضا بدعم الشركة الإدارية "عيمق أيالون 2000".

    وفقا لما قاله "شاحر تصور" والدكتور يوحنان (جون) زليجمان من سلطة الآثار: "جامع قروي – محلي من تلك الفترة، يُعتبر مكتشفا اثريا نادرا جدا في الشرق الأوسط والعالم بأسره، وخاصة في المنطقة المتواجدة الى الشمال من بئر السبع، حيث لم يتم العثور في هذه المنطقة حتى الآن، على مبنى مشابه له. نحن نعلم على وجود جوامع كبيرة خلال تلك الفترة في القدس ومكة، إلا انه في هذه الحالة لدينا مصلى صفير الذي كان بإستعمال المزارعين من المنطقة. ما وجدناه، بقايا مسجد مفتوح تحت السماء – مبنى مستطيل الشكل له ساحة داخلية، محراب أتجاهه الى الجنوب – الى مكة. تلك المؤشرات تدل على إستعمال المبنى قبل مئات السنوات". كذلك، تم العثور خلال الحفريات على مبنى تاريخه الفترة البيزنطية (القرون 6-7 ميلادي)، وبقايا إستيطان تاريخه الفترة الإسلامية (القرون 7-8 ميلادي)، منه تبقت آثار المنازل التي كانت مقسمة الى غرف صغيرة، تشمل الساحات الداخلية والمخازن وأماكن تحضير الطعام والمواقد مثل الطابون والأفران".
    وفقا لأقوال مديري الحفريات في الموقع: "هذه المواقع كانت جزأ من القطاع الزراعي خلال العصور القديمة. الأراضي كانت خصبة ومناسبة لزراعة الحبوب، بينما شجعت مياه الأنهر الجوفية المزارعين بالقدوم الى الموقع والعمل في الزراعة".

    وفقا لأقوال البروفسور جدعون أفني، خبير في تاريخ الفترة من سلطة الآثار: "يعتبر هذا واحد من أقدم الجوامع المعروفة لنا من فترة بداية وصول الإسلام الى أرض إسرائيل، مباشرة بعد الاحتلال العربي عام 636 ميلادي. العثور على مسجد في المناطق الزراعية ما بين بئر السبع وعسقلان، تشير الى مراحل التغييرات الأجتماعية والدينية التي طرأت على البلاد خلال التحول ما بين الفترة البيزنطية والفترة الإسلامية. العثور على الإستيطان والجامع بقربه، هي دليل هام لدراسة تاريخ البلاد خلال تلك الفترة المليئة بالأحداث. وفقا للمصادر التاريخية الإسلامية، قامت السلطة الإسلامية بتقسيم الأراض الى الموظفين وقائدو الجيش مباشرة بعد إحتلال البلاد. واحد من بين هؤلاء كان عمرو ابن العاص – قائد في الجيش العربي، الذي كان على رئس الجيش في إحتلال البلاد وسوريا. إستمرار الحفريات في الموقع، من شأنها ان تنير معلوماتنا بدلائل أخرى نستدل منها عن بداية الإستيطان وتأسيسه وبناء الجمع والعلاقة مع الاحتلال العربي للبلاد".

    شارك في الحفريات مجموعة من البدو سكان المنطقة وأيضا بعض الشبيبة من القرى والمدن المجاورة، من بينها شكان "ميتار"، جفاعوت بار وبيت قما. تأت هذه المشاركة الفعالة في الحفريات، ضمن مشروع التربية والتوعية الذي تقوم به سلطة لآثار في السنوات الأخيرة، والذي خلاله يشارك الشباب في الحفريات الأثرية خلال العطلة الصيفية. بهذه الطريقة، يتلقون أجرة جيدة، إضافة الى لمسمهم للماضي ومن خلال ذلك كسب التجربة والمغامرة الممتعة في حياتهم.

    خلال هذه الأيام، تحاول سلطة الآثار والسلطة لتطوير وإسكان البدو في النقب بحث السبل التي تمكن من الحفاظ على الجامع ودمجه ضمن الحي السكني الجديد ليكون متاحا للجمهور
    .



    Dernière modification par talib abdALLAH ; 24/07/2019 à 04h00.

  4. #4
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    L’une des plus anciennes mosquées du monde découverte en Israël


    Par agence Reuters Benjamin Puech


    Mis à jour le 20/07/2019 à 11:30


    Publié le 20/07/2019 à 07:00









    Les mosquées datant de cette époque situées en pleine campagne sont particulièrement rares. MENAHEM KAHANA/AFP




    L’édifice musulman exhumé dans le désert du Néguev date du VIIe ou VIIIe siècle après Jésus-Christ, affirment les archéologues. Ce qui fait de lui l’un des premiers témoignages de l’arrivée de l’Islam en Terre Sainte, constituant ainsi une remarquable source historique.

    Entre les dunes du désert du Néguev, qui s’étend sur la moitié d’Israël et jusqu’à la mer Rouge, les archéologues ont déterré les pierres d’une des plus anciennes mosquées du monde. Ainsi qu’ils l’ont annoncé jeudi, les spécialistes de l’Autorité des antiquités d’Israël ont découvert des vestiges musulmans du VIIe ou du VIIIe siècles après Jésus-Christ. L’édifice a été exhumé lors de fouilles préliminaires à des travaux dans la cité bédouine de Rahat, située dans le désert du Neguev, non loin de la grande ville de Beer-Sheva.

    «C’est l’une des premières mosquées connues datant d’après l’arrivée de l’Islam en Israël, lors de la conquête arabe de 636 après notre ère, précise l’archéologue Gideon Avni dans un communiqué de presse relayé par The Times of Israel . Elle témoigne du processus de changement culturel et religieux que le pays a connu pendant la transition de la période byzantine à la période islamique». Un mihrab semi-circulaire orienté vers le sud et la Mecque, est encore visible entre les ruines à ciel ouvert de la mosquée. «Cette découverte est une contribution importante à l’étude de l’histoire du pays pendant cette période complexe», résume Gideon Avni.



    Une découverte inédite dans le désert





    «Cette petite mosquée rurale est une découverte rare dans le monde et, en particulier, dans la région au nord de Beer-Sheva où aucun bâtiment de la sorte n’avait jamais été découvert», peut-on lire également dans le communiqué.

    Qu’une mosquée ait été bâtie en plein désert, et non dans des grandes villes comme Jérusalem ou La Mecque, constitue une particularité intéressante, selon les spécialistes.

    Des bâtiments, divisés en pièces et en cours, avec des espaces de rangement et des cuisines, où l’on aperçoit encore des fours, ont également été retrouvés à l’état de ruine. Ce village faisait partie de «la structure agricole du Néguev du nord, où le sol était propice à la culture des céréales et où l’eau souterraine attirait les tribus», d’après les termes des archéologues israéliens.

    Dans le Néguev, où les tensions sont fortes entre les autorités israéliennes et les tribus bédouines que le gouvernement veut délocaliser, le désert continue de révéler des vestiges séculaires, des différentes religions monothéistes.

    L’année dernière, le visage d’un Christ vieux de 1500 ans avait été identifié grâce aux rayons du soleil.





  5. #5
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Extrait de cet article : https://www.islamic-awareness.org/hi...the_rock/qibla


    Traduit de l'anglais datant de 2001




    5. Les premières mosquées du Néguev: comment étaient-elles orientées?
    [...]

    Récemment, Avni a étudié 12 mosquées (10 ouvertes et 2 fermées) dans les colonies des hauts plateaux du Néguev, en Palestine occupée, datant des deux premiers siècles de l' hijra . [17] Il fournit également les données relatives à l'azimut du miḥrab (c.-à-d. La qibla ) de diverses mosquées. [18] De manière surprenante, il n’est fait aucune mention du possible alignement astronomique utilisé pour déterminer la qibla . En raison de la proximité de ces colonies, nous considérerions la qibla d'un lieu appelé Sede Boqer comme notre principale référence. [19] Les données fournies par Avni peuvent être tracées comme suit:




    Figure 9: La direction de la qibla depuis Sede Boqer.
    Les flèches de couleur indiquent la direction de la qibla de 12 mosquées étudiées par Avni. La mosquée de Sede Boqer elle-même est orientée à 166 ° à l’est du nord, à environ 13 ° de la vraie qibla . L'élévation de Canopus est indiqué par une flèche bleue au bas de la figure.



    Comme on peut le constater, l'écart maximal par rapport à la qibla réelle est d'environ 29 ° pour une mosquée dont la qibla est orientée plein sud. Les autres sont déviés entre 5 et 19 ° de la qibla réelle. La question qui se pose maintenant est la suivante: quelle a été la méthode utilisée pour aligner ces mosquées ouvertes des hauts plateaux du Néguev avec un degré de précision aussi élevé?

    Ce n’était certainement pas le lever du soleil en été, en hiver ou à l’équinoxe. Serait-ce le lever d'une des étoiles, par exemple Canopus, l'une des plus brillantes de l'hémisphère sud? Pour confirmer nos doutes, nous avons exécuté la simulation du ciel nocturne à Sede Boqer à l'aide du logiciel Starry Night Backyard 3.1 . Les résultats étaient assez étonnants.







    Figure 10: Simulation de la montée de Canopus à Sede Boqer à un azimut de 158 °.




    Canopus se lève à Sede Boqer à un azimut de 158 ° (à l’est du nord). La qibla à Sede Boqer est à 153 ° 15 'à l’est du nord. La différence n'est que de 5 °! Les 11 mosquées sont orientées entre 158 et 172 ° et une seule un peu à environ 182 ° (Figure 9). Aligner les mosquées à l’aide de Canopus signifierait «faire face» au mur nord-ouest (ou sud-est) de Kʿabah (Figure 8). Bien que nous ne connaissions aucune source littéraire islamique pour étayer notre affirmation, nous sommes quasiment certains que Canopus a été utilisé pour aligner ces mosquées ouvertes sur la qibla . Il convient d'ajouter qu'aucune de ces premières mosquées n'est orientée vers le nord de l'Arabie ou Jérusalem.


    Figure 8





    [17] G. Avni, "Early Mosques In The Negev Highlands: New Archaeological Evidence On Islamic Penetration Of Southern Palestine", 1994, Bulletin Of The American Schools Of Oriental Research, Volume 294, pp. 83-100.

    [18] ibid. , voir p. 95 pour tout le tableau de type de la mosquée et son orientation dans divers endroits des hauts plateaux du Néguev.


    [19] En raison de la proximité de ces colonies, l’écart de la qibla par rapport à la référence Sede Boqer ne dépasse pas plus de ± 3 °.




    Dernière modification par talib abdALLAH ; 24/07/2019 à 04h38.

  6. #6

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •