Introduction :

La définition du jeûne est la suivante : s’abstenir de manger, de boire et d’éviter certaines pratiques dites altérantes du jeûne comme les rapports sexuels, les gros mots, les querelles et les bagarres. Le jeûne se présente comme le rituel silencieux et qui passe inaperçu. Texte à l’appui, il est important de démontrer que le jeûne est un culte qui vise l’éducation de l’esprit plutôt que d’équilibrer le corps.

Le jeûne du Ramadan : l’imposition égalitaire.

« Ô croyants, il vous est imposé de jeûner comme il a été imposé à ceux qui vous précèdent pour que vous ayez piété (Al baqara ; verset 183) ». La population islamique n’est pas la seule à avoir reçu l’ordre de jeûner en guise de culte. En effet, Dieu a imposé le jeûne à tous ses prophètes et messagers et à travers eux à leurs suiveurs. La différence est dans la manière dont les musulmans font le jeûne et, qui est sans doute particulière.

  • Le jeûne est pendant le mois de Ramadan.
  • Le jeûne concerne toute la population musulmane à partir de l’adolescence.
  • Le jeûne ne comprend pas l’abstention de parler.

Il comprend par la suite un ensemble de facilitations qui ne visent que l’accomplissement du rituel. En effet, la nature du rituel change profondément  sans altérer le fond. Ce n’est pas donc un rituel dont la pratique est apparente,

Le but visé à travers le jeûne :

Problématique :

Le texte est clair ; la raison de la pratique du jeûne est la piété. A lire le coran on ne trouve pas envers quoi être pieux, mais puisque Dieu ne bénéficie pas de notre  adoration, et que le jeûne n’est pas un culte très physique, alors on recherche les aspects de la piété visée  à travers ce culte.

Résolution :

A part manger et boire, les actes qui risquent d’altérer le jeûne sont des péchés donc sont indiqués dans des textes clairs en tant qu’actes interdits-sauf pour les rapports sexuels qui sont interdits dans le cadre d’une relation légale, déjà ils sont qualifiés adultère en dehors du mariage-et nous sommes appelés à les éviter encore plus fermement pendant le jeûne.

En d’autres termes on réussit à :

  • Ne pas manger.
  • Ne pas boire.
  • Ne pas toucher à sa femme.

Dans cette perspective,  on abandonne le nécessaire (manger e boire) et notre droit (entretenir un rapport avec sa femme) juste en obéissance à Dieu sans pour autant mettre en danger notre existence. Alors,  prétendre qu’on est incapable de :

  • Se retenir de commettre l’adultère
  • De boire l’alcool
  • De manger le porc
  • etc

Bref, ne pas se conformer aux interdictions de Dieu n’est qu’une pratique mal argumentée. Déjà, on ne peut pas prétendre être liés à l’inutile et abandonner l’utile. Alors que devenir musulman est se soumettre à la volonté de Dieu.

Conclusion :

"Ô croyants, voyez que vous êtes capables de vous soumettre à mes ordres, vous avez abandonnez l’essentiel pour moi, abandonnez aussi l’inutile et je vous rembourserez votre piété".

Dieu nous veut du bien et veut nous faciliter l’existence « Dieu vous veut l’aisance et non pas la difficulté, et que vous complétez l’échéance et que vous glorifier Dieu et que vous soyez reconnaissants (Al Baqara ; verset 185) »

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/jeune-de-ramadan-culte-plus-moral-physique/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/jeune-de-ramadan-culte-plus-moral-physique
LinkedIn
Aller à la barre d’outils