Introduction:

La religion islamique respecte à la perfection la nature humaine, cette nature qui a tendance à refuser le changement surtout rapide. En effet, devenir musulman est synonyme de s’habituer à des nouvelles pratiques (surtout elles sont restrictives) et ceci est une démarche qui nécessite un effort psychologique et physique considérable. Pour éviter l’état de choc, Dieu a adopté une démarche progressive qui permet à l’Homme de s’habituer à la nouvelle vie. Dans le Coran et le hadith, aller progressivement vers l’adoption totale est la démarche la plus conseillée. D’ailleurs, ce caractère graduel et progressif est celui qui fait de la religion islamique la religion la plus respectueuse et la plus respectée.

Gradualisme dans les rituels :

La religion islamique se caractérise par un gradient impressionnant dans l’imposition des rituels. Ce gradualisme est très marqué surtout dans la prière. En effet, la prière islamique était tout d’abord pendant la nuit « Ô toi le couvert* Éveilles la nuit sauf un peu* Sa moitié ou moins* Ou un peu plus et récite bien le Coran (Almuzzammel ; versets 1, 2, 3, 4)» ; Puis elle est devenu deux couplets de prosternations, un le matin et l’autre la nuit ; enfin il fut imposé les cinq prières qui s’étalent sur toute la journée « Fais la prière les deux bouts de la journée et une période de la nuit ; les bénies effacent les maudites (Houd ; verset 114) ». Les autres sont devenues des prières volontaires surtout la première qui est connu par la prière de l’éveil de la nuit.

L’imposition du jeûne, elle aussi, est passée par trois étapes. La première était quand le prophète Muhammad s’est installé à la Médina, il jeûnait trois jours de chaque mois ; puis avec l’imposition du jeûne « Ô croyants, il vous est imposé de jeûner comme il a été imposé à ceux qui vous précèdent pour que vous ayez piété (Al baqara ; verset 183 ». A ce niveau, ceux qui veulent jeûner le font et ceux qui veulent procéder par une compensation le font aussi. Mais à la révélation du verset 185 du chapitre Al baqara « Le mois de Ramadan, celui qui a marqué la prescription du Coran,  un guide pour vous  et des preuves de bonne voie et de distinction ; Que celui qui atteigne le mois le jeûne», jeûner est la base alors que le reste est devenu des facilitations conditionnées.

Gradualisme dans l’interdiction :

L’exemple type est celui de l’interdiction des boissons alcoolique. En effet, le premier indice était le contenu du verset « Et ils se demandent à propos du vin et jeu d’argent dis ils comportent vice et bénéfice mais leur vice est plus grand que le bénéfice (Al baqara ; verset 219) » ; certains alors ont abandonné ce qui est vicieux, d’autres ont persisté à la recherche du bénéfice. Puis « Ô croyants n’abordez pas la prière quand vous êtes ivres pour que vous sachez ce que vous dites (Annissaa ; verset 43) » et voilà qu’une autre partie de la population musulmane a abandonné ce qui la distrait pendant la prière ; l’autre partie a éviter d’en consommer pendant les moments de la prière. La conclusion était avec  « Le vin, le jeu d’argent, le jeu des paris et les statues ne sont que des blasphèmes évitez les (Al ma’ida ; verset 90) » qui marque l’interdiction pour toute la population musulmane quelle que soit la raison et le temps.

Conclusion :

La religion islamique prend parfaitement la nature faible de l’être humain en considération. Elle évite le choc avec les penchants naturels qui font qu’il est difficile de s’habituer d’un seul coup à une nouvelle organisation et un nouvel ordre. Par ailleurs, Le Créateur instaure un autre principe qui est celui de l’aisance pour compléter sa grâce envers sa créature favorite.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/gradualisme-lengagement-aux-fondements-de-religion-islamique/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/gradualisme-lengagement-aux-fondements-de-religion-islamique
LinkedIn
EMAIL
RSS