Introduction:

La religion islamique comporte des rituels qui organisent la relation de l’individu avec Allah et, comporte des règlements qui organisent les relations entre individus de la même communauté musulmane. Le texte Coranique et la Sirah du prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui) ont couvert les majeurs aspects de l’époque du prophète; mais également ont prévu les ères qui vont suivre.  L’ensemble de ces articles qui modèrent l’ensemble des relations sont réunis en une loi qui est elle-même régie par des principes.  Cette loi est tirée depuis le texte Coranique et le hadith en utilisant les moyens disponibles d’interprétation et de jurisprudence. Telle est la Charia.

La charia, c’est quoi?

La charia est l’ensemble des règles qui gouvernent la vie privée d’un musulman ainsi que les relations qu’il entretient avec l’entourage. Elle indique aussi les obligations et leurs modalités d’application. Aussi elle comporte les châtiments applicables dans leurs contextes propres. En somme, la charia est un manuel qui permet à la population musulmane de bien mener son existence.

Les sources de la charia:

La population musulmane devrait baser ses jugements et son comportement au quotidien sur la charia. La charia elle même est puisée d’après l’interprétation du Coran, le hadith et les différents outils de la jurisprudence. La puissance de la charia est qu’elle est capable d’assimiler un certain nombre de jugement qui ne sont pas indiqués par le Coran ni indiqués par le prophète;  mais qui sont appliqués communément sans que le texte les interdise d’une façon systématique. La comparaison sera donc employée comme le principe de qualification de ces jugements afin de trancher dans ces cas de propos.

La charia et la commodité des jugements:

La charia appliquée par la communauté musulmane ne s’oppose pas à l’application de la loi, ce qui donne à la charia une flexibilité et une adaptabilité importante. Dans ce contexte, la charia impose à la communauté musulmane vivant dans un pays non musulman et qui, par conséquent n’est pas concerné par la charia, d’accepter les réglementations civiles  de ce pays dans la mesure où elles ne s’opposent pas aux règles de l’islam. D’ailleurs, dans une société civile, les relations humaines sont bien distinguées, l’application des sanctions et pénalisations pour atteintes aux droits d’autrui sont bien identifiés; ceci n’est pas en contradiction avec la charia islamique. Ce qui est interdit dans la charia et que la loi du pays le permet ne devrait pas concerner la population musulmane; ce qui est permis ne lui est pas obligatoire. Mais dans le cas où ce qui m’est permis par la charia est interdit par la loi du pays où on vit on fait face à deux situations:

  • C’est un élément critique de la religion islamique, donc il faut chercher un compromis qui permet le maintien de la foi; à la ligueur on doit quitter le pays.
  • C’est un élément qui n’altère pas la religion islamique, le compromis sera de l’abandonner.

Conclusion:

La charia constitue de ce fait un moyen de jugement très complet. Issue du Coran et du hadith, cette charia est le manuel de référence qui permet à la population musulmane et à toute communauté musulmane vivant dans un pays de confessions différentes de bien s’y organiser et de s’y intégrer.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/limportance-de-charia-communaute-musulmane/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/limportance-de-charia-communaute-musulmane
LinkedIn
EMAIL
RSS