Introduction :

La religion islamique respecte toutes les confessions et toutes les convictions religieuses-même les plus archaïques et les plus simples-et incite la communauté musulmane à lancer l’appel à une cohabitation au nom de l’humanité avant l’accord de la confession. Toutefois, d’autres visions de la société civile revendiquent la position qu’aura l’islam dans l’hiérarchie des priorités et attestent la séparation entre religion et vie quotidienne. La laïcité, étant la définition politique de cette tendance de dissociation du religieux et du quotidien, présente une version très rudimentaire de la foi en général et surtout la foi islamique.

Définition de la laïcité :

La laïcité est, au départ, un concept politique qui vise la séparation de l’église de l’état. Cette définition donne le suprématie à la loi civile au dessus de toutes les confessions religieuses présentes dans la contrée en question. Le principe est l’exclusion de toute grandeur religieuse dans la prise de décision concernant les propos intérieurs et extérieurs. Cette définition donne la possibilité à l’interprétation  intentionnellement déformée des principes de la laïcité qui peuvent causer des déformations de la pratique religieuse.

Le ciblage sélectif de la religion islamique :

La religion islamique étant la religion la plus solide et la plus authentique, est particulièrement ciblée par les principes de la laïcité. En fait, la guerre acharnée contre l’islam n’épargne aucun moyen pour bloquer la religion et déformer son application dans un but à l’altérer. Par ailleurs, l’islam qui est toujours accusé de violence, de suppression des droits de l’homme et de la femme se trouve la meilleure cible de cette nouvelle vision de la foi.

Menaces de la laïcité :

La laïcité et les pratiques :

La laïcité tend à réduire la pratique de la religion à une confession interne. Elle exclut toute les marques de la population islamique comme le voile, la barbe, les minarets et peut même atteindre le niveau d’interdire l’appel à la prière. Les autres pratiques qui sont volontaires ne doivent pas faire paraître votre confession musulmane ; le but est de faire taire toute les formes d’expressions religieuses de la communauté musulmane et la faire disparaître dans la société d’accueil.

La laïcité et la charia :

La laïcité refuse la soumission de l’ensemble de la population, qu’elle soit majoritairement musulmane ou pas à l’application des principes de la charia islamique. Ceci dans une perspective de permettre des pratiques interdites dans l’islam et d’arrêter des châtiments prescrits par Dieu. L’argument est qu’une religion qui oppresse la femme par la polygamie et la lapidation ; une religion qui coupe la main ou qui permet la peine de la mort-dans une vision opposée à celle des droits de l’homme-ne doit pas être propagée. Mais les droits de l’homme ne permettent pas le génocide dans tous ces aspects.

Le problème avec la laïcité est en quelques sortes attendu quand il s’agit des pays de l’occident où règne l’islamophobie ; ce qui est étrange et encore plus dur à supporter quand la laïcité devient l’appel dominants au sein des pays musulmans.

Conclusion :

La laïcité, quelle que soit son origine, n’est qu’un concept récent qui vise la religiosité de la population. La guerre contre l’islam se moque bien des autres confessions ; elle se permet de tout détruire si c’est le moyen de détruire la foi islamique. La réduction de la religion islamique en des simples convictions n’est pas tout simplement compatible avec les droits de l’homme surtout celui d’avoir sa propre confession et de s’y conformer.

 

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/laicite-deformation-de-liberte-de-confession/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/laicite-deformation-de-liberte-de-confession
LinkedIn
EMAIL
RSS