Forum Islam vit grâce à la publicité. Merci de le soutenir.
Page 1 sur 8 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 80

Discussion: Comportements

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Comportements

    [size=18px] comportements entre amis [/size]

    introduction: les critères d'un bon ami

    il y a un verset coranique dont le sens est:
    "celui qui cherche l'agrément de dieu, qu'il fasse des bons actes et qu'il soit sincère dans ses adorations. qu'il les fasse pour dieu et non pas avec ostentation."

    il y a un hadith qui dit, dans le sens:
    "dieu aime qu'on fasse les bons actes comme il faut."

    il faut éviter de faire l'ostentation ainsi que les mauvaises innovations dans les actes.
    l'ostentation (riya'), c'est faire une chose dans l'intention de recevoir les louanges des gens. et le prophète :mhd1: a dit que dieu aime les bons actes lorsqu'il sont bien fait.
    alors que chacun mette dans son coeur de lire cette leçon pour dieu.
    il y a un autre hadith du prophète :mhd1: qui dit:
    "il n'y a pas quelque chose qui pèse plus, dans la balance, que le bon comportement."

    il n'est pas voulu ici que le bon comportement est plus récompensé que la croyance mais ce qui est voulu, c'est qu'il pèse lourd dans le plateau des bons actes.
    lorsque les gens s'aiment et sympathisent, c'est le fruit du bon comportement car celui-ci amène l'amour entre les gens, alors que le mauvais comportement amène le désaccord entre eux.
    dieu nous a incité à avoir le bon comportement et l'on voit dans le qour'an qu'il a loué le prophète :mhd1: en disant de lui qu'il a de bonnes moeurs. notre prophète :mhd1: avait le meilleur comportement et ceci se voit dans les livres des juifs et des chrétiens.
    une fois, un juif est allé chez le prophète :mhd1: , qui lui devait de l'argent, avant la date d'échéance en lui disant: "vous les gens de bani hachim êtes des gens qui traînent, vous ne remboursez pas vos dettes". ^oumar demanda de lui laisser couper la tête pour avoir dit ces paroles. le prophète :mhd1: refusa. lorsque le juif vit ce bon comportement il témoigna. pourquoi? parce que, dit-il, "ce que j'ai vu m'a montré que tu es le prophète des derniers temps. j'ai su que le mal qu'on lui fait augmente son bon comportement et sa patience". donc on voit que ce n'est pas le contraire qui se passe, le mouvais comportement ne le pousse pas à l'impatience ni à se comporter de manière impulsive.
    au jour du jugement, lorsque le soleil se trouvera très proche des gens, ceux-ci baigneront dans leur sueur, chacun selon son niveau de désobéissance à dieu. certains auront de la sueur jusqu'aux chevilles, d'autres jusqu'aux genoux où encore jusqu'aux oreilles, etc. ce jour-là, les gens auront de terribles difficultés et ils souffriront de la soif. cependant, dieu protégera 7 catégories sous l'ombre du trône. parmi celles-là, ceux qui s'aiment et se réunissent pour dieu et se séparent sur cet amour, pour dieu. non pas ceux qui se réunissent pour l'argent, etc. faire les choses pour l'amour de dieu est très important.
    le prophète :mhd1: a rapporté de dieu dans un hadith qoudsiy, dans le sens:
    "dieu a dit: j'aime ceux qui s'aiment et se visitent pour dieu ainsi que ceux qui se donnent les uns aux autres, et ils méritent que je les aime."

    c'est-à-dire que ces gens méritent et auront ce que dieu a voulu qu'ils aient car c'est sûr que dieu les aime.
    il y a une autre histoire qui dit qu'une fois un compagnon du prophète :mhd1: est allé visiter quelqu'un. un ange lui est apparu sous son aspect humain et lui a demandé: "où vas-tu?" il lui répondit: "visiter un frère". "est-ce pour un besoin?" "non". "est-ce un de tes proches, fait'il partie de ta famille?" "non". "as-tu reçu quelque chose de bien grâce à lui?" "non". "alors pourquoi vas-tu le visiter?" "pour l'amour de dieu". dieu révéla alors à cet ange de lui dire: "dieu t'aime parce que tu aimes ton frère, et pour cela tu auras le paradis".
    ensuite il a rapporté que jésus a dit, dans le sens:
    "cherches l'agrément de dieu en détestant les gens des péchés, les désobéissants. cherches l'agrément de dieu en t'éloignant des désobéissants, les gens des péchés. cherches l'agrément de dieu en étant en désaccord avec ces gens-là."

    quand on dit "détestes-les", cela ne veut pas dire complètement parce qu'ils sont des musulmans, mais par contre on déteste leurs grands péchés.
    et quand on dit "éloignez-vous d'eux", cela veut dire qu'il ne faut pas prendre pour ami des pervers, des désobéissants. il ne faut pas être en accord avec ce qu'ils font, on se comporte d'une manière qu'ils voient que l'on n'est pas d'accord avec eux. même s'ils ne nous agréent pas. et ceci est quelque chose qui nous apporte l'agrément de dieu.
    avec qui va t'ont vivre? quel ami va-t-on choisir? celui qui lorsqu'on le regarde nous rappelle dieu par sa piété. celui qui par sa façon d'être te motive à faire les adorations et toujours plus de bons actes.
    le prophète :mhd1: a dit, dans le sens:
    "que la personne regarde qui elle prend comme compagnon, parce qu'elle peut être influencée par lui."

    il y a 5 critères pour choisir le bon compagnon.
    - il doit être quelqu'un de sage
    - il doit avoir le bon comportement
    - il ne doit pas être un pervers
    - il ne doit pas suivre une secte mais suivre ahlou s-sounnah wal jama^a
    - il ne doit pas être attaché à cette vie

    alors celui qui veut se choisir un bon compagnon, qu'il regarde s'il possède ces 5 critères et s'il les a, alors qu'il le prend.

    explications:

    1er critère: la sagesse
    cela veut dire que celui qui est stupide, le contraire du sage, pense te faire du bien alors qu'il fait le contraire, etc.

    2ème critère: le bon comportement celui qui ne l'a pas peut voir certaines choses mais il n'arrive pas à contrôler son comportement. il peut être avare, colérique ou passionné et ne pas contrôler ses désirs.
    le bon comportement est facile à prononcer et doux à entendre mais pas facile à appliquer. qu'est-ce que le bon comportement? 3 choses.

    1.- le moins qui est de ne pas faire du mal au musulman, ni par la langue, ni par les mains ou autre.
    2.- c'est supporter et patienter, sans rendre la pareille, lorsqu'on reçoit du mal et pardonner.
    3.- c'est rendre le mal par un bien, que la personne te reconnaisse ce bien ou non. cette 3ème chose est la plus difficile à appliquer.

    celui qui possède ces 3 choses est quelqu'un qui a un bon comportement. la 1ère chose qui est d'éviter de faire du mal ne suffit pas pour avoir un bon comportement. il faut chercher le bon comportement en ayant ces 3 choses précitées.
    il raconte l'histoire d'un grand salaf qui, une fois, fut insulté par quelqu'un qui mentait. il lui dit: "si je suis comme tu as dit, alors je demande à dieu de me pardonner, mais si je ne suis pas comme tu dis, alors je demande à dieu de te pardonner". malgré qu'il ait été insulté par des mensonges, il ne lui a pas rendu la pareille. il ne l'a pas insulté comme il l'avait été. il a cité une autre histoire afin de nous montrer le bon comportement. quelqu'un avait pour voisin un mage (adorateur du feu) et un pieu saint. ce mage avait un égout troué qui répandait ses saletés chez cet homme pieu. ce musulman ne dit rien mais à chaque fois qu'il sortait des impuretés (najaçah) de cet égout, il nettoyait. il resta ainsi pendant des années. cependant, un jour il tomba malade et appela son voisin. il lui dit: "cela fait des années que ton égout déverse ses saletés chez moi et je n'ai rien dit. maintenant je suis faible et je crains que si je meure mes héritiers ne supportent pas cela". ce mage fut tellement touché du bon comportement de ce pieu qui l'avait supporté si longtemps qu'il entra dans l'Islam. on rapporte également de la tradition du prophète :mhd1: qu'il a dit, dans le sens:
    "je suis garant d'une maison dans les extrémités du paradis pour celui qui délaisse les vaines discussions (on ne parle pas de celui qui parle afin que soit reconnue la vérité et découvert le mensonge), même s'il a raison.
    je suis garant d'une maison au milieu du paradis pour celui qui délaisse le mensonge. je suis garant d'une maison dans les hauts du paradis pour celui qui a le bon comportement."

    et l'on sait que la plus petite distance du paradis (ce qui sépare deux doigts) est mieux que ce monde ici-bas.
    que celui qui cherche les hauts du paradis, le grand grade, cherche à avoir le bon comportement. on raconte qu'un grand saint fut une fois frappé par quelqu'un. lorsque ce quelqu'un sut qui il avait frappé ainsi, et quel était son grade, il alla lui demander pardon. le saint lui répondit: "saches qu'à chaque fois que tu m'as frappé, j'ai demandé à dieu de te pardonner parce qu'à cause de toi j'ai de la récompense pour ma patience. alors je n'ai pas voulu que tu sois châtié pour m'avoir fait cela".

    3ème critère: qu'il ne s'agisse pas d'un pervers
    pourquoi?
    parce qu'on ne peut être confiant d'un désobéissant. il peut toujours trahir un jour. un jour un pieu conseillait son fils en lui disant: "le pervers peut se retourner contre toi pour même moins qu'une bouchée". le fils demanda: "qu'est-ce que moins qu'une bouchée?". "cela veut dire qu'il l'a demandée mais il ne l'a pas eue".

    4ème critère: eviter de prendre celui qui suit une secte et non pas le prophete :mhd1:
    il faut éviter celui qui fait une mauvaise innovation, celui qui est dévié et égaré comme les wahabites. parmi eux on trouve ceux qui disent que dieu est assis sur le trône, qu'il est un corps, qu'il se trouve dans telle direction ou encore ceux qui rendent mécréant celui qui demande par le grade de tel ou tel prophète ou encore tel saint, etc.
    il faut éviter ces gens-là et couper les relations avec eux. pourquoi? parce qu'il se peut que l'on soit influencé.
    le prophète :mhd1: nous a dit de mettre les gens en garde en citant leur perversité afin que les gens ne suivent pas leur mauvais comportement. et c'est pourquoi le frère de ibnou ^abdel wahhab a écrit un livre afin de dénoncer son frère.
    en réalité, ces gens sont égarés du bon chemin.

    5ème critère: ne pas prendre comme compagnon celui qui est attache a cette vie
    ne pas prendre celui qui cherche toujours le grand confort, la dernière mode, l'argent licite ou illicite, etc.
    il ne faut pas prendre un tel compagnon parce que son comportement peut inciter à ce que tu t'attaches à l'argent ou aux choses matérielles comme lui. par contre, celui qui prendra comme compagnon un acète, sera influencé par son bon comportement et cela l'incitera à ne chercher que ce qui lui ait nécessaire.

    Ahmad riffay a dit, dans le sens.
    "cette vie ici-bas est pareille au serpent. lorsque tu le touche tu trouves sa peau lisse et douce, mais son poison te tue. et les jours passent comme un rêve."
    alors il a conseillé de délaisser cette vie pour chercher l'au-delà. et celui qui l'a délaisse sera sauvé.
    celui qui cherche cette vie, lorsqu'il a trouvé pour lui, cherche pour ses enfants et ainsi de suite toujours plus. il court toujours et il meurt dans cet état.
    on raconte que ^iça a vu ce monde sous la forme d'une vieille. il lui a demandé: "est-tu mariée?" "oui, je me suis mariée avec beaucoup d'hommes". "tes maris t'ont-ils laissé à cause de la mort ou parce qu'ils ont divorcé?" "non, je les ait tous tués".
    alors il est vraiment étonnant que cette vieille ait trouvé des hommes qui l'épouse tout en sachant ce qu'elle avait fait de ses précédents maris.
    c'est une sagesse que de ne pas courir derrière cette vie et celui qui voit ce qui se passe avec les autres devrait en tirer une leçon.

    un savant a dit: "prend pour compagnon un de ces deux".
    celui qui t'apprend quelque chose de la religion, ou
    celui qui l'applique lorsqu'on la lui enseigne.


