Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: As-sirat R 127 à 151 As-salaf Et Al-khalaf

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut As-sirat R 127 à 151 As-salaf Et Al-khalaf

    [size=18px] as-salaf et al-khalaf [/size]

    explication des deux écoles traitant de ce sujet.

    * regle no 127
    qu'est-ce que l'école du "salaf"?
    la plupart des gens qui en faisaient partie étaient ceux des 3 premiers siècles. que faisaient-ils devant les versets équivoques?
    - ils disaient que c'est du qour'àn, on croit que c'est du qour'àn et on croit à ces versets parce qu'ils sont du qour'àn.
    - on croit qu'ils ont (les versets équivoques) une signification que dieu seul mérite.
    par exemple, istawà ne veut pas dire assis. il a une signification que dieu mérite mais on ne cherche pas à la trouver. cette méthode s'appelle "taw-wil ijmali", c'est-à-dire le fait de ne pas donner à ce verset un sens direct car il ne convient pas à dieu. supposer qu'il ait un sens autre que le sens direct que dieu ne mérite pas. dieu le connaît, on n'est pas obligé de chercher à savoir.
    - sans chercher à trouver cette signification.
    - ils remettent le verset équivoque aux versets clairs.



    * regle no 128
    l'imam ach-chàfi^iyy (que dieu l'agrée) a dit cette phrase qui explique la méthode de cette école.
    "j'ai la croyance, j' ai la foi, je crois à tout ce qui est venu de dieu, suivant sa volonté. a tout ce qui est venu du prophète :mhd1: suivant ce qu'il a voulu."


    * regle no 129
    il y a quelques personnes parmi les grands savants du salaf qui ont cherché une explication, une signification. on n'a pas dit que suivant cette école on n'est pas obligé de chercher, mais il y a parmi eux des grands oulamas, qui ont parfois cherché une signification. c'est le cas de Ahmad ibnou hanbal, le chef du grand madh-hab qui porte son nom. lorsqu'il expliquait aux gens le verset équivoque, "wa ja arabbouka" (qu'ils disent traduit mot à mot: dieu est venu), il disait que celui qui vient, c'est la créature. il a dit que c'est sa puissance, c'est-à-dire qu'une des créatures de dieu est venue (par sa puissance).


    * regle no 130
    la 2ème école est celle du khalaf.
    ce sont les gens qui sont venus après les salafs et qui avaient de la science aussi. ils cherchent, en plus des autres, une signification qui convient en même temps à la langue arabe et à l'unicité de dieu.
    on va voir comment ces gens-là ont travaillé.

    exemple: sourate sad (38) où on comprend que dieu dit à iblîs, (selon l'interprétation exégétique):
    "qui vous a empêché de vous prosterner à ce que j'ai créé avec (ils disent) mes deux mains."

    celui qui croit que dieu a deux mains, il a assimilé dieu à sa créature.
    la traduction dit, (selon l'interprétation exégétique):
    "qui t'a empêché de te prosterner pour adam que j'ai créé, que j'ai agréé "by adlayne" ou "by yadaya" (ils disent: avec mes mains), c'est-à-dire que j'ai fait une créature honorée."

    exemple: si quelqu'un apporte un gâteau et qu'on lui demande comment il l'a fait? il répond, je l'ai fait avec mes mains. il veut dire par là qu'il s'en est occupé, c'est-à-dire il l'a cuisiné.
    dans ce verset, "avec mes mains" veut dire "l'honorer".
    autre exemple: le verset 131 dont on comprend (selon l'interprétation exégétique):
    "et on a soufflé en lui de notre esprit "dans marie"."

    il ne faut pas croire que dieu souffle avec une bouche mais que dieu a ordonné au saint-esprit de souffler.

    exemple: c'est comme le roi qui dit qu'il a écrit une lettre à telle personne. ce n'est pas lui qui l'a écrite mais il a ordonné de le faire.
    et quand on voit écrit "de notre esprit", cela ne veut pas dire que dieu est un esprit ni qu'il s'est coupé d'une partie. c'est lui qui a créé les esprits. "de notre esprit" signifie l'esprit qui est agréé chez nous. ainsi lorsqu'on dit "maison de dieu", cela ne veut pas dire que dieu y habite mais plutôt que c'est une maison honorée par dieu.



    * regle no 131
    quand il y a une comparaison entre une créature et un des noms de dieu, c'est pour l'honorer.

    exemple: chamelle de dieu, c'est-à-dire honorée, qu'il ne faut pas tuer.

    la signification de ce verset est que dieu a ordonné à jibrîl de souffler, en marie, l'âme que dieu honore et qu'il a créée.
    les âmes sont de deux catégories:
    1. les âmes ou les esprits honorés
    2. les mauvais esprits.

    les âmes des prophètes sont de la 1ère catégorie.
    pourquoi cette comparaison de l'âme de jésus ou adam, à un des noms de dieu? pour honorer le prophète en question.



    * regle no 132
    est mécréant celui qui croit que dieu est un esprit, parce que celui-ci est une créature de dieu. et dieu est loin d'être comme ça.


    * regle no 133
    quant au mot "bayti", lorsque dieu dit de la ka^bah: ma maison, c'est aussi une comparaison pour l'honorer. ce n'est pas une comparaison pour dire que dieu y est, qu'il y habite, qu'il s'y est incarné, parce qu'il est impossible que dieu ait cet attribut des créatures. il ne faut pas croire que dieu touche, s'éloigne en distance de ses créatures, parce que c'est une limite, et dieu n'est pas ainsi.
    et quand on entend le verset 20/5 qui dit, (selon l'interprétation exégétique):
    "le miséricordieux sur le trône istawà."

    il faut croire que c'est sans établissement, sans être assis, sans incarnation et sans limite. il faut croire que dieu domine et préserve le trône. c'est dans ce sens-là que l'on comprend la parole de l'imam ^aliyy qui a dit, dans le sens:
    "dieu a créé le trône pour montrer sa puissance et non pas pour le prendre comme place pour lui."



    * regle no 136
    quant au verset 16/50, il dit, (selon l'interprétation exégétique):
    "ils craignent leur seigneur au-dessus d'eux, et font ce dont ils reçoivent ordre."

    il ne faut pas croire que dieu est au-dessus par l'altitude mais croire que dieu est supérieur par sa puissance. c'est une supériorité de domination, et non pas de lieu et de direction.



    * regle no 137
    quant au verset 89/22 qui dit, (selon l'interprétation exégétique):
    "waja arabbouka wal makakou safa safa."

    qu'ils ont traduit par:
    "quand viendront ton seigneur et les anges rang par rang."

    il ne peut pas avoir la signification de bouger, de changer de place, de remplir une place pour en vider une autre. celui qui croit ça est un mécréant. c'est dieu qui a créé le mouvement et le repos, et on n'a pas le droit de dire qu'il est en mouvement ou au repos car ce sont des attributs des créatures. et tout ce qui est attribut des créatures, dieu ne l'a pas. que signifie ce verset? il veut dire que l'ordre de dieu est venu, ou bien une des traces de sa puissance.



    * regle no 138
    57/4, il y a un verset qui dit, (selon l'interprétation exégétique):
    "... il est avec vous, où que vous soyez..."

    il ne faut pas croire que dieu est comme l'air et que là où on est il est avec nous. non! cela veut dire que dieu nous entend par sa science, il nous circonscrit par sa science, il est avec nous par sa science.



    * regle no 139
    il y a un autre verset qui dit (selon l'interprétation exégétique):
    "certes dieu est avec les pieux."

    ici, cela veut dire qu'il est avec eux, c'est-à-dire qu'il les soutient, il les aide. il ne faut jamais croire que dieu s'incarne et touche le monde. celui qui croit à ça est un mécréant.



    * regle no 140
    dieu (gloire à lui) est loin d'avoir un contact ou un éloignement par la distance, parce que dans les deux cas c'est une limite. celui qui dit: "il a touché", il l'a limité. celui qui dit: "il est éloigné par la distance", c'est également une limite.


    * regle no 141
    quand on dit "allàhou akbar", il ne faut pas croire que cela veut dire que dieu est grand en dimension et qu'on est petit par rapport à lui. cela ne veut pas dire que c'est une notion de grandeur, de longueur, de largeur, de hauteur, parce que dieu n'est pas comme nous. il n'a pas de dimensions. cela veut dire que dieu est plus grand que tous les grands, c'est-à-dire qu'il est le plus puissant et que sa puissance est supérieure. il est le plus grand dans le sens de la gloire, c'est-à-dire qu'il est grandiose etc...
    il faut toujours éloigner de l'esprit toute idée qui amène à donner des limites, des dimensions à dieu.


    * regle no 142
    les juifs avaient dit que dieu, après avoir créé les cieux et la terre en six jours, s'était fatigué et s'était étalé sur son dos, sur le trône, pour se reposer. il y a des millions de gens qui ont cru à ça, et il faut faire attention.


    * regle no 143
    dieu le suprême est loin d'avoir une émotion, une sensibilité, une fatigue, une douleur, une réjouissance, parce que toutes ces choses sont des attributs de ses créatures. et celui qui a ces attributs est accidentel, c'est-à-dire qu'il a été créé. il change, et le changement ne convient pas à dieu.

    * regle no 144
    quant au verset 50/38 (selon l'interprétation exégétique):
    "certes nous avons créé les cieux, la terre et ce qui est entre eux, en six jours, sans que nulle fatigue nous ait touché."
    celui qui se fatigue, c'est celui qui travaille avec ses membres etc.. (mains). et dieu est loin d'avoir des membres.


    * regle no 145
    certes dieu entend et voit. non pas qu'il ait des membres, des instruments avec lesquels il voit et entend. dieu voit et entend sans comment, et on n'a pas à réfléchir à ça. ce sont deux attributs sans commencement et sans organe aucun. c'est-à-dire ni orbite, ni oreille, ni rayon lumineux, ni tout autre instrument.
    il y a un rayon qui lie la créature à celui qu'elle voit. et dieu n'est pas comme ça, car il aurait une limite là où le rayon s'arrête. dieu n'entend pas par des vibrations qui viennent à lui, parce que c'est une limite aussi. il voit et entend sans comment et dieu sait la vérité.



    * regle no 146
    celui qui dit que dieu a des oreilles est un mécréant, même s'il dit que ce sont des oreilles pas comme les nôtres, mais d'autres choses plus grandes etc...
    celui qui dit que dieu a un oeil, en voulant par là la traduction du mot "^ayn", on lui dit qu'il ne faut pas croire que c'est un organe mais que c'est un attribut de dieu. et dieu sait la vérité. ce n'est pas un instrument, ce n'est pas une orbite, ce n'est pas un membre. c'est un attribut que dieu sait.
    il est préférable qu'on ne traduire pas "^ayn" par le mot oeil. comme pour istawà, on le laisse.
    ^ayn en arabe a beaucoup de significations, donc il n'y a pas de correspondance valable. pour que l'on puisse traduire de l'arabe en français avec un même mot, il faut que celui-ci ait les mêmes utilisations dans la langue que le mot arabe. parfois, le mot ^ayn vient pour source d'eau. est-ce que le mot oeil a cette signification en français? non, il n'y a pas une correspondance entre le mot oeil et ^ayn. alors pourquoi traduire par yeux? ça c'est la vérité, c'est la science. si quelqu'un dit que l'imam a dit que dieu n'a pas d'yeux mais que ce n'est pas vrai car il y a un verset du qour'àn qui dit ça, qu'est-ce qu'on va lui dire? pourquoi as-tu choisi le mot oeil? tu veux par çà traduire le mot ^ayn? c'est faux parce que le mot ^ayn, suivant la langue arabe, a telle, telle, telle signification, tandis que le mot oeil, en français, ne les a pas toutes. nous disons que dieu a pour attribut le mot "^ayn". on ne le connaît pas, ce n'est pas un mot, ce n'est pas une partie, ce n'est pas un organe, ce n'est pas un instrument pour voir, c'est un attribut de dieu que dieu sait. même en arabe, on n'a pas le droit de dire que dieu voit par son ^ayn, en français que dieu voit par son oeil. c'est faux de le dire. celui qui dit ça ne sera sauvé que dans le cas où il a compris du mot oeil la vue, qui est un attribut vu précédemment. la vue est un attribut de dieu mais croire que c'est un instrument, c'est de la mécréance.



    * regle no 147
    quant au verset 2/115,(selon l'interprétation exégétique):
    "a dieu sont l'orient et l'occident et, quelque part que vous vous tourniez, là est la place de dieu (wajh-Allah). dieu est vaste, omniscient."

    premièrement ici, il n'y a pas une correspondance univoque entre le mot "wajh" et le mot "visage". en arabe le mot "wajh" a plus de significations que le mot visage en français. wajh-Allah est un attribut de dieu. ce n'est pas un instrument, ce n'est pas une partie etc... ou bien on peut le comprendre par "où que vous alliez ...."
    ibnou abbàs (que dieu l'agrée) a expliqué ce verset en disant: "où que vous alliez, vous trouverez "wajh-Allah", c'est-à-dire la qiblah de dieu." il a précisé en disant que celui qui voyage sur une monture, dans les prières surérogatoires et non pas obligatoires, là où il se dirige c'est la qiblah de dieu. c'est-à-dire qu'il peut continuer sa prière sans arrêter la caravane, car dieu a voulu faciliter les prières surérogatoires comme le witr, la prière de nuit, etc... la prière obligatoire doit se faire par terre tout en se dirigeant correctement vers la qiblah. pour les prières surérogatoires, les oulamas ont dit qu'il suffit, au commencement de celles-ci, de se diriger vers la qiblah, puis de suivre la caravane; et là où elle va, on aura la qiblah.



    * regle no 148
    on se dirige par nos faces (visages) lors des prières surérogatoires, dans le voyage et sur les montures, là où il y aurait une qiblah pour nous. c'est-à-dire que même si l'on ne se dirige pas effectivement vers celle-ci de façon géographique, c'est comme si l'on s'était dirigé vers la qiblah. autrement dit dans ce verset 2/115, (selon l'interprétation exégétique): "c'est pour dieu l'est et l'ouest. où que vous vous dirigiez, voilà la qiblah de dieu", à la place de dire "visage de dieu".


    * regle no 149
    celui qui croit que dieu a un membre, un organe, est un mécréant. car s'il avait un organe ou un membre, il aurait un semblable. et s'il avait un semblable, tout ce qui est possible pour ce semblable serait possible pour lui. et ce qui est possible pour un semblable, c'est qu'il peut être anéanti (la mort), et dieu n'est pas comme ça.


    * regle no 150
    le mot "wajh" (visage) est utilisé dans le qour'àn dans plusieurs versets.
    parfois on veut par le mot "wajh" autre chose que la qiblah et bien sûr autre chose que le visage. par exemple, quand quelqu'un dit: "je fais telle chose pour "li wajh-illah" (ils disent: pour le visage de dieu) il veut par là: "j'ai fait telle chose par obéissance à l'ordre de dieu, ou bien sincèrement pour être agréé chez dieu, ou encore pour dieu". le mot "wajh", qui a toujours été traduit dans le qour'àn par "visage", peut avoir suivant sa position dans le verset plusieurs sens. c'est comme le verset 76/8 qui dit, (selon l'interprétation exégétique):
    "nous vous nourrissons pour plaire à dieu seul."
    c'est-à-dire qu'ils disent: "nous vous nourrissons pour le visage de dieu."



    * regle no 151
    il est interdit de dire comme ils disent à beyrouth: "ouvre la fenêtre pour voir le visage de dieu". car dieu a dit à moïse: "tu ne me verras pas."

  2. #2
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Âge
    37
    Messages
    217

    Par défaut As-sirat R 127 à 151 As-salaf Et Al-khalaf

    as salamou ^alaykoum soeur mysti "la bosseuse"!
    Citation Envoyé par mysti
    exemple: si quelqu'un apporte un gâteau et qu'on lui demande comment il l'a fait? il répond, je l'ai fait avec mes mains. il veut dire par là qu'il s'en est occupé, c'est-à-dire il l'a cuisiné.
    je dirais plutôt que l'expression qui convient le mieux, en français, est "de mes mains" au lieu de "avec mes mains".
    mais bon... peut-être qu'en suisse le français est légèrement différent!

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut As-sirat R 127 à 151 As-salaf Et Al-khalaf

    :d hé oui je parle le suisse moi :d les belges et les canadiens me comprendront :d

Discussions similaires

  1. Le pont sirat
    Par Khalil12 dans le forum La vie du forum
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/04/2017, 21h54
  2. Qu'est-ce qu'un salaf?
    Par mmmuslimmm dans le forum Soutien dans l'épreuve
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/06/2012, 22h03
  3. le pont: AS-SIRAT
    Par i-m-e-n dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 24
    Dernier message: 12/10/2010, 17h41
  4. Frere motivé convertit salaf cherche Soeur motivé salaf
    Par muslimine93 dans le forum Le mariage
    Réponses: 11
    Dernier message: 10/10/2010, 12h05
  5. As-sirat Règle N°1 - Expl. Du Sirat
    Par mysti dans le forum Al-`Aqîdah - La Croyance, la Foi
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/09/2003, 14h47

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •