Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Wandjinas-Art rupestre,Australie,peintures d'êtres venus du ciel datant de milliers d'années-djinns croyants ou non ou autres créatures pris pour divinités ?

  1. #1
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 730

    Par défaut Wandjinas-Art rupestre,Australie,peintures d'êtres venus du ciel datant de milliers d'années-djinns croyants ou non ou autres créatures pris pour divinités ?

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ


    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima





    As-salam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh




    Wandjinas :

    Art rupestre,Australie,peintures d'êtres venus du ciel datant de milliers d'années

    (djinns croyants ou non ou autres créatures pris pour divinités ?)










    Sources : Mowanjum aboriginal art & culture centre



    Les Mowanjum sont considérés comme les gardiens de la loi Wandjina et de ses représentations diverses. Ces personnages retrouvés peints sur de nombreuses roches dans le nord de l’Australie occidentale attirent l’attention des collectionneurs, mais aussi du grand public et des chercheurs.



    L’arrivée des Wandjinas


    Le terme Wandjina (aussi appelé « Wondjina ») désigne à la fois les esprits ancestraux de la mythologie aborigène, le créateur suprême et une loi à laquelle obéissent les Mowajum.

    Selon la légende, les Wandjinas arrivèrent du ciel par la voie lactée à l’époque du Temps du Rêve, quand l’homme n’existait pas encore. C’est eux qui ont alors créé le monde et tous les êtres vivants qui l’habitent.

    Pour les Mowanjum, ils continuent d’ailleurs à exercer une influence sur tous ces éléments.

    Une fois leur tâche accomplie, les Wandjinas décidèrent de laisser une trace de leur passage en peignant leur image sur les rochers.




    L’art Wandjina

    Une œuvre à grande échelle


    Dans le nord-ouest du Kimberley et uniquement dans cette région, on retrouve de nombreuses peintures rupestres représentant les Wandjinas. Ce mouvement de peinture sacrée d’ailleurs considéré comme le plus ancien au monde (près de 4000 ans). Outre sur les murs de cavernes et autres abris rocheux, l’art Wandjina est exposé dans des collections anthropologiques et artistiques partout dans le monde.




    Des figures facilement reconnaissables


    Les Wandjinas sont représentés de face, seuls ou en groupe, debout (en pied ou seulement le buste), parfois allongé selon la roche. Ces figures emblématiques et facilement reconnaissables ont de grands yeux, un petit nez fin et un visage rond. Ils ne possèdent pas de bouche car il s’agit d’entités très puissantes qui n’ont pas besoin de parler.




    Esprits Wandjina Australie de l'Ouest


    Leur tête est entourée d’une sorte de halo, d’auréole qui fait aussi penser à une coiffe. Celle-ci peut représenter les cheveux mais aussi les nuages, la pluie et les éclairs, éléments commandés par les Wandjinas. Enfin, au niveau de la poitrine, on peut voir une forme noire et arrondie, faisant penser à une ouverture.

    En général, les représentations Wandjina sont assez similaires et seuls quelques détails permettent de les différencier. Pour peindre, les mêmes tonalités sont utilisées, mélange de noir, de rouge et de jaune sur une roche blanche faisant office de fond.




    Un art réservé aux initiés

    Les cérémonies Wandjina ont pour but d’assurer le bon début de la saison des pluies et le bon déroulement des précipitations, notamment durant les mois de décembre et janvier. Selon les aborigènes, si les Wandjinas sont offensés d’une quelconque façon, ils se vengeront en faisant appel aux éléments qu’ils contrôlent : la foudre pour qu’elle s’abatte sur la personne fautive, la pluie pour qu’elle inonde les terres et noie le peuple, ou encore les cyclones pour dévaster le pays.

    Seuls quelques artistes aborigènes ont le droit de représenter des Wandjinas, et ce, seulement après des années d’initiation et de cérémonies. Le droit autochtone est très précis sur ce qu’il est possible de faire ou pas avec Wandjinas. Il est totalement inapproprié pour une personne non autochtone de les reproduire sans autorisation.




    Esprits Wandjina Australie de l'Ouest

    Même les aborigènes doivent respecter un certain protocole avant de s’approcher d’une représentation de Wandjina. Ils doivent aussi les entretenir et repasser dessus si celles-ci viennent à s’effacer.

    Seuls les anciens initiés peuvent s’acquitter de cette tâche. Les retouches sont souvent différentes de la peinture initiale, permettant ainsi à ces représentations d’évoluer au fil du temps et de faire office d’œuvre continue. C’est également un moyen pour eux de s’assurer de la continuité de la présence Wandjina. Les artistes de la communauté Mowanjum repeignent généralement les images en décembre, avant le début de la saison des pluies.




    Un centre d’art dédié

    Le Mowanjum Aboriginal Art & Culture Centre à Derby est un centre d’art 100% autochtone, géré par un comité d’artistes. Le lieu permet à de nombreux membres de la communauté autochtone de bénéficier de revenus importants grâce à la vente de leurs œuvres.

    Le centre propose également de nombreuses activités sociales et artistiques, y compris la transmission de la culture. Il offre un moyen culturellement approprié pour en apprendre plus sur la Wandjina.

    Parmi les artistes connus ayant peint des images Wandjina, nous citerons notamment la famille Karedada de Kalumburu, une communauté éloignée dans le grand nord du Kimberley.
    Des sujets de polémique

    D’après le droit coutumier et en vertu des lois qui régissent le groupe des Mowanjum, ces peuples sont les seuls parmi les aborigènes d’Australie à pouvoir peindre et utiliser Wandjina. Cependant la communauté a déjà eu de nombreuses fois des difficultés à défendre ses droits devant la Common Law qui, elle, ne considère pas ces actes comme sanctionnables.

    À Katoomba, dans la région des Blue Mountains, une statue de près de deux mètres censée représenter les esprits Wandjina et réalisée par une artiste locale non aborigène a provoqué la colère de la communauté et abouti sur des poursuites judiciaires. Elle a également soulevé de nombreuses questions en rapport avec le droit d’auteur. En savoir plus sur l’affaire.

    Autre polémique en 2006, à Perth, de nombreux graffitis de Wandjina respectant plus ou moins le style des peintures aborigènes, sont apparus sur les murs de la ville.

    Ces représentations ont été particulièrement mal accueillies par la communauté Mowanjum qui trouva cela irrespectueux et offensant.



    (ré-édit. twitter)


    Dernière modification par talib abdALLAH ; 02/07/2020 à 21h38.

  2. #2
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 730

    Par défaut

    Wandjinas -> Djinn(s) ?


    Revoir : Wandjinas-Art rupestre,Australie,peintures d'êtres venus du ciel datant de milliers d'années-djinns croyants ou non ou autres créatures pris pour divinités ?



    Nous avons la croyance que les Djinns ont vécu avant les humains sur Terre et avaient une capacité à se déplacer dans les différents "Ciels", les?/l'Univers.

    Bien avant la création de l'Humanité,il existait des créatures qui nous ont précédé qui ont vécu sur Terre,il y avait des pieux, des croyants parmis eux mais aussi des pécheurs,des transgresseurs et des mécréants,il s'agit des Jinns

    Il n'avaient pas les mêmes caractéristiques que les humains qui ont été créés bien plus tard, mais étaient considérés comme responsables de leurs actes comme ce fut le cas pour les humains.

    Il en fut qu'au bout d'une certaine période qui a pu être longue possiblement,les Jinns entrèrent en guerre entre eux,il y eu des dévastations,la corruption et la transgression ont prévalu sur ce qu'il y avait de bien sur Terre

    Un jinn pieux, qui par sa très grande adoration d'Allah est devenu un rapproché a été envoyé sur Terre avec les Anges pour arrêter la guerre qui faisait rage en anéantissant ceux qui combattaient mais avait comme dessein caché de vouloir devenir le vicaire d'Allah sur Terre.

    Un agissement par intérêt et soif de pouvoir apparaissant comme une obéissance à un ordre d'Allah Iblis revenant de sa mission attendait la récompense espérée,il apprend que Allah a créé une nouvelle créature qui fut Adam (`alayhi as-salam) (voir la video La Guerre des Jinns)


    Pour les anglophones (video plûtot bien réalisée ):

    Voir ce post inch'Allah :

    The Jinn War - Creation Before Mankind - Shaykh Hassan Ali



    Pour les francophones "La guerre des Djinns" (video de moins bonne qualité l
    es images animées de cette vidéo choisies par les ss-titreurs ne st que des illustrations ne représentant pas nécéssairement l'apparence réèlle des jinns la pertinence ou non du choix des sous-titreurs est laissée à chacun)


    Adresse URL si elle n'est pas visible : https://www.facebook.com/64780653862...5897240146432/







    Ce qui est remarquable est le fait que la représentation physique des Wandjinas (djinns ?), correspond à une certaine catégorie de ce qui est prétendument appelé extra-terrestres ayant des grands yeux avec une tête + volumineuse que la notre et 1 bouche rétrécie ("les gris")


    Rappel : Il existe des jinn(s) croyants pieux (salihun), des pécheurs croyants, et d'autres sont mécréants suivant Iblis, les shayatines


    Wa Allahu A`lam

  3. #3
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 730

    Par défaut

    Notes supplémentaires :

    Il existe une autre culture aborigène ayant un mot proche du terme djinn pour désigner des créatures différentes des humains de petites taille et avec la même description plus ou moins proche : les Amérindiens (Les autochtones d'Amérique), Ojibwe, Algonquin, Abenaki, Wampanoag, Mohican

    mots : Bagwajinini, Pukwudjininee, Puckwijinee, Puk-Wudjie, Pukwujininee,Pagwadjinini, Pagwadjinině,Puck wudj ininees,Bgoji-nini, Bagwajininiwok, Bgwajininwag, Pagwajininiwag, Bagwajininiwag, Pukwadjiineesuk, Pugwudgininiwug, Bgoji-nin-wag, Bgoji-ninwag


    Source dictionnaire des languages des natifs Américains (Amérindiens autochtone d'Amérique) : http://www.native-languages.org/pukwudgie.htm


    Traduction Google approximative en français :


    Beaucoup de points communs avec la description en Islam des djinn(s) :


    Citation :

    Les Pukwudgies sont des petits peuples magiques de la forêt dans le folklore algonquien, semblables aux gnomes ou aux fées européens.

    Les histoires de Pukwudgie sont racontées dans le nord-est des États-Unis, le sud-est du Canada et la région des Grands Lacs.

    Cependant, leur nature varie dans le folklore des différentes tribus.

    Dans les tribus Ojibwe et autres Grands Lacs, le pukwudgie (ou bagwajinini) est considérée comme une créature espiègle mais fondamentalement de bonne humeur qui joue des tours aux gens mais n'est pas dangereuse.

    Chez les Abénaquis et les autres tribus algonquiennes du nord-est, un pukwudgie (ou bokwjimen) peut être dangereux, mais uniquement pour les personnes qui le traitent avec irrespect. Dans le Wampanoag et d'autres tribus du sud de la Nouvelle-Angleterre, les pukwudgies sont des créatures capricieuses et dangereuses qui peuvent jouer des tours inoffensifs ou même aider un voisin humain,mais sont tout aussi susceptibles de voler des enfants ou de commettre des actes de sabotage mortels. Selon certaines histoires de Wampanoag, les pukwudgies étaient les ennemis du héros de la culture Maushop et étaient même responsables de sa mort (ou de la mort de ses fils.)

    Les Pukwudgies sont généralement décrits comme étant à hauteur de genou ou même plus petits. Leur nom signifie littéralement «personne du désert» et ils sont généralement considérés comme des esprits de la forêt. Dans certaines traditions, ils ont une odeur douce et sont associés à des fleurs.

    Les Pukwudgies ont des pouvoirs magiques qui varient d'une tribu à l'autre mais peuvent inclure la capacité de devenir invisible, de confondre les gens ou de leur faire oublier des choses, de se transformer en couguars ou d'autres animaux dangereux, ou de nuire aux gens en les regardant.


    Revoir

    1 - https://forumislam.com/forum_musulma...ad.php?t=65533

    2 - https://forumislam.com/forum_musulma...l=1#post899952


    Wa Allahu A`lam

  4. #4

  5. #5
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 730

    Par défaut

    Revoir

    1 - https://forumislam.com/forum_musulma...ad.php?t=65533

    2 - https://forumislam.com/forum_musulma...l=1#post899952

    3 - https://forumislam.com/forum_musulma...l=1#post899953


    Exactement ce qu'évoquait içi le Cheikh Hamza Yusuf, dans les cultures aborigènes il y a de multiples références aux djinn(s)

    C'est encore plus étonnant quand on voit les mots employés pour les nommés qui se rapprochent du mot arabe "jinn"

    L'hypothèse des enlèvements cité par le cheikh, est qu'il s'agit en fait de jinn en s'apuyant sur l'histoire de Khurafa dont il est rapporté qu'il a été enlevé et emmené à Abqar, une cité importante de ces êtres.

    Khurafa était une personne dans l'Arabie pré-islamique que personne n'avait cru parce qu'il avait l'habitude de raconter des histoires, dans un hadith le Prophète (Sallalahu 'alayhi wa sallam) raconte l'histoire de son enlèvement par les jinn, il viva parmi eux puis retourna auprès des humains et il raconta tout ce qu'il avait vécu et personne le cru, depuis le mot khurafa est synonyme de superstition.

    Wa Allahu A`lam




    Dernière modification par talib abdALLAH ; 05/07/2020 à 21h05.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •