Introduction :

La foi islamique est constituée de six piliers auxquels il faut croire. Le niveau de conviction est alors à entretenir puisque la nature humaine fera de sorte que cette foi s’altère et dégénère. Toutefois, le musulman est sollicité à atteindre un niveau très haut de la foi qui lui donnera la possibilité de se protéger contre les altérations, sinon régénérer sa foi plus rapidement. La philanthropie constitue de ce fait un niveau de comportement qui résulte de la réunion d’une foi solide et d’un niveau très haut de piété. Atteinte de ce niveau est sujet à un domptage de l’esprit et à une conviction ferme à propos de la soumission à la volonté de Dieu.

La philanthropie dans les rituels :

Le récit qui décrit les enseignements transmis par l’ange Jibril (paix sur lui) qui pose une question à propos de la philanthropie, à la quelle le prophète répondit « C’est d’adorer Dieu comme si tu le vois. Si tu ne le vois pas, Lui il t’observe ». C’est un niveau sublime de la conscience qui indique que le musulman vit tout en ayant dans l’esprit que Dieu l’observe et, qu’il ne peut rien Lui cacher.  Ce niveau de piété est atteint si on agit en ayant dans l’esprit certains versets notamment « Dieu connait vos états et vos devenirs (Muhammad ; verset 19) » ; « Et sachez que Dieu voit ce vous faites (Al baqara ; verset 232) »

La philanthropie dans les comportements au quotidien :

La religion islamique est un guide de comportements au quotidien. La philanthropie est un comportement qui s’impose pour entretenir des bonnes relations avec l’entourage. Devenir musulman est entre autre agir et attendre la récompense de la part de Dieu, ce qui incite à l’action la plus parfaite possible.

Le célèbre hadith qui sollicite à bien traiter les animaux à abattre (égorger) indique que la meilleure façon est de bien aiguiser sa lame de couteau et de faire vite ; cette façon d’abattage dite islamique permet entre autre d’obtenir de la viande halal. La population musulmane doit de ce fait respecter les créatures comme elles se doivent et démontrer ceci.

Adopter la philanthropie est la recherche de la perfection dans tous ce qu’on fait. Dans le paiement des dettes, si l’endetté passe par une crise, il serait bien de lui accorder un délai par grâce et non pas par obligation ; celui qui adopte la philanthropie agira effectivement par auto obligation et recherchera le plus de récompenses de la part de Dieu qui dit dans le Coran, décrivant la contrepartie de la bonté en l’occurrence de la philanthropie, « La bonté n’est elle pas compensée que par la bonté (Arrahman ; verset 60) ».

Conclusion :

La bonté dans son aspect le plus magnifique associée à la piété suprême donne un niveau d’esprit qualifié de philanthropie. Ceci est le degré atteint par ceux qui ont conscience de la supervision divine et qui s’efforcent de ne faire que ce que Le satisfait. La communauté musulmane est appelée à commencé par visualiser le contrôle divin et par la suite agir en ayant ceci en considération. C’est l’état de la soumission à la volonté de Dieu. C’est le haut sommet de la foi islamique.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/philanthropie-niveau-supreme-de-foi-islamique/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/philanthropie-niveau-supreme-de-foi-islamique
LinkedIn
EMAIL
RSS