Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 27

Discussion: Couples métissés et racisme des parents

  1. #1

    Date d'inscription
    août 2020
    Localisation
    France
    Messages
    4

    Par défaut Couples métissés et racisme des parents

    Bonjour,

    J'ai une autre question, toujours en tant que non-musulman, je vous remercie donc d'excuser mon ignorance.

    Voilà , apparemment en Islam, si j'ai bien compris, le racisme est interdit. On peut se marier avec une personne de n'importe quelle "race" (désolé pour ce mot mais je n'en trouve pas d'autre) du moment qu'elle est musulmane ou accepte de se convertir. Dites moi si c'est bien cela ou pas.

    Mais alors si c'est bien cela, le problème c'est que je connais bien des familles musulmanes où le racisme est de rigueur, et où en l'occurence les parents seraient en colère ou tristes de voir leurs enfants se marier avec des gens d'autres races, musulmans ou pas.

    Ma question est donc : puisque l'on doit obéissance à ses parents, d'autant plus si ils sont musulmans, ne commet-on pas une erreur ou un péché en trahissant leur volonté si celle-ci est que leurs enfants ne se marient pas avec des "étrangers" même musulmans ?

    De façon générale, comment concilier la volonté de parents musulmans racistes souhaitant préserver leur race (et je ne juge pas cela, on peut le comprendre) et la vision "mondialiste" de l'Islam qui encourage le métissage dans le cadre de la religion ? C'est une question que je trouve perturbante, un vrai dilemme.

    Merci des réponses.
    Dernière modification par Sydné ; 09/08/2020 à 10h38.

  2. #2
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 042

    Par défaut

    Salam,

    Citation Envoyé par Sydné Voir le message
    Ma question est donc : puisque l'on doit obéissance à ses parents, d'autant plus si ils sont musulmans, ne commet-on pas une erreur ou un péché en trahissant leur volonté si celle-ci est que leurs enfants ne se marient pas avec des "étrangers" même musulmans ?
    Pour le fils, l'accord des parents pour acter le mariage n'est pas obligatoire, donc ce n'est pas un péché. Pour la fille, il y a divergence entre les 4 écoles dans le cas où l'homme est digne d'elle sur le caractère obligatoire de l'accord du "mahram" (le père généralement), mais si les parents bloquent trop on peut faire appel à un imam.

    Citation Envoyé par Sydné Voir le message
    De façon générale, comment concilier la volonté de parents musulmans racistes souhaitant préserver leur race (et je ne juge pas cela, on peut le comprendre) et la vision "mondialiste" de l'Islam qui encourage le métissage dans le cadre de la religion ? C'est une question que je trouve perturbante, un vrai dilemme.
    Tu as déjà répondu lol : c'est compliqué. La solution est généralement au cas par cas, un juste milieu à trouver entre ne pas trop froisser les parents et agir conformément à l'islam.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  3. #3
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 082

    Par défaut

    [QUOTE=Ilyes;900379]Salam,


    Pour le fils, l'accord des parents pour acter le mariage n'est pas obligatoire, donc ce n'est pas un péché. Pour la fille, il y a divergence entre les 4 écoles dans le cas où l'homme est digne d'elle sur le caractère obligatoire de l'accord du "mahram" (le père généralement), mais si les parents bloquent trop on peut faire appel à un imam.

    Salam alekom,desolee de m immiscer dans la conversation , d ou vient cette difference pour le gars et pour la fille? Je pensais que pour le gars c etait une obligation d obeir a sa mere, du coup pourquoi il a un statut particulier dans ce cas? Vu que les deux sont dans la meme situation si ce qui empeche la fille de se marier serait le non accord de son pere?

    Pourquoi ca serait un peche pour l une mais pas pour l autre?
    Dernière modification par oumma2018 ; 09/08/2020 à 18h08.

  4. #4
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 042

    Par défaut

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    Pourquoi ca serait un peche pour l une mais pas pour l autre?
    Si l'on oublie l'avis que je connais de l'école hanafi, l'accord du mahram est obligatoire pour le mariage de la fille, contrairement au fils. Elle est simplement là, hors contexte de racisme des parents ou non. C'est un problème à 2 sous-problèmes indépendants :
    - Qu'est-ce que l'obligation d'obéissance aux parents ?
    - Qu'est-ce que la validité d'un mariage ?

    L'obligation d'obéissance aux parents, dans notre cas précis, est la même pour les deux. Seulement le deuxième sous-problème amène une distinction par rapport au problème général.

    Pour rappel qui peut peut-être clarifier le premier sous-problème, il n'y a pas d'obéissance aux parents dans la désobéissance à Allah. Et parfois le mariage est considéré comme une obligation, et cette obligation peut écraser juridiquement l'obligation d'obéissance aux parents quand il y a des problèmes de racisme ou autre.
    Bien sûr cela ne veut pas dire qu'il faut jouer les malhonnêtes (ou honnêtes dans l'illusion) et partir bêtement à l'aventure sur un coup de foudre, comme on le sait bien la précipitation est l’œuvre du diable.

    J'énonce juste les règles de fiqh. La réponse à ta question peut s'apparenter pour moi à une fatwa, c'est pour ça que je suis prudent. Mon rôle est celui de perroquet, je veux minimiser mon interprétation personnelle même si ça peut créer un peu d'ambigüité lorsque je décris les choses.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  5. #5
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 082

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ilyes Voir le message
    Si l'on oublie l'avis que je connais de l'école hanafi, l'accord du mahram est obligatoire pour le mariage de la fille, contrairement au fils. Elle est simplement là, hors contexte de racisme des parents ou non. C'est un problème à 2 sous-problèmes indépendants :
    - Qu'est-ce que l'obligation d'obéissance aux parents ?
    - Qu'est-ce que la validité d'un mariage ?

    L'obligation d'obéissance aux parents, dans notre cas précis, est la même pour les deux. Seulement le deuxième sous-problème amène une distinction par rapport au problème général.

    Pour rappel qui peut peut-être clarifier le premier sous-problème, il n'y a pas d'obéissance aux parents dans la désobéissance à Allah. Et parfois le mariage est considéré comme une obligation, et cette obligation peut écraser juridiquement l'obligation d'obéissance aux parents quand il y a des problèmes de racisme ou autre.
    Bien sûr cela ne veut pas dire qu'il faut jouer les malhonnêtes (ou honnêtes dans l'illusion) et partir bêtement à l'aventure sur un coup de foudre, comme on le sait bien la précipitation est l’œuvre du diable.

    J'énonce juste les règles de fiqh. La réponse à ta question peut s'apparenter pour moi à une fatwa, c'est pour ça que je suis prudent. Mon rôle est celui de perroquet, je veux minimiser mon interprétation personnelle même si ça peut créer un peu d'ambigüité lorsque je décris les choses.
    Ca souleve un autre questionnement, quand le pere est decede par exemple, ou en cas ou il n est pas musulman, donc que la fille a un tuteur pris au hasard ,qui ne la represente en pas grd chose, elle pourra se marier sans avoir besoin de l autorisation de personne..mais celle dont le pere est vivant ou musulman ne pourra pas avoir cette liberte. Ca me semble un peu biscornu comme situation, et un peu sexiste aussi . Ca vient des hadiths l obligation de l accord du tuteur pour la fille ou des savants?

  6. #6
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 082

    Par défaut

    Et oui, qu est ce que l obeissance aux parents dans le cadre du mariage pour un gars,et pour une fille?

  7. #7
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut

    As-salam `alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh


    Il peut y avoir des oppositions non pas sur la base du critère "racial" biologique, mais sur la base de critères culturels, de conditions sociales (combien de prétendants se mariant avec des femmes en ayant comme intentions véritables de vivre à leur crochets, leur soutirer de l'argent, pour pouvoir immigrer dans un pays et avoir des papiers pour ensuite profiter et les délaisser comme des kleenex) donc, des parents préférant une stabilité du mariage pour leurs enfants, avec possiblement de futurs enfants du fait du partage de la même culture entre les époux, donc de préférer des compatibilités culturelles que de miser sur des adaptations qui peuvent être hasardeuses en terme de résultats



    Ex de fatwa (fatawi de Dar al-Ifta Egypte ,savants d'Al-Azhar)



    Refuser le mariage de sa fille avec un homme de nationalité différente

    Numéro : 8146

    Date : 04/03/2015

    Réponse : Conseil de Fatwa

    Sache qu’en Islam, il n’y a pas de différences entre les gens sauf qu’en piété. Pourtant, l’Islam tient en compte la différence des traditions et des coutumes. La question de l’égalité sociale entre couple fait l’objet d’une discussion entre les jurisconsultes dans le but d’assurer la stabilité, l’affection et l’amour aux deux époux et le maintien de bonnes relations avec leurs familles respectives. En effet, la distinction causée par la différence de nationalité n’est pas toujours injuste ; l’Islam, en matière de mariage, a pris en considération l’égalité sociale et culturelle entre l’homme et la femme pour éviter à la femme le mal de vivre dans un niveau social inhabituel. Egalement, l’Islam tient compte des différences des coutumes d’un pays à l’autre.

    Parfois, la différence des traditions et des coutumes n’est pas toujours absolue parce qu’il y a des coutumes et traditions proches des unes des autres. La mère, par le sentiment maternel, cherche en principe l’intérêt de sa fille. La maternité et l’expérience permettent à la mère de bien choisir pour sa fille. Vous cherchez uniquement à vous marier avec l’homme de votre choix sans avoir égard aux considérations précitées. Donc, le refus de votre mère n’est pas une injustice ; mais c’est plutôt un attachement, de sa part, à la réalisation de votre intérêt.

    N’êtes-vous pas la fille de cette mère à qui Allah a ordonnée d’être, pour vous, une bonne conseillère dans le choix d’un mari de caractère noble, tendre et généreux capable de la rendre heureuse. Pour toutes ces considérations, vous devez obéir à votre mère; vu son expérience acquise en matière de mariage et l’amour maternel dont elle éprouve à votre égard, ce qui fait qu’elle devient apte, mieux quiconque, à vous choisir la personne convenable capable de vous rendre heureuse. D’autre part, ce choix de la mère doit accorder la priorité à la piété du prétendant et à son bon caractère. Nous sollicitons Allah de vous accorder la réussite dans vos démarches et de vous guider vers la réalisation de Son agrément !

    Et Allah Seul le sait par excellence.






    Mariage entre deux personnes de différente nationalité

    Numéro : 7307

    Date : 04/06/2014

    Je viens de recevoir votre réponse fatwa n˚ 843035 selon laquelle vous autorisez au père qui cherche l’intérêt de sa fille de l’empêcher de se marier avec un homme de nationalité différente. Je pense que j’ai mal expliqué la situation : le père ne cherche pas l’intérêt de sa fille puisqu’il dit vouloir la marier avec quelqu’un de son pays même si cette personne ne fait pas la salat, où est donc l’intérêt de sa fille ? Et j’aimerais savoir sur quel base de l’Islam vous m’expliquez que le nationalisme n’est pas toujours injuste ; car je suis un converti qui n’est pas versé en sciences religieuses ; mais au moins j’ai connaissance des paroles du Messager de Dieu صلى الله عليه و سلمà cet effet : « N’est pas des nôtres celui qui appelle à al ‘açabiyah [nationalisme / tribalisme...] qui combat pour la’açabiyah, ou qui meurt pour la ‘açabiyah ». (Rapporté par Abou Daoud) Dans un autre hadith, il صلى الله عليه و سلم dit : « Délaissez-le (l’esprit tribal, nationaliste), c’est une pourriture » (Muslim & Boukhari) Le Messager de Dieu صلى الله عليه و سلم dit également : « Celui qui lutte, sous un drapeau en faveur d’une cause partisane ou qui répond à l’appel d’une cause partisane ou pour aider une cause partisane et meurt par la suite, sa mort est une mort pour la cause de la Djahilyya ». Le Messager de Dieu صلى الله عليه و سلم a dit : « Il y a en effet, des gens qui se vantent de leurs ancêtres ; mais aux yeux d’Allah, ils sont plus méprisables que le scarabée noire qui enroule une bouse dans son nez. Voici qu’Allah vous a retiré de l’arrogance du temps de la Djahilyya (ignorance) et de sa vantardise de la gloire des ancêtres. L’homme est soit un croyant qui craint Allah ou un pêcheur infortuné. Tous les gens sont les enfants d’Adam, et Adam a été créé à partir de la poussière ». (Rapporté par At-Tirmidhi et Abou Daoud) Il صلى الله عليه و سلم dit également : « Certes Dieu a extirpé de vous, la fierté de l’arrogance de l’âge de la Djahilyya et la glorification des ancêtres. Maintenant les gens sont de deux sortes. Soit des croyants qui sont conscients, soit des transgresseurs qui agissent mal. Vous êtes tous les enfants d’Adam et Adam a été créé à partir de l’argile. Les gens devraient renoncer à leur fierté de la nation car c’est un appel parmi les appels de l’Enfer. S’ils n’y renoncent pas, Dieu تعالى les considérera plus vils que le plus simple ver qui se fait un chemin à travers les excréments. » (Rapporté par Abou Daoud et At-Tirmidhi)




    Réponse : S.E. Sheikh Hassûnah An-Nawâwî

    Cher frère,

    Le refus du mariage à cause de la différence de nationalité n'est pas toujours injuste. En effet, l'Islam prend en considération les coutumes et les us qui diffèrent d'un pays à l'autre tout comme il a respecté l'égalité sociale dans le mariage pour éviter à la femme de vivre dans un niveau sociale inférieur. Comme il y a des coutumes qui diffèrent d'un pays à l'autre, il y a d'autres coutumes qui se ressemblent. En principe, le père, par l'instinct naturel, cherche à réaliser l'intérêt de sa fille. L'affection paternelle et l'expérience rendent le père capable de bien choisir pour sa fille. En fixant votre choix sur cette fille, vous ne cherchez qu'à réaliser votre propre intérêt. Le refus du père n'est pas un acte d'injustice envers vous mais il s'agit à fortiori d'une attention naturelle qui le porte à réaliser l'intérêt de sa fille. Donc, il est de son devoir de père d'être sincère dans le choix du prétendant. Ce dernier doit être de bon caractère, généreux et indulgent afin qu'il puisse garantir à sa fille une vie heureuse.


    Nous entendons par notre parole (le refus du mariage à cause de la différence de la nationalité n'est pas toujours injuste) qu'il est tantôt juste, tantôt injuste. Voici l'explication : L'islam condamne l'esprit de clan basé sur la race, l'ethnie ou la nationalité qui sont à l'origine de l’alliance ou du désaveu sans prendre en considération ni la foi ni la piété. Nous trouvons également que l'Islam cherche à préserver la dignité de la femme tout en lui garantissant une vie heureuse et stable après le mariage ; car elle sera sous la protection d'un homme responsable de ses affaires et à qui elle doit obéir. Cet homme va remplacer son père, sa mère et sa famille. Il constitue avec elle un couple qui vit ensemble jour et nuit. De plus, ce mari voit de son corps ce que le père et la mère ne sont pas permis de voir. Par conséquent, si le refus du mariage a pour cause l'esprit de clan, il sera déclarée religieusement injuste. En revanche, si ce refus a pour objectif la réalisation de la stabilité de la vie de l'épouse qui a l'habitude de vivre dans un niveau social différent avec des coutumes différents de ceux du prétendant, il ne sera pas injuste selon l'avis des jurisconsultes dans le chapitre portant sur l'égalité sociale, car il s'agit plutôt d'une attention particulière à l'égard de la femme dans le but de lui créer l'atmosphère convenable afin qu'elle puisse accomplir parfaitement sa mission d'épouse et de mère. Il est à noter que cette règle n'est pas régulière. En effet, il existe des gens de nationalités différentes qui peuvent cohabiter en harmonie. Il existe également des hommes et des femmes capables de vivre dans des environnements différents de ceux où ils sont nés.

    Dans la présente réponse, nous ne parlons pas de votre propre cas ; car nous ne sommes pas au courant des circonstances. En vérité, juger un objet dépend de la conception qu'on se fait de lui. Nous parlons uniquement des principes généraux qui indiquent que le refus du mariage de la part du père à cause de la différence de la nationalité pourrait être juste s'il a pour objectif la réalisation de la stabilité de la vie conjugale. Mais si le refus est né de l'esprit de clan qui se trouve enraciné chez certaines personnes et réprouvé par l'Islam, il sera injuste. Enfin, nous implorons Allah pour qu'Il vous destine le bien.
    Dernière modification par talib abdALLAH ; 09/08/2020 à 21h18.

  8. #8
    Administrateur Avatar de Ilyes
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    France
    Messages
    10 042

    Par défaut

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    donc que la fille a un tuteur pris au hasard ,qui ne la represente en pas grd chose
    Il y a des gens avant le "tuteur pris au hasard", qui est censé en dernier recours être une autorité avec un pouvoir juridique si la fille est seule au monde. Ce n'est pas un jeu de hasard, c'est un jeu de pression sociale pour que le futur mari ne fasse pas abus de son statut de "chef de famille".

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    Ca vient des hadiths l obligation de l accord du tuteur pour la fille ou des savants?
    Le fait que tu poses cette question sous cette forme me gène beaucoup (sous-entendu moins implicite : c'est les savants machos qui nous embêtent avec leurs histoires de domination envers la gente féminine ou bien il y a un réel fondement derrière ?), mais je vais quand même te répondre : il s'agit de hadiths. Ensuite comment interpréter ces hadiths, user des avis des sahabas, etc... Tout cela fait partie du travail des savants, et il y a eu divergence comme déjà expliqué.

    Citation Envoyé par oumma2018 Voir le message
    Et oui, qu est ce que l obeissance aux parents dans le cadre du mariage pour un gars,et pour une fille?
    C'était justement la question initiale de ce post.
    " Celui qui aime pour Allah, déteste pour Allah, donne par amour pour Allah, et se retient pour Allah, aura complété sa Foi " - Ja'far as-Sâdiq ('alayhi as-salam)

  9. #9
    Modérateur Sermenté Avatar de talib abdALLAH
    Date d'inscription
    juin 2014
    Localisation
    France
    Messages
    12 574

    Par défaut

    Parfois le désir peut rendre "aveugle" dans le choix du partenaire et la fonction du tuteur, du père par exemple est de s'assurer qu'il y ai un équilibre en amour et raison.

    Le prétendant effectivement passe une sorte d'examen devant le père et c'est un garde-fou en quelque sorte :)

  10. #10
    Avatar de oumma2018
    Date d'inscription
    décembre 2018
    Localisation
    ...
    Messages
    1 082

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ilyes Voir le message
    Il y a des gens avant le "tuteur pris au hasard", qui est censé en dernier recours être une autorité avec un pouvoir juridique si la fille est seule au monde. Ce n'est pas un jeu de hasard, c'est un jeu de pression sociale pour que le futur mari ne fasse pas abus de son statut de "chef de famille".


    Le fait que tu poses cette question sous cette forme me gène beaucoup (sous-entendu moins implicite : c'est les savants machos qui nous embêtent avec leurs histoires de domination envers la gente féminine ou bien il y a un réel fondement derrière ?), mais je vais quand même te répondre : il s'agit de hadiths. Ensuite comment interpréter ces hadiths, user des avis des sahabas, etc... Tout cela fait partie du travail des savants, et il y a eu divergence comme déjà expliqué.


    C'était justement la question initiale de ce post.
    salam alekom ,desolee de te peiner avec mes sous entendus... mais t as bien (sous) entendu...(tu connais la bete...)
    Les gens remplacant le pere et ayant une fonction juridique en Occident tu sais bien que ca n existe pas... deja trouver un imam reconnu et accepte de tous c est du domaine de l impossible alors trouver qqun qui puisse exercer une pression quelconque sur un gars qui ne respecterait pas sa fonction de chef de famille ou en abuserait encore plus utopique... c est pour ca que j ai du mal a accepter cette condition de validite d un mariage religieux puisque condition de facade seulement...
    Je comprends parfaitement que l avis des parents soit plus qu important et necessaire, mais pourquoi cet avis serait plus important pour la femme que pour l homme? Un peche pour elle mais ok pour lui si il contredit leur avis en se mariant contre leur gre.#
    De toute facon dans notre societe et a cette epoque il est impossible de comprendre comment la sharia fonctionnerait si elle etait appliquee qqpart sur cette terre...j entends des cas des maris en pays musulmans qui paient des sommes d argent a de faux temoins pour temoigner contre leur epouse afin qu elle n obtienne pas le divorce ou la garde des enfants. Ou d autres qui acceptent de la divorcer si elle accepte de signer tel ou tel contrat , plus rien n est sharia sur cette terre...les coeurs sont trop corrompus pour ca.
    Le fiqh me parait etre une science completement decalee de la realite ...on fait comme si on veut l adapter aux epoques mais le mal de l epoque n est pas pris en consideration.... pour l heritage on nous dit ''oui c est normal que le garcon ait le double de sa soeur parce qu il est SENSE depenser pour les femmes de sa famille''...mais qd on regarde sa seule obligation c est de depenser pour sa femme et ses enfants,pas pour sa soeur...et que deja ca peu le font...et qu il n y a personne pour verifier que c est bien fait...ca donne l impression que la femme est juste incapable de gerer son argent seule...
    Qu il y a une sorte de constante tutorielle sur elle, et que les gars sont completement libres,eux, d abuser de leurs droits puisque c est ecrit dans le coran que...
    La realite montre qu on est parfaitement capables de gerer nos revenus et meme des fois bien mieux que certains hommes qui mettent leur argent dans l alcool,la drogue, les jeux de hasard etc...ou la recherche d autres epouses pour d autres(en utilisant l argent des aides sociales destinees a leur premiere famille bien sur)etc... d ou je comprends que certain(e)s ,comme Asma Lamrabet dise que cette clause dans le coran devrait etre revue selon le contexte comme d autres l ont ete. Parce qu qu temps de la revelation le systeme societal etait completement different de celui de notre epoque... l esclavage existait ,y a des versets qui en parlent, du coup ca voudrait dire que l esclavage est encore permis de nos jours??
    Dernière modification par oumma2018 ; 10/08/2020 à 12h36.

Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •