Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Le président allemand Frank-Walter Steinmeier : la pandémie de Covid-19 “n’est pas une guerre” mais constitue un “test de notre humanité” - 11/04/2020

  1. #1
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut Le président allemand Frank-Walter Steinmeier : la pandémie de Covid-19 “n’est pas une guerre” mais constitue un “test de notre humanité” - 11/04/2020

    اَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيطَنِ الرَّجِيمِ

    بِسمِ اللهِ الرَّحمَنِ الرَّحِيم

    اَلحَمدُلِلهِ رَبِ العَلَمِينَ


    Wa Sallalahu 'ala sayiddina Muhammad wa 'ala alihi wa sahbihi wa sallam taslima






    Asalam 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh





    Coronavirus: la lutte contre l'épidémie, "pas une guerre" pour le président allemand

    Frank-Walter Steinmeier prend le contre-pied d'Emmanuel Macron qui, martial, avait martelé à la télévision française mi-mars être “en guerre” contre l'épidémie.



    Le HuffPost avec AFP





    ASSOCIATED PRESSPas une guerre": le président allemand contredit Macron dans une rare allocution


    POLITIQUE - Le président allemand a pris ce samedi 11 avril le contre-pied du président français Emmanuel Macron, assurant que la pandémie de Covid-19 “n’est pas une guerre” mais constitue un “test de notre humanité”.

    “Non, cette pandémie n’est pas une guerre. Les nations ne s’opposent pas à d’autres nations, les soldats à d’autres soldats. C’est un test de notre humanité”, a assuré Frank-Walter Steinmeier lors d’une rare allocution télévisée. Cette crise “fait ressortir le meilleur et le pire des gens. Montrons aux autres ce qu’il y a de meilleur en nous”, a-t-il demandé à ses concitoyens.

    “Et s’il vous plaît, montrez-le-nous aussi en Europe !”, a-t-il ajouté, car l’Allemagne ne pourra pas “sortir de la crise forte et saine” si ses voisins “ne deviennent pas eux aussi forts et sains”.


    Appel à la solidarité


    “Nous, Allemands, ne sommes pas seulement appelés à faire preuve de solidarité en Europe, nous sommes obligés de le faire!”, a-t-il estimé, alors que l’Europe commémore cette année les 75 ans de la fin de la Deuxième Guerre mondiale et de la victoire sur la tyrannie du régime nazi.

    Frank-Walter Steinmeier Steinmeier prend ainsi le contre-pied du président français Emmanuel Macron qui, martial, avait martelé à la télévision française mi-mars être “en guerre” contre la pandémie et annoncé un confinement généralisé de sa population.

    Une voie que n’a jusqu’ici pas suivi l’Allemagne qui n’applique pas un confinement strict. Avec un nombre de décès officiellement liés au Covid-19 contenus à ce stade à quelque 2500 morts, le pays semble pour le moment mieux faire face à la pandémie que nombre de ses voisins européens.

    Cette solidarité devrait aussi être mise à l’oeuvre pour trouver un vaccin, a souligné le président allemand: “veillons, dans le cadre d’une alliance mondiale, à ce que les pays les plus pauvres, qui sont les plus vulnérables, y aient également accès”.

    Steinmeier a également rendu un hommage appuyé aux “piliers invisibles” de la société allemande, notamment les caissières, chauffeurs de bus et routiers, boulangers, paysans ou encore les éboueurs. “Le danger n’a pas encore été écarté. Mais nous pouvons déjà dire aujourd’hui que chacun d’entre vous a radicalement changé de vie, chacun d’entre vous a sauvé des vies et en sauve de plus en plus chaque jour”, a-t-il estimé.

  2. #2
    Avatar de mohamed romain
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Localisation
    Cassis
    Âge
    29
    Messages
    7 158

    Par défaut

    Salam aleykoum

    Je trouve que c'est gentil de la part de ce monsieur, mais personnellement je ne serais pas contre aussi que les Allemands arrêtent avec ce sentiment de culpabilité vis à vis de ce qui s'est passé il y a maintenant 75 ans. D'abord les fautes collectives n'existent pas, les criminels de guerre ont été jugés ou sont morts, parfois hélas sans l'avoir été, les Allemands d'aujourd'hui n'ont aucune responsabilité dans ce que leurs prédécesseurs ont pu faire, ils n'ont donc rien à payer. Et il ne faudrait pas oublier aussi qu'il y a eu des résistants allemands, qui ont couru d'autant plus de risques qu'ils étaient sur place. Beaucoup ont été torturés et déportés.

    Mais c'est gentil de vouloir faire le bien et de parler de solidarité.

  3. #3
    Administrateur Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 728

    Par défaut

    Citation Envoyé par mohamed romain Voir le message
    Salam aleykoum

    Je trouve que c'est gentil de la part de ce monsieur, mais personnellement je ne serais pas contre aussi que les Allemands arrêtent avec ce sentiment de culpabilité vis à vis de ce qui s'est passé il y a maintenant 75 ans. D'abord les fautes collectives n'existent pas, les criminels de guerre ont été jugés ou sont morts, parfois hélas sans l'avoir été, les Allemands d'aujourd'hui n'ont aucune responsabilité dans ce que leurs prédécesseurs ont pu faire, ils n'ont donc rien à payer. Et il ne faudrait pas oublier aussi qu'il y a eu des résistants allemands, qui ont couru d'autant plus de risques qu'ils étaient sur place. Beaucoup ont été torturés et déportés.

    Mais c'est gentil de vouloir faire le bien et de parler de solidarité.
    Wa `alaykum as-salam wa rahmatullahi wa barakatuh

    Le contexte cependant est qu'il y a une montée en puissance du néo-nazisme dans le monde, y compris en Allemagne et celà est surveillé de près.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •