Introduction:

La religion islamique n'est pas un simple ensemble de cultes et de pratiques dans le but de rendre hommage à un Dieu unique et tout puissant, elle vise plutôt la construction d'une société puissante et saine à tous les niveaux. La lecture du Coran peut nous indiquer que l'islam n'est autre qu'un manuel pour une vie paisible. Dans ce sens, l'éducation qu'on reçoit quand on devient musulman est la plus élégante qui soit. En effet, on apprend à se faire du bien et on apprend à rendre service à la communauté. La population musulmane est en fait supposée être la plus organisée, la plus solide et aussi la plus prospère.

L'égoïsme contre l'altruisme:

Dieu a donné à sa créature-l'Homme-  le penchant de s'aimer elle même. Ainsi, elle réclame tout pour elle et oriente toute les ressources vers l'assouvissement de ce désir de posséder tout, de s'épanouir et de refuser toute restriction et tout reproche. La lecture du Coran et le parlé  du prophète Mahomet (paix et bénédiction sur lui) nous permettent d'extraire les grands traits d'une personne égoïste; avarie, nonchalance et ingratitude sont toutes des issues du développement libre de l’ego.

L'altruisme est le contraire de l'égoïsme. Si le premier est centrée sur la personne, le deuxième est défini comme un abandon de soi-même en faveur d'autrui. La personne oubliera tout ce qu'il lui faut pour garantir son humanité, et se dirige vers la préservation de l'autre. C'est en quelque sorte un esclavagisme volontaire.

L'éducation équilibrée de l'islam:

Devenir musulman est savoir faire du bien aux autres-contre ego-et se faire du bien-avec l’ego. Avant tout, les rituels de l'islam indiquent une vie collective où il faut accepter l'existence de l'autre. En fait, l'Homme est créé pour vivre en groupe où il y a un échange de biens et de savoir. D'ailleurs, la synchronisation des rituels dans le temps et dans l'espace est très remarquable;  à voir la prière et le pèlerinage islamique.

Les commandements du prophète Mahomet (paix et bénédiction sur lui) indiquent que "N'est pas croyant celui qui dort la nuit satisfait et son voisin est affamé"; aussi " nul n'est croyant sauf quand il veut pour son frère ce qu'il veut pour lui même". L'altruisme est donc un caractère exigé dans l'islam. La limite de ce comportement est indiqué par le verset 77 de Alqasas "Et vise la vie éternelle par la gestion de ce que Dieu t'a donné et n'oubli pas ta part de la vie".

Concernant l'éducation de l’ego, Dieu indique dans plusieurs versets que la récompense de ce que tu fais de bien est exclusivement la tienne.  Dans ce sens le prophète donne les plus simples faits qui peuvent nous faire du bien: "Sourire à ton frère est une charité";  "Dégager la voie est une charité". En effet, ces actes simples qui sont parmi d'autres visent bien l'éducation de l’ego vers l'assouvissement de son besoin d'exceller tout en se faisant du bien. L'examen de ces actes montre que ces sont des actes qui retentissent positivement sur la société.

Conclusion

En résumé, pour parler de l'islam, il est important de mettre en surface le respect de la nature humaine. En fait, l'islam ne vise pas à supprimer l’ego mais à l'éduquer et l'orienter vers son bien. Dans ce même sens, la valeur humaine est toujours à priori; D'ailleurs, Dieu dit " N'oubliez pas les faveurs entre vous (AL Baqara; verset  237)".

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/lislam-dualite-egoisme-altruisme/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/lislam-dualite-egoisme-altruisme
LinkedIn
Aller à la barre d’outils