Introduction :

Allah est Clément et ne laisse rien au hasard. Il a favorisé l’Homme sur toutes les autres créatures. Avec l’islam, la dernière religion révélée, Dieu a complété ses enseignements transmis depuis la création ; par la lecture du Coran, on trouve que « Aujourd’hui Je vous ai parfait votre religion et J’ai complété ma faveur et J’ai accepté l’islam votre religion (Al ma’ida ; verset 3) ». La population musulmane a reçu ici le privilège d’être la plus sage et la plus apte à recevoir les derniers commandements. En fait, les derniers commandements sont supposés être les plus précieux.

Les enseignements en quelques versets :

La lecture du Coran permet de dégager deux versets qui résument pratiquement les enseignements que doivent transmettre les prophètes ; c’est déjà le message qu’a transmis Muhammad (paix et bénédiction sur lui) à la population islamique et à toute l’humanité.

« Dieu ordonne la justice, la philanthropie et l’honneur des proches et Il interdit l’abomination, le mal et l’offense ; Il vous conseille pourvu que vous vous souvenez*Soyez fidèles au serment de Dieu si vous le faites et ne niez pas les jures après les avoir confirmé alors que vous avez procuré Dieu et Dieu sait ce que vous faites (Annahl ; versets 90, 91) »

Les détails des enseignements :

L’ordre de Dieu :

D’après le verset 90 du chapitre Annahl, Dieu ordonne la population islamique d’appliquer la justice et la philanthropie dans le sens du meilleur comportement possible. Il est porté à la connaissance des musulmans que la justice est un principe important dans les liens qu’établi un musulman avec son entourage. Par exemple, si vous vendez un bien quelconque et qu’un client l’acquiert, puis il revient et vous remet le bien et demande son remboursement ; par justice vous avez le droit de ne pas le rembourser mais à la ligueur vous le substituez par un bien de même prix ; sauf si vous préférez la récompense divine alors vous acceptez le marché et vous lui remboursez son argent.

L’honneur des proches est un moyen de salut. Le hadith du prophète dit que « Que celui qui veuille qu’il soit bien béni, qu’il soit bien servi et qu’il améliore sa vie ; qu’il honore sa parenté ».

L’interdiction de Dieu :

Dieu n’interdit pas beaucoup de choses. Il interdit ce qui peut être qualifié d’abomination et de mal; qu’il soit explicite ou implicite. Dans ce sens, la prévention est fortement sollicitée puisque il nous est ordonné d’éviter tout ce qui peut nous induire dans ces comportements ;  la pratique de la prière islamique sera donc la meilleure option puisque « La prière t’éloigne de l’abomination et du mal (Al ankabout ; verset 45) »

Allah qui ordonne la justice, interdit l’offense. C’est tout acte susceptible de porter atteinte à la dignité et les biens d’autrui. Ce comportement peut parfois passer inaperçu et peut avoir des conséquences considérables. Le mieux est de savoir se contrôler et de se limiter aux bons discours et les bonnes manières.

Conclusion :

Toute la religion islamique se résume donc dans trois grandes obligations et dans trois grandes interdictions. Il n’y a aucune pratique qui n’est pas incluse dans l’un ou l’autre groupe. Les rituels sont surtout des pratiques de prévention contre les interdictions et sont aussi des pratiques d’orientation vers les obligations. L’idéal est de se conformer à ces grandes obligations et s’abstenir des grandes interdictions et voilà que la religion est bien pratiquée

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/precieux-enseignements-de-dieu-musulmans/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/precieux-enseignements-de-dieu-musulmans
LinkedIn
EMAIL
RSS