Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Zakat à  des alcooliques ou drogués, est-ce raisonnable ?

  1. #1

    Date d'inscription
    août 2020
    Localisation
    France
    Messages
    4

    Par défaut Zakat à  des alcooliques ou drogués, est-ce raisonnable ?

    Bonjour à tous,

    Je ne suis pas musulman et connais peu de choses, je m'en excuse, mais j'ai une question morale depuis quelque temps.

    Si un musulman aide financièrement une personne dans le besoin pour faire une bonne action et s'acquitter de la zakat mais que la personne aidée est alcoolique ou droguée et va de toute façon utiliser l'argent pour le mal et aggraver son cas, est-ce toujours une bonne action ?

    Car si on sait pertinemment que la personne aidée est dans la délinquance ou le vice et n'a pas l'intention de s'en sortir on ne fait que l'encourager au mal en lui donnant de l'argent.

    Vous me direz peut-être qu'on peut donner de la nourriture mais j'ai connu des gens dans la rue qui refusaient la nourriture donnée ou la jetaient avec mépris, ne voulant qu'une chose : de l'argent pour financer leur alcool ou leur drogue. Ils pouvaient même aller jusqu'a insulter et menacer ceux qui voulaient les aider gentiment. Pourquoi donc aider ces gens là qui finalement, et malgré toute la compassion qu'ils peuvent inspirer, ne le méritent pas ?

    Merci des réponses. Bonne journée.
    Dernière modification par Sydné ; 09/08/2020 à 11h12.

  2. #2
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 085

    Par défaut

    Salam,

    Si l'on sait que la charité va mener au haram (surtout en ce qui concerne la zakat...), la charité devient haram. S'ils n'acceptent pas la nourriture ou autre bien licite, tant pis pour eux. La pauvreté n'excuse pas forcément la perversité.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  3. #3
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 143

    Par défaut

    Salam alekom, perversite c est un mot dur...pour des gens qui sont dans un cercle vicieux de dependance.

  4. #4
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 085

    Par défaut

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    perversite c est un mot dur...pour des gens qui sont dans un cercle vicieux de dependance.
    C'est pour ça que j'ai dit "pas forcément", car au moment d'écrire j'ai pensé aussi au fait que quand t'es dans cette situation t'es plus vulnérable. Mais ça reste une perversité, dans le sens où c'est une nuisance pour tout le monde, la personne concernée en premier. Il y a plein de façons d'aider ces gens avec miséricorde, mais c'est un autre sujet.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  5. #5
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 143

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ilyes Voir le message
    C'est pour ça que j'ai dit "pas forcément", car au moment d'écrire j'ai pensé aussi au fait que quand t'es dans cette situation t'es plus vulnérable. Mais ça reste une perversité, dans le sens où c'est une nuisance pour tout le monde, la personne concernée en premier. Il y a plein de façons d'aider ces gens avec miséricorde, mais c'est un autre sujet.
    C est pour ca que je dirai plutot probleme de dependance. Perversite ca sonne comme qqchose qu on ne peut pas changer ,qui est le mal par essence .

  6. #6

    Date d'inscription
    août 2020
    Localisation
    France
    Messages
    4

    Par défaut

    Merci de vos réponses.

    C'est un sujet delicat, en effet la plupart de ces gens sont pour ainsi dire "malades" psychologiquement, ce n'est pas vraiment de leur faute et il est difficile de refuser de les aider sans ressentir un manque de compassion dans ce refus. Mais il y a un vrai danger à se laisser aller à la compassion pour eux car de par l'effet dévastateur de l'alcool et des drogues ils n'ont plus aucun sens du respect et ne font qu'accumuler les méfaits quand on essaie de les aider financièrement.

    Je dis ça par expérience, j'ai aidé plusieurs personnes de ce genre et je n'ai eu en retour qu'insultes, menaces et problèmes. J'ai en fait risqué ma vie. Dans ma ville une personne a été tuée par un sans abri qu'il avait accepté d'héberger. Ça finit par dissuader et dégoûter d'aider les gens.

    Je pense qu'il faut savoir être ferme et n'aider que ceux qui le méritent en faisant montre d'une certaine moralité (c'est rare mais ça existe malgré tout, il y a des gens dans le besoin qui ne se droguent pas et ne sont pas alcooliques).

    Je ne sais pas comment était la société du temps du Prophète et si les gens étaient confrontés à ce genre de problèmes, tous ces individus en déchéance dans les villes. À mon avis, vu certains haddits au sujet des alcooliques/buveurs de vin et le châtiment que le Prophète leur réservait (coups de fouets, semble-t-il) il n'aurait jamais accepté ni conseillé d'aider financièrement un alcoolique ou un drogué.

    Cela peut sembler dur mais quand on voit comment se comportent beaucoup de ces gens on peut comprendre. Il faut les aider mais avant tout les aider à sortir de leur dépendance pour qu'ils redeviennent à peu près "normaux". Et ceci évidemment doit être fait par des professionnels de la santé, ce n'est pas à la portée des citoyens à qui on demande sans cesse de l'argent pour nourrir ces gens et financer leur alcool.

    Dans le monde chrétien, surtout en France, c'est un sujet tabou. On nous dit qu'il faut aimer et aider tout le monde sans juger, mais le fait de ne jamais critiquer trop fortement la dépendance à l'alcool nous a mené au genre de situations aberrantes que nous voyons dans nos rues partout en France. Des dépendants de tous âges qui refusent sciemment de revenir à la sobriété et importunent les honnêtes gens avec leur comportement antisocial et effroyable, voire volent, menacent et trafiquent. Je pense notamment au phénomène des "punks à chiens", tous ces jeunes qui gâchent leur vie en ne jurant que par l'alcool et la drogue et ne respectent rien.

    Il existe bien des associations pour aider ces gens niveau nourriture mais on se garde bien de leur faire arrêter leurs dépendance, on n'en parle même pas de peur de les agacer, si bien qu'ils ne s'en sortent jamais. Je ne sais pas où en est ce projet mais il était même question au gouvernement à une époque de créer des endroits spéciaux où les gens pouvaient se droguer "légalement", on leur aurait fournit des seringues etc. Bref, on n'est pas prêts de voir une société meilleure puisque personne ne veut admettre le problème numéro 1 chez nous : l'alcool et les drogues.

    Tout cela est bien triste.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •