Introduction :

L’islam est une religion de paix par excellence. L’appel à la réconciliation entre les différentes communautés musulmanes en conflit est l’appel au respect de l’autre sont très remarquables. La population musulmane est appelée par ailleurs à faire preuve d’amnistie ; qui  dépasse le cadre de pardon est de l’indulgence. Ce comportement de haute foi en Dieu est très apprécié et caractérise ceux qui ont atteint un haut niveau de philanthropie. Il est aussi celui qui mène vers la satisfaction de Dieu. La condition de faire preuve d’amnistie met toutefois l’esprit humain devant un défi ; un défi qui le met en face avec la nature humaine.

Le principe de départ :

Au départ, la religion est fondée sur l’équité et l’égalité. Juridiquement, toute atteinte à une personne, que ce soit directement (atteinte physique ou morale) ou indirectement (atteinte à des biens en possession) est punie par un châtiment ou le remboursement de la même valeur de l’entité atteinte. “Et la compensation d’une malfaisance est une pareille malfaisance… (Chura; verset 40)”. Les détails sont donnés par le versets suivant “Et Nous avons prescrit qu’une âme est pour une âme, un œil pour un œil, un nez pour un nez, un oreille pour un oreille et une dent pour une dent et les blessures par leurs égales…(Al ma’ida; verset 45)”. Ce principe est en concordance avec les tendances humaines de la vengeance; c’est la meilleure façon de contenir la colère.

Le principe apprécié:

L’application du principe de base ou de départ qui est la compensation nécessite d’abord la possession du pouvoir de l’appliquer sinon il ne sert à rien. Les autorités sont cependant chargées de l’appliquer comme il se doit. A ce point intervient un niveau très haut de la foi islamique: celui de pardonner et demander la compensation de la part de Dieu. Ce pardon est qualifié d’Amnistie car il dépasse les limites du pardon ordinaire. La reprise des versets précédents, plutôt la suite des versets précédents indique la condition nécessaire et suffisante pour l’application de ce principe; ce n’est pas pour autant obligatoire mais facultatif. Ainsi ” Et Nous avons prescrit qu’une âme est pour une âme…Celui qui est charitable [fait preuve d’amnistie] sera compensé par Dieu (Al ma’ida; verset 45)”; aussi ” Et la compensation d’une malfaisance est une pareille malfaisance sauf que celui qui pardonne [fait preuve d’amnistie] et réconcilie sera récompensé par Dieu (Chura; verset 40)”

Le domaine d’application:

Ce principe d’amnistie est apprécié là où le conflit s’installe. Depuis les conflits conjugaux aux conflits inter communautaires. La réconciliation comprend en partie l’amnistie parce qu’elle intègre la cession de certains droits en faveur de l’autre, non par peur, mais par envie d’adoucir les mœurs. La contrepartie de cette amnistie est importante; d’abord elle permet de gagner le respect de l’autre et son intimité aussi bien que sa coopération future. Et puis la récompense dans l’au de là est très importante ” Et c’est le caractère des patients et ceux qui sont bien fortunés (Fossilat; verset 35)”

Conclusion:

Il est difficile de séparer compassion, indulgence, amnistie pardon et foi islamique. La communauté musulmane devrait savoir que le niveau de foi est basé sur le recours aux principes appréciés de la religion islamique bien que les principes de bases sont les premiers à être préservés. D’ailleurs, pouvoir appliquer les principes de base est la voie de l’application appréciés des principes.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/lislam-lamnistie-principe-tres-apprecie/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/lislam-lamnistie-principe-tres-apprecie
LinkedIn
EMAIL
RSS