Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: L'inscription de Zuhayr - La plus ancienne inscription Ḥijāzī trouvée datant de 24 AH / 644 CE évoquant le décès du Calife Omar ibn al-Khattab

  1. #1
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 579

    Par défaut L'inscription de Zuhayr - La plus ancienne inscription Ḥijāzī trouvée datant de 24 AH / 644 CE évoquant le décès du Calife Omar ibn al-Khattab

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ ؕ وَالصَّلَوةُ وَ السَّلَامُ عَلَى سَيِـّـدِ المُرسَلِين
    اَمَّا بَعدُ فَاَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ
    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم




    السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

    Asalamu 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh






    *








    L'inscription de Zuhayr

    La plus ancienne inscription Ḥijāzī trouvée datant de 24 AH / 644 CE

    évoquant le décès du Calife Omar ibn al-Khattab






    رضي الله عنه




    *










    Ouvrir cette page en consultant la traduction ci-dessous :

    https://www.islamic-awareness.org/hi...ions/kuficsaud





    Date

    24 AH / 644 CE.


    Style


    Ḥijāzī .



    Contenu



    La traduction de l'inscription [Figure 1 (a)] est:




    1. Au nom de Dieu
    2. Moi, Zuhayr, j'ai écrit [ceci] au moment où Umar est mort en l'an quatre
    3. et vingt (soit 24 AH).


    Commentaires

    Cette inscription est la plus ancienne inscription islamique datée écrite en écriture ḥijāzī . L'une de ses caractéristiques notables est la présence de signes diacritiques sur un certain nombre de consonnes, c'est-à-dire des points qui distinguent les lettres de même forme. Ils sont ن, ز, ت, ف et ش . Leur style correspond exactement à l'usage contemporain.



    Les érudits occidentaux ont longtemps prétendu que l'écriture arabe défectueuse lors de l'avènement de l'islam explique les lectures «variantes» dans le Coran et la difficulté d'établir un texte canonique. Par exemple, récemment, Christoph Luxenberg a pris la liberté de modifier le texte coranique sur la croyance que l'écriture arabe était défectueuse car des consonnes de forme similaire n'auraient pas pu être distinguées sans pointillé. Nous savons maintenant de l'inscription Zuhayr et d'autres textes contemporains tels que les deux papyrus bien connus PERF n ° 558 et P. Berol. 15002 , tous deux de 22 AH / 642 CE, que le pointillage de nombreuses lettres arabes, sinon toutes, a déjà été fixé très tôt peut-être avant même l'avènement de l'islam. Ce qui peut être dit, c'est qu'il y a des indications précises que le Coran a été traité comme un cas spécial, distinct des documents et des inscriptions.



    Une autre caractéristique notable de cette inscription est la mention de la mort de Umar en 24 AH. Il convient de souligner que le calife ʿUmar bin al-Khattāb est décédé la dernière nuit du mois de Dhūl-Hijjah de l'an 23 AH, et a été enterré le lendemain le premier jour de Muharram du nouvel an 24 AH, correspondant à 644 CE. Ainsi, la date mentionnée dans l'inscription est authentique et conforme à la date établie et connue de la mort de ʿUmar bin al-Khattāb.





    À côté de cette inscription se trouve un graffito [Figure 2 (a)] qui dit: anā Zuhayr mawlā ibnat Shayba ("Je suis Zuhayr mawlā d'Ibnat Shayba"). Dans cette inscription, les points diacritiques sur les lettres ن et ز sont clairement visibles . Comme l'inscription précédente, ils correspondent exactement aux pointillés observés dans les deux papyrus PERF n ° 558 et P. Berol. 15002 de 22 AH / 642 CE ainsi qu'au pointillé moderne de ن et ز.


    Cette inscription, semble-t-il, est destinée à être la plus célèbre de toutes les inscriptions arabes car l'UNESCO l'a ajoutée au Registre des collections documentaires de la Mémoire du monde .


    Emplacement


    Qāʿ al-Muʿtadil (près d'al-Hijr), Arabie saoudite.





    References


    [1] ʿA. I. Ghabban, "Naqsh Zuhayr: Aqdam Naqsh Islāmī", Arabia, 2003, Volume I, pp. 293-342.


    [2] ʿA. I. Ghabban (Trans. & Remarks by R. G. Hoyland), "The Inscription Of Zuhayr, The Oldest Islamic Inscription (24 AH/AD 644–645), The Rise Of The Arabic Script And The Nature Of The Early Islamic State", Arabian Archaeology And Epigraphy, 2008, Volume 19, pp. 210-237. Also see H. B. A. H. Al-Kilabi, Al-Nuqūsh Al-Islāmīyah ʿala Ṭarīq al-Ḥajj al-Shāmī bi-Shamāl Gharb al-Mamlakah al-ʿArabīyah al-Saʿūdīyah, 2009, Maktabat al-Malik Fahd al-Waṭanīyah: Ar-Riyāḍ, 2009, pp. 62-63.


    [3] R. Hoyland, "Epigraphy And The Linguistic Background Of The Qur'ān" in G. S. Reynolds (Ed.), The Qur'ān In Its Historical Context, 2008, Routledge Studies in the Qur'an, Routledge: London & New York, p. 62 and p. 68 note 42.














    Voir aussi (en anglais)


    https://www.academia.edu/3576977/The..._AH_24_AD_644_




    *




    wa Asalamu 3alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh





    Subhanak Allahumma wa bi hamdik. Ashhadu al-la ilaha illa ant. Astaghfiruka wa atubu ilayk


    اللهمَّ صَلِّ عَلى سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ و عَلى آلِهِ و صَحبِهِ و سَلِّم
    Allâhumma salli 'alâ Sayyidinâ Muhammadin wa 'alâ âlihi wa sahbihi wa sallim.



    وسُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ وَ سَلامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ وَالْحَمْدُ لِللهِ رَبِّ الْعَلَمِينَ

    wa subḥāna rabbika rabbi l-ʿizzati ʿammā yaṣifūn wa-salāmun ʿalā l-mursalīn wa-l-ḥamdu li-llāhi rabbi l-ʿālamīn









  2. #2

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •