Introduction :

La prière en islam est l’un des cinq règles de la religion. Elle est obligatoirement pratiquée cinq fois par jour. Le nombre de prosternations (rakaat) est de 17. L’obligation est cependant associée à des prières volontaires ; facultatives mais aussi conditionnelles que la population islamique a le choix ou la nécessité de pratiquer. Ces prières sont praticables en groupe ou individuellement selon le cas. Elles peuvent être classées en obligation par suffisance ou en bonification. Le but est de citer les prières les plus communes et de décrire le but ou la signification ainsi que les conditions nécessaires pour les pratiquer.

La prière nécessaire et conditionnelle :

La prière conditionnelle est celle  qui nécessite un certains nombre de conditions pour qu’elle soit pratiquée. Le temps de la pratique n’est pas déterminé et elle peut être pratiquée à n’importe quel moment de la journée en dehors des pratiques des obligations.  Le statut de cette prière est obligation par suffisance ce qui veut dire que si un groupe la pratique les autres sont exonérés ; en d’autres termes, toute la communauté islamique n’est pas concernée mais il faut qu’un groupe-surtout ceux qui assistent à la condition de pratique-y participent. Cette prière est la prière islamique particulière qui ne comporte ni prosternation ni agenouillement ; celle des funérailles Al janaza.

La prière Facultative :

Les prières facultatives sont un groupe de prières que la communauté peut ne pas les faire. Ce groupe de prières comporte la prière de supplication des pluies et la prière de la peur. La différence avec la prière conditionnelle et que même avec la vérification des conditions de pratique, la population islamique a toujours le choix de faire ou de ne pas faire ces prières-ci. Elles sont toutefois associées à des supplications de préférence héritées du prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui) mais l’essentiel est l’intention. La pratique se fait en groupe ; le statut est aussi obligation par suffisance.

Les prières volontaires :

Celles-ci constituent le groupe de prières islamiques le plus vaste. En effet il comporte un ensemble de prières praticables exclusivement en groupe, et d’autres qui peuvent être pratiquées-et de préférence-individuellement. Elles sont interdites depuis la prière de l’après-midi jusqu’à celle du coucher de soleil et depuis la prière du matin jusqu’au lever du soleil.

Prières volontaires exclusivement en groupe :

Les prières des fêtes du sacrifice et la fête après Ramadan. Elles sont pratiquées les jours des fêtes après la prière obligatoire du matin. Elles obéissent au principe d’interdiction des prières volontaires. Il s’agit de deux prosternations avec une récitation du Coran à haute voix. A l’inverse de la prière du vendredi, elles sont suivies d’un discours en deux parties. Ces deux prières ne sont pas compensées puisqu’elles ne peuvent pas être pratiquées individuellement.

Prière volontaires de préférence individuelle :

Ce sont les prières volontaires associées aux prières obligatoires et associées à des événements autres que les prières obligatoires et sont par conséquent volontaires et facultatives. Pratiquées souvent en paires de prosternations, ces prières sont à titre de bonus. Elles sont de préférence pratiquées individuellement et dans un endroit isolé.

Conclusion :

D’après le prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui), le meilleur moment de supplier Dieu est pendant les prières. Ainsi, il est important de savoir qu’à part les bénéfices qui peuvent ressortir de la pratique des prières volontaires, la morale est de se rapprocher de Dieu le maximum pour le supplier le plus sincèrement. D’ailleurs, la supplication en elle-même est une prière qui ne répond à aucune loi sauf la sincérité et la foi.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/priere-islam-cinq-plus/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/priere-islam-cinq-plus
LinkedIn
EMAIL
RSS