Introduction

La religion islamique est caractérisée par une catégorisation particulière des péchés. Chaque péché a en contrepartie un châtiment-une punition-qui peut être morale ou physique. En fait, c'est pour cela que certains clameurs disent que la religion islamique est violente et est axée sur les châtiments corporels surtout flagellation et peine de la mort. Mais la question qui se pose est la suivante: Dieu, le bienfaiteur, celui qui a glorifié l'Homme, pourquoi imposera t-il de telles pratiques si violentes? Autrement dit, comme dirait un nouveau converti: que vise Dieu par les châtiments corporels?

Les châtiments corporels en bref:

Certains péchés sont punis dans la religion islamique par des châtiments corporels. Dans tous les cas de figures, les châtiments corporels sont réalisés en présence des autres. L'islam, la religion la plus noble, agit d'une façon égalitaire et équitable. il est indiqué que "Une âme pour une âme, un œil pour un œil, un nez pour un nez, une oreille pour une oreille, une dent pour une dent et les blessures pour leurs égales (Al ma'ida; verset 45)". Par ailleurs, la lecture le Coran permet de dégager les châtiments suivants:

  • La flagellation: pour les adultères, les faux témoins.
  • Amputation de la main pour les voleurs.
  • la peine de la mort pour les assassins.

Et dans ce sens, l'islam ne fait pas de distinction entre homme et femme, seigneur ou esclave. " Ô croyants, il vous est dicté la vengeance des assassinés; un seigneur est  compensé par un seigneur, un esclave est compensé par un esclave, une femme est compensée par une femme( Al baqara; verset 178)" .

Les châtiments: pas tellement une punition.

les châtiments ne sont pas appliqués pour eux-mêmes. cette qualité est comprise à partir du verset qui dicte le châtiment par la peine de la mort " Et dans le châtiment vous trouverez la vie(Al baqara; verset 179)". Il en ressort que le châtiment bien appliqué est capable d'intimider tout; un voleur qui est menacé d'amputation du membre se trouve découragé;  un adultère qui est flagellé en public averti tout autre personne qui veut commettre l'adultère. Un être persuadé de la sévérité du châtiment a plus de chance de renoncer à le faire. Les châtiments ne sont pas appliqués seulement en guise de punition mais surtout une contrainte à prendre en considération.

Les châtiments corporels: encadrement de la vengeance:

Par nature, l'être humain a tendance à se venger contre ceux qui lui ont fait du mal. Dans une population islamique-et dans toute autre population d'ailleurs-cette tendance ne devrait pas être laissée libre; il ne faut pas s'y opposer non plus. La solution est d'implémenter une réglementation qui permet aux atteints de se venger à condition de ne pas se laisser aller. Le plus beau serait de céder à son droit de vengeance-contre partie ou compensation-en faveur d'une récompense divine qui serait encore plus précieuse. Cette dernière cession est conditionnée par la possession du pouvoir de le faire.

Conclusion:

Dans le monde occidental, parler de l'islam est associé à décrire les châtiments; comme si la religion est limitée à une malveillance et à une violence insupportable. Alors que la réalité, concernant les châtiments, c'est une tentative de prévenir les fautifs et les forcer à penser plusieurs fois avant de pécher. Les châtiments sont préventifs et ne sont pas curatifs.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/necessite-chatiments-corporels/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/necessite-chatiments-corporels
LinkedIn
Aller à la barre d’outils