Introduction

Durant la période avant l’apparition de la religion islamique et pendant la période avant la révélation à Muhammad (paix et bénédiction sur lui),  l’île d’Arabie avait une culture particulière qui négligeait la femme. Cette culture est associée à des pratiques très farouches et non respectueuses qui considéraient la femme comme une partie de l’héritage et peut aller jusqu’à les voir comme des malédictions qui poussait les pères à enterrer les bébés filles vivantes. Après la révélation du Coran et la déclaration de la religion islamique, la femme a obtenu un nouveau statut qui lui rend hommage et lui rend justice.

La situation de la femme avant l’islam :

Le Coran a décrit la situation de la femme dans plusieurs versets ; elle était considérée comme une malédiction : quand le père de famille reçoit les nouvelles de la naissance d’une fille, il  commence à se cacher des yeux des siens car ils ne respectaient pas la femme et se faisaient trop de soucis à propos de sa subsistance ; trop de soucis qu’ils sont prêts à l’enterrer vive et se débarrasser de cette charge inutile. Le Coran dit dans ce sens « Et ils sont assignés les filles pour Dieu Le Glorieux et ils se proposent ce qu’ils désirent*Et si l’un d’eux est informé de la naissance d’une fille sa face se change et il devient triste* il évite sa communauté suite au malheur qu’il a reçu et il ne sait pas s’il va la retenir contre grès ou il va l’enterrer, c’est maudit ce qu’ils font (Annahl ; versets 57, 58, 59) ».

Et parmi les nouvelles transmises, les hommes avaient coutumes de considérer la femme comme un objet qu’on hérite. La négligence de son Être et de ses émotions est traduies par l’abandon sans divorce. De même, la femme n’avait pas droit à l’héritage.

L’islam et la justice rendue à la femme :

La religion islamique est venue interdire l’enterrement des filles par le verset spécifique « Et quand l’enterrée sera questionnée pour quel mal elle a été tuée (Attakwir ; verset 8, 9) et dans le verset général « Et ne tuez pas vos enfants par crainte de la pauvreté nous leur accordons des biens en même temps que vous (Al israa ; verset 31) ».

De même, l’islam est la religion qui a donné à la femme sa part de l’héritage « Les hommes ont une part de ce qu’ont laissé les parents et les femmes ont une part de ce qu’ont laissé les parents (Annissaa ; verset 7) »; bien que l’avoir définie comme être humain et non un objet « Et vous ne pourrez pas faire l’égalité entre les femmes même si vous vous efforcez alors ne vous penchez pas d’une manière à l’abandonner (Annissaa ; verset 129) ». L’islam est aussi la religion qui a donné la description de la nature féminine qui est plus attirée par les bijoux et les produits cosmétiques en disant « Ou celui qui est élevé dans les bijoux mais qui ne sait pas gérer les conflits (Zokhrof ; verset 18) », il s’agit là d’une nature innée et non pas d’une stupidité ou d’une malveillance.

Conclusion :

L’islam est la religion qui a donné à la femme son statut réel dans la société et dans la création. Elle est un pilier indispensable pour la vie et la continuité du genre humain. D’ailleurs le prophète a insisté sur le fait de bien traiter les femmes en disant que « Il ne les traite bien qu’un homme de bien, et ne les traite mal qu’un homme de mal » ; Sans se demander pourquoi dans le Coran il y a un chapitre au nom des femmes [Annissaa].

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/levolution-de-situation-de-femme-lislam/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/levolution-de-situation-de-femme-lislam
LinkedIn
EMAIL
RSS