Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion: La conquête arabe de l’Afrique 639-709 par Ibn Idhari

  1. #1
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut La conquête arabe de l’Afrique 639-709 par Ibn Idhari

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ


    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima





    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh




    La conquête arabe de l’Afrique 639-709 par Ibn Idhari


    source

    histoireislamique.wordpress.com







    Les premières conquêtes en Afrique du Nord Rashidun & Omeyyade , Hassan ibn Numan est venu avec la plus grande armée que les musulmans eurent envoyé en Ifriqiya dans les premiers temps (Ibn Idhari, Bayanu al-Maghreb)




    On dit que sur le littoral de l’ifriqiya se trouve un lieu nommé Monastir, qui est l’une des portes du paradis.


    Dans ce même pays se trouve aussi la montagne nommée El-Mamt’oûr, qui est une des portes de l’enfer .


    Une tradition dit que l’ifriqiya produira 70,000 martyrs à la face aussi brillante que la lune dans son plein.


    Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui), à ce que rapporte Ibn Wahb, a dit :


    « Pour les habitants de l’ifriqiya, il y aura grand froid, mais aussi grande récompense . »



    D’après Sofyân ibn Oyeyna (Mort en 198 H, selon le kitab-al-Ma’ârif, 254, ibn Qutayba), on dit qu’il y a au Maghreb une porte qui est ouverte au repentir, qui est large de quarante années (de marche) et que Dieu ne fermera que quand le soleil se lèvera de ce côté.


    Parmi les Compagnons de l’Apôtre de Dieu, il y eut beaucoup de Muhâdjiriens (al-Muhajirun) primitifs qui se rendirent en Ifriqiya, et de même beaucoup des successeurs (tâbi’un) pénétrèrent en Espagne.


    Les souvenirs laissés par les Maghrébins sont d’ailleurs innombrables.






    La mosquée al-Naqah, de Tripoli en Libye fut construite par le compagnon et général du califat Rashidun Amr ibn al-As (radi ALLAH anhu), en 643 lors de la conquête de l’Egypte, Cyrénaïque et Tripolitaine sous le califat rashidun d’Omar ibn al-Khatab (radiALLAH anhu), elle est certainement la première mosquée construite en Ifriqiya et dans tout al-Maghreb al-Arabi



    Celui qui porta le premier la guerre en Ifriqiya du temps d’Omar ibn al-Khattàb fut Amr ibn al-As (radi Allah anhum), qui avait conquis l’Egypte en l’an 20 de l’hégire (20 déc.640).


    Amr ibn al-As envoya Ok’ba ibn Nâfi al-Fihri (radi Allah anhum) dans la Libye et la Marmarique (il pris le Fezzan et la partie sud en dir du Sudan), pays qui furent conquis; puis Amr lui-même s’avança jusqu’à al-Barqa, dont les habitants se rendirent par composition, moyennant 13,000 dinars et à la fin de l’année 22 de l’hégire sur chaque individu pubère.


    De là il poussa sur Tripoli, qu’il conquit malgré les secours (De l’empire byzantin, ar-Rum) que demandèrent les habitants de cette ville à la tribu berbère de Nefoûsa à raison de leur commune conversion au Christianisme.


    En l’année 21 (9 déc. 641), Amr ibn al-As conquit Alexandrie.


    En cette même année il conquit la province de Tripoli et écrivit au Prince des croyants Ômar ibn al-Khattab pour lui annoncer de quelles conquêtes Dieu l’avait favorisé, en ajoutant qu’il avait maintenant devant lui l’Ifriqiya, région obéissant à de nombreux princes et dont les habitants et, pour la plupart, avaient des chevaux comme montures.


    Mais le khalife Omar ibn al-Khatab (radi Allah anhu) ayant répondu par l’ordre de revenir en arrière, Amr ibn al-As fit rétrograder ses troupes du côté de l’Egypte.


    Omar (radi Allah anhu) ayant ensuite trouvé la mort du martyre, (..) ; le successeur , Othmàn ibn Affan enleva le gouvernement de l’Egypte à Amr ibn al-As et en investit, en l’an 25 (27 oct. 645), Abd Allah ibn Sa’d.


    En 27 (6 oct. 647), Othmân donna à Abd Allàh ibn Sa ‘d ibn Aboû Sarh. . . . l’Ifriqiya.


    (A suivre inch'Allah)

  2. #2
    Editeur
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    2 197

    Par défaut

    Salam aleykoum,

    il y a un excellent livre, traduit en français, qui retranscrit ces conquêtes qui ont duré presque un siècle. Il s'agit du livre de Agha Ibrahim Akram, général de l'armée pakistanaise au 20ème siècle. Les conquêtes ont duré près d'un siècle du fait des tribulations au sein du pouvoir islamique, l'expansion de l'Islam a l'extérieur des frontières y était moins considéré, et la plupart des généraux musulmans se sont alors contentés de combattre les Romains et Berbères sans jamais chercher à y installer d’administration durable. Les Berbères abjuraient alors leur foi au départ des musulmans, et y adhéraient à nouveau à l'arrivée du général suivant des années après. Tout ceci explique la longueur de cette conquête comparé aux autres auparavant.
    Ce n'est que durant l'épopée de Hassan ibn An'Numan où une gigantesque armée fut amené, qu'une réelle volonté de durabilité via l'instauration d'une administration durable sur ces populations étaient présentes. Sans doute également aidé par une stabilisation de la situation à Damas.

    Voir également, la biographie de Uqba ibn Nafi, considéré comme l'un des plus vertueux parmi l'armée islamique de l'époque:

    https://forumislam.com/forum_musulma...ad.php?t=64966
    Dernière modification par Le Paria ; 26/08/2019 à 17h17.
    Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur[...]

  3. #3
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Citation Envoyé par Le Paria Voir le message
    Salam aleykoum,

    il y a un excellent livre, traduit en français, qui retranscrit ces conquêtes qui ont duré presque un siècle. Il s'agit du livre de Agha Ibrahim Akram, général de l'armée pakistanaise au 20ème siècle. Les conquêtes ont duré près d'un siècle du fait des tribulations au sein du pouvoir islamique, l'expansion de l'Islam a l'extérieur des frontières y était moins considéré, et la plupart des généraux musulmans se sont alors contentés de combattre les Romains et Berbères sans jamais chercher à y installer d’administration durable. Les Berbères abjuraient alors leur foi au départ des musulmans, et y adhéraient à nouveau à l'arrivée du général suivant des années après. Tout ceci explique la longueur de cette conquête comparé aux autres auparavant.
    Ce n'est que durant l'épopée de Hassan ibn An'Numan où une gigantesque armée fut amené, qu'une réelle volonté de durabilité via l'instauration d'une administration durable sur ces populations étaient présentes. Sans doute également aidé par une stabilisation de la situation à Damas.

    Voir également, la biographie de Uqba ibn Nafi, considéré comme l'un des plus vertueux parmi l'armée islamique de l'époque:

    https://forumislam.com/forum_musulma...ad.php?t=64966

    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

    Quelques repères sur cette période :

    Au temps des conquêtes Omeyyades de l'Ifriqiya, du Maghreb, il y avait plus d'insistance de priorité sur l'action militaire, tant pour préserver l'unité du territoire califale, l'agrandir, pour combattre la contestation du pouvoir par les alides et leurs partisans, de même les activités des kharidjites.

    Il y avait des mosquées qui furent construites dans les territoires conquis, de même des conversions de certaines populations, mais celles-cis n'étaient pas trop encouragés car les populations non-arabes, ou "ajam", ou fraichement converties n'avait pas le même statut, devaient payer certaines taxes spécifiques, il y avait des discriminations de ce point de vue. Il y avait aussi une certaines méfiance ou des conversions de façade étaient suspecté alors que certains pouvaient le faire par ruse tactique dissimulant leur allégeance réèlle aux Romains.

    Cette situation a créé une animosité entre musulmans arabes et non-arabes durant cette période, celà est documenté dans nos livres d'histoires, certains à cause de celà sont devenus kharijites et d'autres chiites ( pas dans le sens de chiite imamite comme on le voit aujourd'hui en Iran mais plûtot zaydite ou "tafdhili", c'est à dire accordant une préférence pour ahl bayt sans renier les califes rashidun )
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 26/08/2019 à 20h32.

  4. #4
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    On peut voir les différences avec la conquête de l'Egypte et des ressemblances, par exemple le fait que pendant des siècles les musulmans étaient peu nombreux, il n'y avait pas d'actions afin de forcer par la contrainte les conversions à l'Islam des chrétiens coptes, les conversions se sont étalées sur plusieurs siècles jusqu'à ce que les musulmans deviennent majoritaires. Les chrétiens Egyptiens qui étaient en mauvais termes avec les Romains Byzantins, lors de La Conquête de l'Egypte étaient favorables aux musulmans.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 26/08/2019 à 20h51.

  5. #5
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    dernier message réédité

    Article en cours de finalisation inch'Allah

  6. #6
    Editeur
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    2 197

    Par défaut

    Citation Envoyé par talib abdALLAH Voir le message
    On peut voir les différences avec la conquête de l'Egypte et des ressemblances, par exemple le fait que pendant des siècles les musulmans étaient peu nombreux, il n'y avait pas d'actions afin de forcer par la contrainte les conversions à l'Islam des chrétiens coptes, les conversions se sont étalées sur plusieurs siècles jusqu'à ce que les musulmans deviennent majoritaires. Les chrétiens Egyptiens qui étaient en mauvais termes avec les Romains Byzantins, lors de La Conquête de l'Egypte étaient favorables aux musulmans.
    Oui c'est incomparable, situation différente en tout point. Amr ibn Al As avait noué des liens avec des membres chrétiens important. Ces derniers étaient favorable à la gouvernance islamique via le statut de protégé. L'empire Byzantin était oppressant pour les Egyptiens.
    Forcer, oui et non. A partir du moment où est fixé 3 conditions (conversion, jiziya, épé) il apparaît logique que les plus lâches, ou les opportunistes politique vont choisir la conversion pour éviter le combat. Les chrétiens d'Egypte choisirent le statut de protégé car ils étaient attachés à leurs cultes et là dessus oui il n'y a eu aucune contrainte sur l'exercice de leurs cultes.
    Mais par exemple, les Berbères n'ont cessés de se convertir, d'apostasier, de se convertir, au gré et au vent du pouvoir en place, par opportunisme politique.
    Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur[...]

  7. #7
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Citation Envoyé par Le Paria Voir le message
    Oui c'est incomparable, situation différente en tout point. Amr ibn Al As avait noué des liens avec des membres chrétiens important. Ces derniers étaient favorable à la gouvernance islamique via le statut de protégé. L'empire Byzantin était oppressant pour les Egyptiens.
    Oui, du fait que l'Empire Romain avait une tendance a imposer une doctrine chrétienne officielle et persécutait les autres tendances du christianisme de l'époque, le christianisme copte qui est très ancien et avait ses propres spécificités tant religieuses que culturelles.

    Citation Envoyé par Le Paria Voir le message
    Forcer, oui et non. A partir du moment où est fixé 3 conditions (conversion, jiziya, épé) il apparaît logique que les plus lâches, ou les opportunistes politique vont choisir la conversion pour éviter le combat. Les chrétiens d'Egypte choisirent le statut de protégé car ils étaient attachés à leurs cultes et là dessus oui il n'y a eu aucune contrainte sur l'exercice de leurs cultes.
    Je disait que les chrétiens coptes n'avaient pas été forcés de devenir musulman avec menace d'être éxécutés s'ils refusaient et sans autres alternatives (ce qui pouvait arriver avec les Romains Byzantins voulant imposer leur doctrine)

    La charia propose sous autorité islamique les choix que tu as cité, mais ajoute aussi la possibilité de l'exil en dehors du "Dar-al-Islam", c'est à dire vers "al-Dar-al-Harb" comme il était défini à cette époque.

    Il peut y avoir eu possibilité de soumission à l'autorité islamique par opportunisme, le nafs guide parfois l'homme vers ces choix, ou par lacheté, dans le sens que ceux qui font celà haïssaient l'autorité islamique et souhaitaient son éradication sans agir eux-même.

    Mais par exemple, les Berbères n'ont cessés de se convertir, d'apostasier, de se convertir, au gré et au vent du pouvoir en place, par opportunisme politique.
    Il y a eu des chefs de tribus qui ont été humiliés, les relations entre musulmans arabes et amazigh n'ont pas toujours été vécu d'égal à égal, il y a eu du mépris parfois envers ces communautés ce qui a provoqué des réactions de répulsion de l'autorité islamique et/ou arabe, les amazigh concernés ont placé en tête de leurs priorité la défense de leur autonomie politique et culturelle, il y a eu au cours de l'histoire plusieurs apostasies puis retour à l'Islam, où l'adoption de courant kharidjites ou autres pour se différencier de l'autorité arabe dominante sans sortir de l'Islam.


    Il est rapporté une parole de Ibn Khaldun (rahimahullah) disant que les berbères auraient apostasié 12 fois en 70 ans.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 26/08/2019 à 23h48.

  8. #8
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Il s'est produit les mêmes choses avec les Romains Chrétiens comme les musulmans arabes lors de la conquête. voir à partir de la page 30

    --> > https://www.mosqueedeparis.net/wp-co...et.pdf#page=30

  9. #9
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Sur la conquête arabo-musulmane à partir de la page 36 de ce livre : https://www.mosqueedeparis.net/wp-co...et.pdf#page=36

  10. #10
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut

    Le livret présenté "survole" tout de même un évènement important du temps des Abbassides, la fondation de la dynastie alaouite Idrisside dont les amazighs ont fait allégeance, qui aurait été au départ de référence zaydite puis malikite :

    Moulay Idrîs Ibn 'Abdi Llâh Ibn Al Hasan Ibn Al Hasan Ibn 'Alî Ibn Abî Tâlib

    Dernière modification par talib abdALLAH ; 27/08/2019 à 00h22.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •