Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Vaccins: un nouveau système de contrôle ?

  1. #1
    Editeur
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    2 190

    Par défaut Vaccins: un nouveau système de contrôle ?

    Salam aleykoum,

    Un vieil article, mais qui est au combien d'actualité quand on constate l'investissement récent de Bill Gates (géant de l'informatique avec Microsoft) pour les vaccins, notamment concernant le Covi19. Ce qui n'est pas sans rappeler les textes issu de l'Apocalypse de l'apôtre de Jésus-as, Jean, dans la Bible.

    Vaccins: un nouveau système de contrôle face au manque de couverture ?

    Pour améliorer le manque de couverture vaccinale et de suivi dans les pays en voie de développement, des chercheurs ont mis au point un système permettant d'implanter un carnet de vaccination sous la peau. Visible grâce à un smartphone modifié, il permettrait aux médecins de savoir si un patient est vacciné contre telle ou telle maladie.

    “Des millions de personnes sont encore privées d’une couverture vaccinale” dans le monde, alerte l’Organisation mondiale de la santé. Or, une personne non vaccinée est vulnérable à des maladies potentiellement mortelle. A terme, cela peut entraîner la “réémergence de maladies auparavant maîtrisées, propagation de maladies dans des pays où elles avaient été éliminées et lourd tribut que continueront de payer des millions de personnes”, écrit l’OMS.

    Aussi, pour mieux suivre la vaccination des personnes vivant dans les pays en voie de développement, où les cartes de vaccinations papiers sont souvent erronées ou incomplètes et les dossiers médicaux électroniques inexistants, des chercheurs du MIT ont mis au point un système à base de nanoparticules injectables sous la peau. Grâce à un smartphone, un médecin pourra donc vérifier si la personne a bien été vaccinée ou non. Cette technique, testée uniquement sur des rats à l’heure actuelle, a été décrite mercredi 18 décembre dans la revue Science Translational Medicine.

    Les chercheurs ont créé des nano-cristaux à base de cuivre, du nom de boîtes quantiques, de 3,7 nanomètres de diamètre et encapsulés dans des microparticules de 16 micromètres (1 micromètre correspond à un millionième de mètre et 1 nanomètre à un milliardième). Le tout est injecté par un patch de microaiguilles de 1,5 millimètre de longueur.

    Des petits points visibles grâce à un smartphone modifié
    Les scientifiques ont testé ce système sur des rats. Après avoir été appliquées sur la peau pendant deux minutes, les microaiguilles se dissolvent et laissent des petits points sous la peau, formant un cercle ou une croix. Si ces points sont invisibles à l’œil humain, un smartphone modifié, pointé sur la peau, permet de les faire apparaître sur l’écran. Ces petits points seraient injectés en même temps que le vaccin. Ainsi, des années plus tard, un médecin pourrait pointer son smartphone sur quelqu’un et vérifier si le patient a bien été vacciné contre telle ou telle maladie.

    Si les chercheurs espèrent pouvoir tester leur méthode d’ici les deux prochaines années, celle-ci ne sera utile que si elle devient exclusive. Qui plus est, rien ne dit que les populations accepteront d’être marquée sous la peau pour chaque vaccin. Enfin, concernant les enfants, qu’adviendra-t-il des points quand ils grandiront ? Afin d’y voir plus clair, la Fondation Bill Gates, qui finance ces travaux, mène des enquêtes d’opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh.

    L’éternelle crainte du vaccin
    Cependant, il arrive que certaines personnes refusent les vaccins. D’après Michel Zaffran, directeur du programme d’éradication de la poliomyélite à l’OMS, à l’instar de certains Occidentaux, certains individus dans les pays voie de développement croient les rumeurs selon lesquelles les vaccins rendent malades ou sont destinés à stériliser les enfants, voire les femmes. Les gouvernements n’aident pas en mobilisant les ressources humaines et financières suffisantes. Une situation d’autant plus compliqué que selon l’Unicef, 29% des enfants ne sont pas enregistrés à la naissance, ce qui les écarte d’office des registres officiels.

    “Ceci reflète un manque de priorisation de la part des gouvernements de faire de la vaccination un bien national et public”, dénonce Michel Zaffran.

    En juillet, l’OMS et l’Unicef présentaient un rapport inquiétant sur la couverture vaccinale dans le monde. D’après leur constat, en 2018, près de 20 millions d’enfants n’ont pas reçu les vaccins susceptibles d’éviter des maladies mortelles, la plupart d’entre eux vivant dans des pays pauvres ou touchés par des conflits. “Si ces enfants tombent malades, ils sont exposés à un risque de graves complications, et sont moins susceptibles d’avoir accès aux traitements et aux soins qui permettraient de les sauver”, rappelait alors l’OMS.


    https://www.pourquoidocteur.fr/Artic...-de-couverture
    Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur[...]

  2. #2
    Editeur
    Date d'inscription
    octobre 2010
    Localisation
    France
    Âge
    29
    Messages
    2 190

    Par défaut

    Bientôt des «carnets de vaccination» sous la peau ?

    Des chercheurs américains travaillent sur un nouveau procédé pour savoir si une personne est vaccinée ou pas.

    Des ingénieurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui émettent une lumière fluorescente invisible à l'œil nu mais visible par un smartphone, et qui pourraient un jour servir à confirmer que la personne a bien été vaccinée. L'idée est d'inscrire sur le corps lui-même la preuve du vaccin, dans des pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées ou incomplètes et les dossiers médicaux électroniques, inexistants.

    Le système, décrit mercredi dans la revue « Science Translational Medicine », n'a pour l'instant été testé que sur des souris, mais les chercheurs, financés par la Fondation Bill et Melinda Gates, espèrent les expérimenter dans les deux prochaines années.

    Des questions éthiques
    La technique est censée être plus durable que le marquage par feutre indélébile. Les chercheurs ont simulé cinq ans d'exposition au soleil. Mais cette avancée potentielle pose des questions éthiques. Les gens accepteront-ils de multiples marquages sous la peau, pour chaque vaccin ? Et qu'adviendra-t-il des nanoparticules quand le corps des enfants grandira ?

    La Fondation Gates poursuit le projet et finance des enquêtes d'opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces techniques ou préféreront en rester aux vieilles cartes de vaccination.


    http://www.leparisien.fr/societe/san...19-8223351.php
    Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur[...]

  3. #3
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 006

    Par défaut

    Wa 'alaykum as-salam wa rahmatullah wa barakatuh,

    Le vaccin de base est vertueux. Mais il y a dedans comme souvent dans le domaine médical un potentiel de profit énorme. Donc on en arrive à développer des idées "ingénieuses" malsaines...

    Même problème avec la propagation du coronavirus. Au lieu d'être efficace sur les méthodes médicales classiques, sur l'usage des tests pour savoir très concrètement qui est atteint et qui ne l'est pas, on pense à fliquer les gens avec de l'informatique et encourager une excessive paranoïa.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  4. #4
    Avatar de Daoud Ben Abdoullah
    Date d'inscription
    février 2018
    Localisation
    ile Maurice
    Messages
    229

    Par défaut

    Wa alykum salam

    un moyen de contrôle , + d'autres intentions inavouables je crains ... comme le survole l'article

  5. #5
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 051

    Par défaut

    Salam alekom,apparemment c est deja a l essai en Suede depuis 2018, 3000 personnes l avaient deja... Vous connaissez une ile deserte indetectable par les satellites? ����

  6. #6
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 427

    Par défaut

    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

    Pour ce qui est de la vaccination en elle-même, celle-ci a permis par exemple l'éradication de la variole.

    Des souches des virus anciens sont d'ailleurs conservés pour la recherche scientifique, la médecine ou pour des usages militaires.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •