Introduction:

La population musulmane est souvent accusée d'être violente. En effet, l'image du musulman guerrier se couvrant la tête par un turban et portant à la main une arme-classique ou moderne-est l'image médiatisée; comme si devenir musulman est synonyme d'être violent et agressif. Le jihad n'est qu'une appellation qui signifierait "Tuer les autres".  Mais l'islam est contre la violence et est une religion de paix. Alors le jihad n'y est pas?

La définition du jihad:

Le jihad définit tout effort déployé pour contrer un aspect de dédain. Cette définition englobe l'opposition à l'injustice et la ségrégation basée sur des critères physiques ou matériels.  Communément, le jihad est défini par la déclaration de la guerre aux non musulmans. Cette définition très limitée et insuffisante a déformé la vision du monde non musulman-et aussi de la population musulmane-aux commandements de la religion islamique. En effet, on croit que la foi islamique doit être imposée par la force; et que tout non musulman doit le devenir même contre grès alors que ce n’est pas vrai. Aussi, restreindre la définition du jihad à cet aspect n’est qu’une manipulation des faits ou alors c’est une mauvaise interprétation du texte.

Le jihad : confrontation d’idées et non d’armes.

Les versets « N’obéit pas les dédaignant et oppose toi à eux [lutte, fait le jihad] avec vigueur (Al forqan ; verset 52) » et le verset « Ô prophète confrontes les dédaignant et les hypocrites et sois dur contre eux ; leurs issue est l’enfer et c’est un sort maudit (Attawba ; verset 72)»

D’après ce verset, le jihad  peut prendre la forme d’une confrontation d’idées pour convaincre. Il est qualifié ainsi parce qu’il nécessite un effort et une persistance sur le principe et l’opinion. A chaque rencontre, ces deux adversaires refusent d’entendre la raison  et essayent d’engager une dialectique sans issue. La communauté musulmane et de ce fait appelée à user de la patience dans l’appel à la voie de Dieu-essentiellement par la morale-et ne pas renoncer. Devenir musulman est donc devenir un « Mujahid » (militant) qui a pour mission de propager sa vision de la religion avec la bonne manière qui soit et de persister dans cette mission ; telle est la voie du prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui).

Le jihad : le combat contre soi [l’esprit].

Après la conquête de la Mecque, le prophète a déclaré que « les musulmans ont fini avec le jihad mineur ; c’est bientôt le jihad majeur. Les compagnons ont demandé : et il y a un jihad majeur ? Il a répondu oui ; faire le jihad contre soi [esprit] ». Ce hadith met en valeur le combat qu’on devrait mener contre le soi malveillant qui n’incite qu’au mal et au péché pour le transformer en un soi béni. Cette ascension est bien sur le résultat d’un effort et d’un apprentissage continu et persévérant qui devrait aboutir à un équilibre mental et émotionnel ; un état de confiance en Dieu-la foi complète-et un état de paix intérieure.

Conclusion :

Certainement, la lecture du Coran et le hadith nous permettent de dégager les conditions exceptionnelles qui nécessitent l’adoption du jihad armé ; mais le long de sa vie, un bon musulman adopte un jihad pacifique basé sur la confrontation d’idées et initialement orienté vers soi-même.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/jihad-islamique-bataille-a-livrer-contre-soi/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/jihad-islamique-bataille-a-livrer-contre-soi
LinkedIn
Aller à la barre d’outils