    les gens sont de 4 sortes:
    1. celui qui est bon de tous les côtés, c'est-à-dire qu'il a la religion. il connaît les problèmes de la vie et il peut te conseiller et tu passes du temps agréable avec lui, etc.
    alors reste avec lui.
    2. celui qui est tout amer et dont il n'y a pas un côté dont tu puisses profiter.
    alors laisse-le tomber.
    3. celui qui est aigre, acide.
    choisi ce que tu prends de celui-ci et ne le laisse pas te toucher car il peut te brûler.
    4. celui qui est salé.
    prends de lui ce dont tu as besoin car il peut être intelligent pour certaines choses mais ne reste pas avec lui.

    quelqu'un s'est exprimé différemment en disant:
    a. il y a celui qui est comme la nourriture, c'est-à-dire que tu ne peux pas t'en passer.
    alors prends-le.
    b. il y a celui qui est comme le médicament.
    alors prends-le selon tes besoins.
    c. il y a celui qui est comme la maladie.
    alors évites-le dans tous les cas.
    tout cela était l'introduction pour la politesse et le bon comportement entre amis et quels sont leurs droits et ainsi de suite...

  2. #2
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Âge
    37
    Messages
    94

    Par défaut Comportements

    asalama ^aleyk mysti,

    tout d'abord barakalla^o fik pour ton sujet,

    5ème critère: ne pas prendre comme compagnon celui qui est attache a cette vie
    ne pas prendre celui qui cherche toujours le grand confort, la dernière mode, l'argent licite ou illicite, etc.
    il ne faut pas prendre un tel compagnon parce que son comportement peut inciter à ce que tu t'attaches à l'argent ou aux choses matérielles comme lui. par contre, celui qui prendra comme compagnon un acète, sera influencé par son bon comportement et cela l'incitera à ne chercher que ce qui lui ait nécessaire.


    j'ai une amie qui est bien plus qu'attachée à cette vie dans ce bas monde, elle y est tellement attachée que je n'ai jamais osé parler de religion avec elle. est ce qu'il est conseillé de ne pas avoir de tels amis ou est ce une obligation ?

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Comportements

    quand on utilise "il faut" cela ne veut pas dire que cela est strictement interdit, mais plutôt déconseillé, préférable, surtout quand il s'agit d'une personne à caractère faible qui va se trouver entrainée par le "soi-disant" ami vers des penchants qui peuvent l'amener à s'attacher à cette vie et par la suite s'éloigner de l'Islam et de ses véritables amis.
    il y a un dicton de chez nous qui dit, dans le sens: dis-moi qui tu fréquente et je te dirait qui tu es.

  4. #4
    Date d'inscription
    mars 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 674

    Par défaut Comportements

    Citation Envoyé par amimoon
    asalama ^aleyk mysti,

    tout d'abord barakalla^o fik pour ton sujet,

    5ème critère: ne pas prendre comme compagnon celui qui est attache a cette vie
    ne pas prendre celui qui cherche toujours le grand confort, la dernière mode, l'argent licite ou illicite, etc.
    il ne faut pas prendre un tel compagnon parce que son comportement peut inciter à ce que tu t'attaches à l'argent ou aux choses matérielles comme lui. par contre, celui qui prendra comme compagnon un acète, sera influencé par son bon comportement et cela l'incitera à ne chercher que ce qui lui ait nécessaire.


    j'ai une amie qui est bien plus qu'attachée à cette vie dans ce bas monde, elle y est tellement attachée que je n'ai jamais osé parler de religion avec elle. est ce qu'il est conseillé de ne pas avoir de tels amis ou est ce une obligation ?
    mais si, dès à présent, tu fréquentes cette amie dans le but de l'amener (petit-à-petit) à l'Islam, c'est une chose récompensée par dieu.

    :d

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Comportements

    oui, notre frère hajj amir à raison. si par ta présence auprès d'elle tu peux l'amener à l'Islam, c'est une grande chose. parfois, il faut manger beaucoup de biscuits et boire beaucoup de thé jusqu'à ce qu'une personne daigne s'interesser à l'Islam, et à coup sur il faut énormément de patience et justement un bon comportement. :d

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Comportements

    [size=18px] la politesse et le bon comportement entre amis i [/size]

    il y a un verset coranique dont le sens est:
    "l'heure s'est approchée et il y a une majorité de gens qui ont tourné le dos au bon chemin."

    et une tradition du prophète Mouhammad :mhd1: dit, dans le sens:
    "la religion a commencé dans un état où il y avait peu de gens, comme si elle était étrangère, puis elle reviendra au même état."

    puis il a ajouté:
    "bonheur pour les khoulabas."
    qui sont-ils?
    traduit littéralement ce sont les étrangers, ce sont ceux qui corrigent ce que d'autres abîment.
    pour appliquer ce hadith et faire partie de ces gens, il faut entre autre avoir la sagesse et un bon comportement.
    puisque le fait de blâmer le blâmable et ordonner le bien a besoin d'un bon comportement, il faut donc que les frères (et soeurs) s'entraident pour appliquer ce bon acte. et pour que l'union entre les frères soit solide, il faut savoir qu'ils ont des droits les uns envers les autres.
    parmi les bons comportements que le compagnon doit avoir avec son frère, c'est de l'aider quand il en a besoin. il y a trois étapes dont la moindre est de l'aider lorsqu'il le demande.
    il y a un grand savant, un grand saint, qui s'appelait ibnou moubarak. des gens sont allés vers lui pour lui demander d'aider une personne qui avait 700 dirhams de dette à rembourser. ces gens étaient ses amis. ibnou moubarak écrivit une lettre à son employé en lui disant de payer 7'000 dirhams à celui qui viendrait avec cette lettre. pas 700 mais 7'000. l'employé lorsqu'il vit la lettre, l'a lu puis il demanda à l'homme de lui raconter son histoire. celui-ci lui dit qu'il avait 700 dirhams de dettes. ses amis avaient parlé pour lui à ibnou moubarak. l'employé pensa alors que son maître s'était trompé dans l'écriture de sa lettre et il dit à l'homme d'attendre, qu'il allait consulter son employeur pour voir s'il ne s'était pas trompé en écrivant la somme. il lui écrit alors pour lui dire que sa lettre était bien arrivée mais vu qu'il avait écrit 7'000, il a voulu vérifier si c'est 7'000 ou 700 parce qu'il a parlé avec la personne qui lui avait expliqué son cas. ibnou moubarak lui écrivit à nouveau en lui disant: "quand tu reçois cette lettre et quand tu l'auras comprise, tu lui donne 14'000 dirhams. alors quand il eut reçu et lu la lettre, il paya. puis il lui dit: "ibnou moubarak, si tu continues comme ça, tu vas donner le village après". ibnou moubarak lui dit alors: "qui est chargé? c'est-à-dire qui travaille pour qui? toi pour moi, ou moi pour toi? alors puisque je t'ai chargé, tu n'as cas payer. mais si tu ne veux pas, tu prends ma place et je prends la tienne et j'applique la chose". donc on voit que la personne n'est pas allée chez ibnou moubarak elle-même mais ce sont ses amis qui sont allé pour lui. ibnou moubarak n'a pas seulement payé la somme, mais il a donné plus.
    aussi, celui qui veut aider son ami en lui donnant quelque chose, qu'il le fasse avec joie et non pas avec un visage qui montre qu'il le fait malgré lui, car dans ce cas il est mieux de s'excuser devant la personne en lui souriant au visage et en lui disant qu'il ne peut pas l'aider plutôt que de donner malgré soit.
    donner malgré soit fait plus de mal que de s'excuser de ne pas pouvoir l'aider en lui souriant par politesse.
    ainsi, nous avons parlé de la moindre des choses, la 1ère étape.


    parlons maintenant de la chose moyenne la 2ème étape. c'est le fait de ne pas laisser l'ami venir te demander de l'aide. cela veut dire que tu as toujours un regard sur lui, tu es attentif à ce qu'il a besoin sans qu'il ait besoin de demander de l'aide. on raconte l'histoire de quelqu'un qui est allé taper à la porte d'un ami qui était au lit avec son épouse. celui-ci se leva pour lui demander ce qu'il voulait. il lui dit qu'il avait des dettes et la date d'échéance étant arrivée, il n'avait pas de quoi rembourser. l'ami lui donna ce dont il avait besoin puis retourna chez son épouse en pleurant. celle-ci pensa qu'il avait de la peine pour avoir donner cet argent et elle lui dit qu'il aurait pu s'excuser pour cette chose. alors il lui dit: "ce n'est pas pour ça que je pleure, c'est parce qu'il avait besoin d'aide et tout cela sans que je m'en aperçoive". autrement il lui aurait donné avant qu'il ne vienne demander.

    la 3ème étape qui est la plus haute, c'est que lorsque l'un a besoin d'une chose que l'ami a lui aussi besoin, il le prend pour le donner à l'ami.
    on raconte l'histoire de quelqu'un qui faisait partie d'un groupe de soufistes. une personne est allée chez le calife pour dire des mensonges sur ce groupe, ce qui fit qu'il voulu les tuer. cette personne se leva alors pour demander au calife de commencer par lui. le calife lui demanda pourquoi? il lui répondit: "ainsi je donne de ce temps afin que mes amis vivent pour cette période". lorsqu'il entendit cette réponse, le calife libéra tout le monde.
    il y a une autre histoire qui concerne 3 pauvres qui voulaient manger. ils n'avaient pas assez de nourriture pour les 3. alors chacun disait: "je laisse manger le deuxième" et ainsi de suite. alors personne ne mangea. alors ils se demandèrent que faire? ils éteignirent la lumière en disant: "celui qui mange, il mange". mais lorsqu'ils rallumèrent la lumière, ils trouvèrent le plat comme avant et ainsi de suite. chacun voulait laisser pour les autres...
    il y a aussi l'histoire d'ibrahim ibnou adam qui était roi. il laissa tomber cette place afin de s'occuper des adorations. un jour qu'il voyageait avec des amis, ils entrèrent dans une mosquée pour y dormir. celle-ci n'avait pas de porte. alors il se leva pour se mettre à l'endroit où il n'y avait pas de porte, jusqu'à l'aube. lorsque ses amis se réveillèrent, ils lui demandèrent ce qu'il faisait à cet endroit. il leur dit alors qu'il avait vu que cette mosquée n'avait pas de porte et pour que ses amis ne souffrent pas du froid, il s'était mis à l'endroit de la porte.
    ainsi, nous avons cité les 3 étapes de l'entraide.


    aussi, chacun envers l'autre évite de parler de certaines choses. qu'il évite de dévoiler les défauts de son frère que ce soit en son absence ou en sa présence. qu'il évite les disputes et les discutions inutiles, c'est-à-dire celles qui ne sont pas faites dans l'intention de blâmer un blâmable, ainsi que celles qui ne sont pas faites afin de montrer la vérité, car cela peut blesser son frère. et ce qui pousse à des discutions inutiles, c'est le fait de vouloir se montrer plus intelligent que l'autre, ce qui blesse. et nous rappelons que le prophète :mhd1: est garant d'une maison aux abords du paradis pour celui qui laisse les discutions inutiles même s'il a raison.
    parmi les bons comportements il y a aussi le fait de ne pas critiquer les amis de son frère; ne pas critiquer ceux qu'il aime même s'ils ne font pas partie de sa famille et bien sûr ne pas critiquer sa famille comme son père, sa mère, etc. car les critiquer est quelque chose qui fait mal aussi.
    il ne faut pas dévoiler le secret de son frère même s'il y a eut une coupure de relation entre les deux. un jour untel demanda à un autre: "que fais-tu d'un secret?". il lui répondit: "je l'enterre". tel autre a dit: "la poitrine des livres (il a voulu dire par ça les gens honnêtes) sont la tombe des secrets".
    celui qui cherche dans l'ami qu'il s'est choisi quelqu'un qui n'a aucun défaut, il ne trouvera pas. nous avons dit qu'il ne faut pas prendre l'ami pervers mais cela ne veut pas dire que le non-pervers n'a pas de défaut. il faut regarder dans l'ami que l'on se choisit, celui qui a le plus de bons caractères que de défauts et se souvenir de ses bons caractères plutôt que de ses défauts. en faisant ainsi, il gardera une bonne impression et leur relation deviendra solide. en faisant le contraire, les relations seront mauvaises entre eux.
    ibnou moubarak, un grand savant, a dit: "cherches toujours l'excuse pour ton ami (pour les gens), car c'est le comportement des bons. chercher les défauts est le comportement des hypocrites. alors il faut toujours chercher l'excuse tant qu'il y a une possibilité bien sûr. penser qu'il a un problème et c'est pourquoi il est comme ça, etc. donc chercher l'excuse tant qu'il y a une possibilité. il ne faut pas penser du mal de son frère car cela abouti à l'espionner, c'est-à-dire à chercher ses défauts. tout cela parce qu'il est parti avec une mauvaise intention, une mauvaise idée de lui. et chercher les défauts est interdit dans l'Islam.
    le prophète :mhd1: nous a dit que celui qui cache le défaut de son frère, dieu ne le dévoilera pas au jour du jugement. puis il a dit aussi qu'il aura une récompense identique à celui qui sauve une petite fille enterrée vivante.
    il ne suffit pas seulement de s'abstenir de parler de certaines choses. il y en a qui sont aussi à éviter et il y en a qui sont à dire comme celles qui font plaisir. le but de l'amitié est également de parler du bien de son ami et de s'entraider que ce soit en apprenant la religion ou dans les affaires de cette vie. c'est pourquoi on a à dire des choses qui font plaisir à l'autre. par exemple, celui qui a un surnom on l'appelle avec car on sait que cela lui fait plaisir ou si on l'a vu dans un rêve, dans un bon état, on le lui raconte. on lui rapporte toute chose qui lui apporte la joie dans le coeur.
    le prophète :mhd1: et ibnou hibann ont dit, dans le sens:
    "l'être humain a deux oreilles et une langue. c'est plus pour écouter que pour parler. alors celui qui parle, qu'il choisisse le bien."

    lorsqu'on est avec des amis il ne faut pas toujours se taire car ils pourraient penser qu'on ne veut pas d'eux. et ceux qui ne parlent pas du tout, ce sont les morts.
    parmi les bons comportements, c'est le fait de faire profiter l'ami de ce que l'on a, comme la science, etc. et ne pas dévoiler ses défauts. on raconte l'histoire de deux personnes qui faisaient le adhan bénévolement. le premier pendant 40 ans et le second pendant 30 ans. ces deux personnes sont mortes mécréantes. ce qui les a amené à cet état, c'est qu'ils cherchaient les défauts des musulmans. c'est ce qui les a rapproché de la mécréance et qui les a fait mourir hors de l'Islam.
    il est rapporté de ^oumar ibnou -l khattab qu'il a dit, dans le sens:
    "cherche à fortifier les relations avec ton frère par 3 choses.
    1.- commence par lui passer le salam bien que le fait de commencer ne soit pas une obligation mais une sounnah (il est mieux de commencer que d'attendre pour répondre).
    2.- cherche à bien l'accueillir lorsqu'il vient te visiter. mets-le dans la place qu'il aime, celle dans laquelle il est respecté.
    3.- appelle-le par le surnom ou le nom qu'il aime le plus."


    aussi, parles du bien de ton ami, parles de ses bons caractères. pas devant n'importe qui mais devant des gens de bien. parles de ses bonnes moeurs en citant qu'il a fait telle ou telle chose, etc. lorsque tu parles de ses enfants, dis qu'ils sont bien élevés, etc. sans exagérer et sans mentir. ceci fera que lorsqu'on lui rapportera que son ami dit telle chose de lui, cela lui fera plaisir et cela fortifiera leur relation.
    aussi, parmi les bons comportements, c'est rapporté le bien qu'on parle de lui en lui disant par exemple, telle personne dit du bien de toi, ce qui lui cause de la joie. on ne lui cache pas ça, car il pourrait penser que c'est par jalousie qu'on ne lui dit pas.
    aussi, s'il t'a fait du bien, tu le remercie en te comportant pareillement avec lui, c'est-à-dire en lui faisant du bien et pas seulement en le remerciant.
    le prophète :mhd1: a dit, dans le sens:
    "n'a pas vraiment remercié dieu celui qui ne remercie pas les gens de cette façon citée."
    un jour, un chef est allé trouver un groupe de personnes souffrant de la pauvreté et leur a cité un verset dont le sens est:
    "celui qui craint dieu, s'occupe de la piété. dieu le sort de ses problèmes et lui donne d'un côté où il ne s'y attend pas."

    c'est-à-dire que dieu le soulage par un moyen auquel il ne s'y attendait pas. alors ces gens laissèrent leur travail. il retourna auprès de ces gens après 3 jours et les trouva dans un état lamentable. il leur demanda ce qu'ils avaient fait et ils répondirent qu'ils avaient cessé de travailler et qu'ils attendaient que dieu leur donne. il leur dit que ce n'était pas la chose voulue et il leur cita un autre verset dont le sens est:
    "dieu a créé des biens dans cette terre, alors cherchez-les par des moyens licites."

    alors il leur dit de charger quelqu'un de parmi eux qui travaille et qui cherche à manger pour eux. c'est ce qu'ils firent. ils chargèrent quelqu'un qui chercha du travail. il tourna, tourna mais ne trouva rien. il tourna les 3/4 de la journée jusqu'à ce qu'il trouva un médecin chrétien. les médecins arabes avaient l'habitude, avant de donner leur diagnostique, de prendre le pouls. ce médecin lui dit qu'il connaissait sa maladie. il lui demanda laquelle était-ce? le médecin lui répondit qu'il connaissait le médicament. il ordonna alors à son serviteur d'aller chercher 250 gr. de pain, 250 gr. de viande grillée et 250 gr. de quelque chose de sucré pour le dessert. alors le serviteur est allé chercher ce qu'on lui demandait et lorsqu'il revient, l'homme lui dit: "il y a 40 personnes qui ont la même maladie que moi". le médecin chrétien, qui était quelqu'un de généreux, ordonna à son serviteur d'aller acheter 40 fois de ces 3 choses puis il suivi l'homme afin de voir si vraiment il y avait 40 pauvres dans le besoin. le médecin se cacha dans un endroit où il pouvait entendre sans être vu. lorsqu'ils se réunirent pour manger, le cheikh qui leur avait cité les versets, avant de mettre la nourriture dans sa bouche, leur dit qu'il y avait quelque chose dans cette nourriture. apparemment il était un saint et dieu lui avait fait voir quelque chose. il lui demanda comment il avait fait pour avoir tout ça. alors il raconta qu'il était allé au marché et qu'il avait vu alors un médecin très généreux qui lui avait offert tout ça. alors malgré qu'ils souffraient depuis 3 jours de la faim, ils ont dit qu'ils vont le récompenser. mais comment? il leur a dit en faisant des invocations à dieu pour lui. on ne peut pas faire plus. alors au lieu de manger tout de suite, ils firent des invocations pour le médecin pour que dieu lui donne du bien. le médecin fut très touché par ça. lorsqu'il eurent fini leur invocation, ce médecin vient à eut, enleva sa ceinture qui était un symbole et mis sa main dans celle du cheikh et témoigna. il se converti à l'Islam à cause de ça.
    parmi les relations importantes entre amis, c'est de réagir lorsqu'on parle du mal de son compagnon. il faut le défendre et ne pas laisser dire du mal de lui.
    de quelle façon réagir? on imagine en se disant que s'il y avait une parois derrière laquelle il se trouve et qu'il entende les gens le critiquer, qu'aimerait-il entendre de nous pour sa défense. et on réagit de cette façon là.
    on peut aussi réagir d'une autre manière en se disant: "si j'étais à sa place et que les gens me critiquent, qu'aimerais-je qu'il fasse pour ma défense?".

  7. #7
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Comportements

    [size=18px] le comportement entre amis ii [/size]

    il y a un verset coranique dont le sens est:
    "celui qui croit au jour du jugement c'est-à-dire celui qui croit qu'il va être jugé par dieu, alors qu'il cherche à être agréé par dieu en faisant des bons actes et qu'il n'associe pas un autre à dieu."

    cela signifie que lorsque quelqu'un fait des adorations à dieu, il ne fait pas l'intention afin d'être loué par les gens et pour qu'ils parlent bien de lui, mais il les fait pour dieu afin de chercher son agrément.
    un hadith du prophète :mhd1: dit, dans le sens.
    "peu de gens ont ces deux caractères qui sont:
    1.- le fait de se taire longtemps et
    2.- avoir un bon comportement."


    le fait de se taire longtemps signifie ne pas parler que pour du bien, c'est-à-dire que celui qui n'a pas du bien à dire qu'il se taise. ceci est un bon caractère et le prophète :mhd1: nous a dit qu'il y a peu de gens qui ont ces bons caractères qui sont difficiles à pratiquer.
    un autre hadith du prophète :mhd1: dit, dans le sens:
    "dieu donne pour celui qui conseille les gens avec sagesse, sans agressivité, ce qu'il ne donne pas à celui qui est agressif, celui qui se comporte d'une manière dure."

    on explique ce hadith en disant que celui qui arrive à inciter les gens à faire des adorations par la sagesse est plus récompensé et il est meilleur que celui qui y arrive par la force.

    on raconte que quelqu'un préparait de bons déserts qu'il cachait sous le lit. lorsque ses amis venaient, il leur présentait les déserts en leur disant: "moi je n'en ait pas envie, mais j'ai fait ça pour vous". il ne faut pas seulement aider son frère (soeur) lorsqu'il a besoin d'argent ou des choses de cette vie, mais il ne faut pas être avare avec lui en ce qui concerne la science de la religion. celui qui a appris et qui connaît la science doit l'apprendre à son frère afin de lui montrer le bon chemin. a plus forte raison lorsqu'il s'agit des choses nécessaires à avoir dans la religion et qu'il n'y a personne d'autre qui peut les lui apprendre. dans ce cas c'est une obligation que de lui apprendre cette science car lorsqu'on trouve quelqu'un qui cherche et veut apprendre et qu'on ne le fait pas, le prophète :mhd1: a dit qu'il sera questionné d'une science qu'il a cachée. il aura quelque chose du feu dans la bouche.
    comment conseiller son frère lorsqu'on trouve quelque chose, chez lui, qui n'est pas bien? il ne faut pas le dévoiler devant tout le monde en le conseillant devant les gens mais plutôt le prendre à part et le conseiller. dévoiler son frère devant les gens risque de le blesser et d'amener une discorde entre les deux. le prendre à part pour le conseiller donne plus de possibilité qu'il accepte le conseil.
    en ce qui concerne la politesse entre amis, si ton frère ne s'est pas comporté comme il le faut, laisse tomber et pardonne car ceci est parmi le bon comportement. mais si cette impolitesse touche à la religion, il faut le conseiller et ne pas laisser. il faut le faire avec sagesse et s'il persiste lui parler avec force, sévèrement en souhaitant qu'il se remette sur le bon chemin.
    aussi il faut invoquer dieu pour ton frère comme tu l'invoque pour toi, de son vivant comme après sa mort. tu ne l'oublie pas. tu demande à dieu les choses que tu aime pour toi, pour lui. le prophète :mhd1: a dit pour celui qui invoque dieu pour son frère, pendant son absence, qu'il y a un ange qui demande la même chose pour celui qui fait l'invocation, c'est-à-dire que l'ange demande à dieu comme il a demandé pour son frère.
    aussi, il ne faut pas couper les relations avec celui qu'on a conseillé dans la religion, mais toujours rester gentil avec lui, même s'il persiste dans son impolitesse.
    Mouhammad, le fils de youssouf al assouani a dit, en ce qui concerne ta famille: "lorsque tu mourras, ils seront occupés par l'héritage, mais si tu as un ami pieu, il sera triste pour toi et pendant la nuit il invoquera dieu pour toi". bien sûr la famille sera triste également puis elle pensera à l'héritage.
    citons une autre chose concernant le dou^a. il y avait quelqu'un qui allait à la mosquée pour faire la prière de ^icha. une fois finie la prière, il invoquait dieu jusqu'au fajr. et il voyait les gens qui retournaient pour la prière du matin, ainsi, il se rendait compte qu'il avait passé tout ce temps à invoquer dieu. lorsque une personne a le rouchou^, c'est-à-dire qu'elle présente dans son coeur la crainte et la glorification de dieu et qu'elle fait sincèrement les choses pour dieu, elle est véridique. elle ne fait pas les choses afin qu'on dise d'elle qu'elle a passé tout ce temps à faire les invocations. elle trouve du plaisir et elle ne se rend pas compte du temps qui passe à cause de son plaisir.
    il faut être fidèle à son ami. cela veut dire qu'il ne change pas de comportement avec lui, même lorsqu'il meurt, il se comporte bien avec la famille de son frère musulman, les proches de la famille de son frère, ainsi qu'avec les amis de son frère. on raconte que quelqu'un, après la mort de son frère, est resté 40 ans. chaque jour il allait chez la famille de son frère, il tape à la porte et il demande s'ils ont besoin de quelque chose. s'ils ont besoin de quelque chose, il le fait. il est resté ainsi 40 ans et s'est comporté mieux que leur père, c'est-à-dire qu'il a fait plus que leur père a fait pour eux. ceci pour garder la fidélité, le comportement d'amitié.

    ../..

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Comportements

    le compagnon est quelqu'un qui t'enlève l'angoisse, te donne de la joie dans la vie et t'aide dans la religion. cela doit être comme ça. et il faut chercher les bons amis et ainsi, tu auras cela. il se peut même que le bon ami intercède pour toi au jour du jugement et qu'il te pardonne. alors cherchons les bons compagnons, les bons amis.

    - parmi la fidélité aussi, il y a que celui qui devient riche ne quitte pas la modestie. cela veut dire qu'il ne change pas de comportement avec son frère, il reste modeste et il ne devient pas orgueilleux avec lui. même si l'autre compagnon le quitte, que ce soit par la mort, le voyage ou une autre raison et qu'il sente de la peine envers le compagnon qui l'a quitté. c'est comme ça la vraie amitié, c'est-à-dire que lorsque l'ami nous quitte cela devrait nous faire de la peine.
    soufyan ibnou you^ayna, un grand savant très connu a dit, dans le sens: "jusqu'à maintenant, je ressens de la peine à cause des frères qui m'ont quitté depuis 30 ans".

    - aussi, il ne faut pas laisser quelqu'un critiquer ton frère par la ghiba, c'est-à-dire les choses qu'il déteste qu'on parle de lui. ne laisse personne venir te parler du mal de ton frère.

    - ne prend pas pour ami l'ennemi de ton frère.

    - ne soit pas embêtant avec ton frère. en quelque sorte soit léger, ne le fatigue pas en le chargeant de telle ou telle chose en lui disant: "fait-moi ça, amène-moi ça, etc... ". par exemple s'il l'invite, il ne lui demande pas les desserts ou les fruits etc, même si c'est indirectement. il essaye d'être léger au sens figuré. l'amitié n'est pas faites pour profiter de l'autre mais pour s'entraider dans la religion et pour profiter des conséquences de l'amitié qui font de la joie, enlève l'angoisse, etc. en exemple, ne lui demande pas du thé marocain, du café libanais, etc.

    - avec ton frère riche ou ayant un pouvoir, ne cherche pas à profiter de son argent ou de sa place, sauf dans certains cas ou les relations entre toi et lui sont tellement fortes que si tu lui demande de l'argent ou autre, cela va lui faire du plaisir que tu lui demande. c'était le cas de quelqu'un qui est allé frapper à la porte de son frère. c'est la femme esclave qui lui répondit. il lui demanda si son frère était là et elle lui dit que non. alors il lui demanda de sortir son paquet d'argent et de le lui amener. elle l'amena et il se servit de l'argent et lui redonna le reste. lorsque l'ami rentra, elle lui dit que son ami était venu, qu'il avait prit de l'argent depuis le paquet et le lui avait rendu. il fut tellement content qu'il lui dit: "tu es libre si c'est vrai ce que tu me dis". il est allé compter l'argent qui lui restait et il vit que c'était vrai.

    - il ne faut pas être exigeant avec son ami et ne pas vouloir qu'il se comporte toujours bien avec toi, qu'il soit toujours modeste avec toi. cela veut dire que lorsqu'ils sont les deux ensembles, ils se sentent à l'aise. ils ne cherchent pas à faire des choses qu'ils ne font pas habituellement. lorsqu'il est seul chez lui il fait certaines choses et il ne les change pas lorsque son ami le visite. il ne fait pas des choses qui sont contre sa nature, il essaye, s'efforce de faire des choses qui font que les deux se sentent à l'aise comme s'ils étaient seuls.
    untel a dit que si ce monde d'ici-bas était pareil à une bouchée de nourriture, j'aimerai bien la mettre dans la bouche de mon frère, et je ne trouve pas cela assez.
    une autre personne a dit que lorsqu'elle donne à son frère de quoi manger, elle en sent le goût dans la bouche tellement cela lui fait plaisir de donner à manger à son ami.
    quelqu'un a dit, au sens figuré, que l'ami le plus "lourd" pour lui c'est celui qui se force à trouver le comportement le plus agréable, c'est-à-dire que ce n'est pas quelque chose qui vient de son coeur, au contraire, c'est quelque chose qu'il fait à cause de l'autre, à cause de certaines exigences. il fait ça parce que l'autre aime ça. il évite telle chose parce que l'autre évite cette chose. et, au sens figuré, l'ami qui est le plus "léger" pour moi (c'est-à-dire qu'il aime être avec lui), c'est celui avec qui je me sens comme si j'étais seul. cela veut dire qu'il n'a pas de chose à se forcer à faire. celui qui est seul va se forcer à faire quoi? comme ça a été décrit l'ami "lourd" et l'ami "léger".
    untel a dit: "que dis-tu à ton ami lorsqu'il vient te visiter?" il lui a demandé: "que dit le cheikh ^abdoullah?" il lui a répondu: "il dit: marhaban?". c'est-à-dire qu'il y a de la place dans notre coeur et dans notre maison. une large place pour toi dans cet endroit. ahlan veut dire qu'on a du plaisir, de la joie à la trouver avec nous. sahlan signifie qu'on a de la facilité pour l'accueillir et le servir. et celui qui veut être dans ce cas-là, quelqu'un a dit qu'il applique la parole de quelqu'un qui dit: "que celui qui est le moins exigeant, tant que l'amitié est moins exigeante, tant que l'amitié dure plus longtemps".

    - pour nous faciliter la chose qui est de ne pas être exigeant ni maniéré, c'est se comporter de la manière qui est de penser que peut-être ton frère est mieux que toi. celui qui arrive à se mettre dans cet état, s'il y a quelqu'un qui ne se comporte pas bien avec lui, il supporte mieux car il a cette modestie.

    - aussi, celui qui enseigne et donne des leçons, qu'il soit modeste avec ses élèves. c'est grâce à eux qu'il enseigne et pratique. l'enseignement de la religion est quelque chose qui est beaucoup récompensé chez dieu, et si personne n'assiste aux leçons, comment va-t-il enseigner? les élèves doivent aussi penser que c'est grâce à leur enseignant qu'ils apprennent la religion, donc qu'ils soient modestes aussi avec leur professeur.

    - une autre chose dans le bon comportement, c'est de demander conseil à ses frères pour les affaires qu'il veut faire ou autre chose. mais bien sûr, comme nous l'avons déjà dit il y a des amis qui sont salés, amères, aigres ou acides. alors ont prend de celui qui est salé lorsque l'on a besoin. cela veut dire qu'on ne lui demande pas toujours conseil, cela dépend de quel côté il a de l'expérience et où il peut te conseiller.

    - si tu n'arrives pas à faire profiter ton ami des choses de ta part, ne lui fait pas du mal.

    - si tu ne l'as pas loué en parlant du bien de lui, alors ne fait pas le contraire.

    - si tu ne lui as pas fait de la joie, ne lui donne pas de l'angoisse.

    soufyan issawri, un savant jurisconsulte, a dit: "j'avais un frère qui s'est occupé de mon éducation et qui m'a appris le qour'an. des fois, j'allais le chercher et je le trouvais dans le souk entrain de pleurer comme s'il était un voleur. lorsque je ne le trouvais pas dans le souk, je le trouvais à la mosquée à pleurer de cette façon. un jour il mourut et comme les gens l'aimaient beaucoup, ils fermèrent tous les magasins afin d'aller à l'enterrement. il y avait quelqu'un qui s'appelle abou hayan attaymi qui dirigeait la prière de janaza. il fit 4 fois le takbir puis ils entendirent quelqu'un dire: -le mouhsin, celui qui fait le bien est venu. puis ils trouvèrent après des oiseaux très jolis qui sont venu. ils étaient blancs et très nombreux à venir là-bas. alors celui qui dirigeait la prière, abou hayan, a dit: - dieu a envoyé des anges pour assister à l'enterrement de amr ibnou qays, car les anges peuvent prendre l'aspect d'oiseaux ou d'êtres humains".

    ../.. (a suivre)

  9. #9
    hajjahz Inconnu mystérieux

    Par défaut Comportements

    :d as-salamou ^alaykoum, mysti.
    je n'ai pas compris le sens de l'histoire que tu as relatée dans le paragraphe "3e critère : qu'il ne s'agisse pas d'un pervers". :huh:
    peux-tu m'éclairer, stp ?

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2003
    Âge
    37
    Messages
    2 147

    Par défaut Comportements

    wa alaykoum salam


    la signification de l'histoire est qu'il ne faut pas prendre le pervers car il peut se retourner contre toi, te trahir pour une simple bouchée de pain...
    explication: par exemple, contre la somme de 10.- frs (c'est la bouchée de pain) ton soi disant ami te donne à l'ennemi, il te trahit.

    ...ou même moins qu'une bouchée de pain.
    explication: il t'a trahit en demandant en retour 10.- frs (la bouchée de pain) en te donnant à ton ennemi, mais l'ennemi ne va même pas les lui donner ces 10.-frs, il va peut être le tuer ou tout simplement se moquer de lui et le mettre à la porte lorsqu'il les lui réclamera. donc il n'aura rien. et c'est ce qu'on appelle "moins qu'une bouchée".

    voilà, j'espère que c'est plus clair.

Page 1 sur 8 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les bons comportements à tenir
    Par muhibb dans le forum Al-Ihsân - La Spiritualité, l'Excellence
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/02/2012, 19h35
  2. Nos Comportements et nos Difficultés
    Par adam0204 dans le forum Al-Ihsân - La Spiritualité, l'Excellence
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/02/2011, 01h52
  3. Les comportements du musulmans
    Par i-m-e-n dans le forum Al-Ihsân - La Spiritualité, l'Excellence
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/10/2010, 23h51
  4. Rappel:Comportements, Convenances et Droits dùs aux croyants
    Par raniya dans le forum La vie du forum
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/02/2010, 12h42

Les tags pour cette discussion

à la maison, abbassides, abdallah, abou dawoud, absent, âge, agrément, ahlou s-sounnah, ahmad, aimé, allah., amitié, amour, apparition, arbre, au-delà, basri, bien, bismillah, bouche, celui, change, changer, chou, clémence, communauté, comportement, comprendre, conseiller, contraire, contre, contredit, converti à l'islam, crainte, critères, cru, d'olive, déconseillé, défense, dénoncer, des, désaccord, descendre, désirs, dettes, dieu, difficulté, dire, direct, doit-on, don, donner, dormir, douceur, dounia, doux, droits, dur, effort, égard, égaré, égarés, égout, elle, éloges, employé, enfer, enseignement, ensemble, esclave, estomac, etat, être, éviter, exagérer, explications, explications., expliquer, facilité, faible, faiblesse, fajr, famille du prophète, famille., faux, fer, financier, fondement, force, forumislam.com, frappe, frapper, fruits, gaz, générosité, ghousl, gorge, goût, guérir, herbes, histoire, histoire., huile d'olive, ibn, importance, interdit, intestin, j'aime, jabr, jahiliya, jalousie, journée, jours, jus, kabir, koufr, l'histoire, l'huile, l'islam, la science, largeur, les, lit, livres, louanges, main, mains, maintenant, maitre, mal, maladies, mauvais, mauvaise, membres, même, merci, moment, morts, moutazilites, moyens, nature, nécessité, objectif, obligation, obligations, obtenir, odeur, olive, oms, origine, oublier, oumar, pain, parle, parole, pas, péchés, pensée, pensées, permis, personnel, petits, peuples, peur, pieds, piété, pleure, poison, poitrine, pomme, portes, pouls, pour, pourquoi, poursuivi, professeur, programme, prohète, propos, qays, qualités, raison, recommandations, recommandé, règle, répété, rôle, rue, sac, sain, salam, sans, save, secret, secrets, sens, sincère, situation, soi, soir, soldats, sourire, souvenir, stupide, subha, supporter, sur, tâches, temps, tes, thé, tirmidhi, tradition, train, très, tue, univers, urine, valable, vas, ventre, véridique, vie privée, village, voisin, votre, voyant, vraie, vulgaire

Voir le nuage de tag

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •