L’attitude du Musulman vis-à-vis des non-Musulmans

Source

Dar Al Ifta Egypte

 

Question :

Une polémique éclate souvent entre les Musulmans à propos de l’attitude qu’on doit prendre vis-à-vis des Gens du Livre. On entend des propos divers portant un cachet politique. Egalement, on entend dire d’eux : « Ils sont des incroyants ». En revanche, certains indiquent que les Musulmans doivent être tolérants à leur égard sous prétexte que le christianisme se débarrasserait un jour des faussetés introduites dans ses dogmes originels. A mon avis, ces deux points de vue opposés révèlent une exagération excessive. Veuillez me donner une réponse claire à propos de ces deux avis extrémistes !

 

 

Réponse : S.E. Sheikh Hassûnah An-Nawâwî

Certains gens tombent dans l’embarras en essayant d’établir une réconciliation entre la qualification religieuse qu’on fait des Gens du Livre et l’attitude que les Musulmans doivent adopter à leur égard. Ils acceptent mal le fait d’avoir une bonne attitude à l’égard des Gens du Livre s’ils les prennent pour des incroyants. En vérité, cette problématique doit être traitée sur deux plans :

 

1 – Sur le plan du dogme islamique :

Pour être musulman, on doit croire en Allah, à Ses Anges, à Ses Messagers, à Ses Livres révélés et au Jour Dernier. Donc, sera incroyant quiconque les dénie en tout ou en partie. Cela s’applique aux Gens du Livre qui contestent la prophétie de Mohamad et la révélation du Coran. Il en va de même pour le Musulman qui refuse de croire à la prophétie de Moise ou à celle de Jésus ou bien à la Torah ou à l’Evangile. Le verset le plus célèbre qui parle des piliers de la foi islamique est le suivant :

« Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. Tous ensemble croient en Dieu, à Ses anges, à Ses Écritures et à Ses messagers, sans faire aucune distinction entre Ses prophètes. Ils affirment : « Nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c’est vers Toi que tout doit faire retour[1] ! ».

Notons que le hadith célèbre de Djibril rapporté dans les deux Sahih va dans le même sens.

 

2 – Sur le plan de l’attitude à prendre vis-à-vis des non-Musulmans :

En Islam, le Musulman doit avoir une bonne conduite à l’égard des non-Musulmans surtout les Gens du Livre qui, en Islam, jouissent d’une position à part : il est autorisé au Musulman de manger de leur nourriture et de se marier avec une chrétienne ou juive. Parmi les versets les plus célèbres qui illustrent bien la conduite à prendre à l’égard des non-Musulmans figure celui-ci :

« Dieu ne vous défend pas d’être bons et équitables envers ceux qui ne vous attaquent pas à cause de votre religion et qui ne vous expulsent pas de vos foyers. Dieu aime ceux qui sont équitables. [9] Mais Il vous interdit toute liaison avec ceux qui vous combattent à cause de votre religion, qui vous chassent de vos foyers, ou qui contribuent à le faire. Une telle alliance constituerait une véritable injustice[2]. »

En conclusion, il n’y a pas de contradiction entre la qualification religieuse qu’on fait des Gens du Livre et la nécessité d’être indulgents à leur égard. Aux yeux des Musulmans, celui qui ne professe pas l’Islam est considéré comme incroyant ; car il nie quelques-uns des piliers de la foi. Mais le fait d’être mécréant ne justifie pas d’être mal traité ; car la mécréance relève de la liberté de conscience. Le Prophète se comportait avec les mécréants par la sagesse et la bonne exhortation conformément au dire d’Allah, le Très-Haut :

« Ne discutez avec les gens des Écritures que de la manière la plus courtoise, à moins qu’il ne s’agisse de ceux d’entre eux qui sont injustes. Dites-leur : «Nous croyons en ce qui nous a été révélé et en ce qui vous a été révélé. Notre Dieu et le vôtre ne font qu’un Dieu Unique et nous Lui sommes totalement soumis[3].»

Le problème réside dans la mal compréhension de l’Islam qui porte certains à penser qu’il ne faut pas faire preuve d’indulgence à l’égard du mécréant. Cette mal compréhension les pousse parfois à porter atteinte à sa vie. Ainsi, l’extrémisme religieux est né de la déduction erronée à partir d’une majeure islamique évidente. Cette attitude extrémiste et fanatique n’a rien à voir avec l’Islam qui fait de la coexistence le principe de base des relations entre les Musulmans et les non-Musulmans.

Et Allah Seul le sait par excellence.

[1] Coran, al-Baqara, 285.

[2] Coran, al-Momtahina, 8, 9.

[3] Coran, al-Ankabout, 46.

 

Voir :

Le rapport des musulmans envers les non musulmans – Cheikh Tahar Toujgani

 

 

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/lattitude-du-musulman-vis-a-vis-des-non-musulmans/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/lattitude-du-musulman-vis-a-vis-des-non-musulmans
LinkedIn
EMAIL
RSS