Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Discussion voile hijab

  1. #1
    Soeur Avatar de zineb3
    Date d'inscription
    mars 2011
    Localisation
    France
    Messages
    3 982

    Smile Discussion voile hijab

    as salam alaykoum mes freres et soeurs

    Je voulait vous pose une question : que diriez vous a une soeur qui veux porter le voile mai qui n'arrive pas a passe le cape ?

    Merci d'avance
    ❤soit patient(e) Allah ai avec les patients ❤

  2. #2
    Avatar de Khalil12
    Date d'inscription
    juin 2016
    Localisation
    Montréal
    Messages
    873

    Par défaut

    Salam je dirai que tu dois prendre ton temp
    Il y a avec la difficulté une facilité
    Je pense que le voile rend pudique
    Sinon quand on parle de voile ça me rappelle le chapitre nour

  3. #3

    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    818

    Par défaut

    Citation Envoyé par zineb3 Voir le message
    as salam alaykoum mes freres et soeurs

    Je voulait vous pose une question : que diriez vous a une soeur qui veux porter le voile mai qui n'arrive pas a passe le cape ?

    Merci d'avance
    salam alekom,je lui dirai de demander quotidiennement a ALLAH soubhanahou wa ta ala de la renforcer dans ce qui est bien pour elle ,

  4. #4
    Soeur Avatar de zineb3
    Date d'inscription
    mars 2011
    Localisation
    France
    Messages
    3 982

    Par défaut

    As salam alaykoum Barak'Allah oufik pour vos réponses
    ❤soit patient(e) Allah ai avec les patients ❤

  5. #5

    Date d'inscription
    septembre 2019
    Localisation
    France
    Messages
    93

    Par défaut



    Tout d'abord, il est important que même si elle ne le porte pas, elle reconnaisse qu'il lui est obligatoire de le porter et qu'elle est donc en état de péché.

    Mais s'il ne faut jamais s'embellir ses propres péchés, il ne faut pas tomber non plus dans l'excès inverse.

    Tout le monde ne chemine pas vers Dieu de la même manière. Très rares sont ceux qui, du jour au lendemain, passent d'une vie de dépravation complète à la sainteté. Pour la plupart d'entre nous, les choses se font d'une manière plus progressive, et les points de départ et d'arrivée sont plus modestes : nos actes sont généralement un mélange disparate de bonnes actions et de péchés, et si nous parvenons souvent à gommer certains vices au fil des ans, la sainteté n'est qu'exceptionnellement au bout du chemin.

    Une femme qui ne se couvre pas les cheveux commet un péché, tout comme elle en commet un en dévoilant ses mollets, ses avant-bras, son cou ou toute autre partie de son corps (je laisse de côté le cas du visage et des mains, voire des pieds, sur lesquels il y a divergence). Mais il faut aussi rappeler qu'elle accomplit une bonne action en cachant chaque partie qu'elle doit couvrir, et qu'elle est donc quelqu'un qui réunit en elle le mal et le bien.

    Si elle ne parvient pas à se résoudre à se couvrir les cheveux dans un premier temps, mon premier conseil serait qu'elle prenne au moins soin de cacher en permanence d'autres parties de son corps qu'il lui est plus facile de couvrir, afin de limiter les péchés qu'elle commet.

    Mon second conseil serait de revêtir le voile chaque fois qu'elle en a l'occasion. Satan inspire à nombre de nos sœurs que si elles portaient le voile dans certaines occasions et pas dans d'autres, ce serait de l'hypocrisie. Il faut impérativement tordre le cou à ce genre de pensées. La réalité est que si elle agit de la sorte, elle ne sera certes pas parfaite, mais toujours meilleure que si elle ne le porte jamais.

    Puisque c'est souvent le regard des autres qui intimide, qu'elle tente donc de se rendre dans des lieux ou d'assister à des événements où il est normal d'être voilée : prêches du vendredi à la mosquée, conférences islamiques ou autres. Et qu'elle mette le voile à cette occasion. Elle en prendra ainsi peu à peu l'habitude, et cela deviendra pour elle plus naturel de le porter. Franchir le pas vers le port permanent lui semblera alors un effort moins insurmontable.

    S'il est une chose dont il faut se garder en matière de cheminement, c'est bien de l'immobilisme (qui est en fait un leurre : un état spirituel ne stagne jamais, et quiconque ne progresse pas régresse nécessairement, car on ne peut pas recouvrer le temps perdu).

    Un pas de géant vaut certes mieux qu'un pas de fourmi, mais un pas de fourmi sera toujours mieux que faire du surplace.
    Dernière modification par Labbayk373 ; 25/11/2019 à 00h33.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •