Introduction :

La population islamique, partout dans le monde, suit le prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui) dans les commandements qu’il transmet soit par le hadith-expliquant les versets Coraniques-soit par ses comportements au quotidien. Cependant, il y a différentes interprétations des hadiths et des textes Coraniques. En fait, le comportement du prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui) a évolué au fur et à mesure que la révélation progresse et que la mentalité de la communauté, ainsi que son niveau de religiosité, a évolué. Aussi, l’acceptation de l’islam par d’autres peuples-non arabes et donc de cultures différentes-a imposé des interprétations plus adaptées du texte et du hadith. Ainsi, quatre grandes écoles d’interprétation sont apparues : l’école Chafiite, l’école Hanbalite, l’école Malékite et l’école Hanafite.

L’école Chafiite:

L’école Chafiite fait référence au savant Mohammad Ibn Idriss Achafii (Abi Abdillah)(767-820 ap. J.C.).

Il a combiné deux grandes écoles dominantes de son époque, l’école du hadith et l’école de la diligence, qui étaient presque opposées et en conflit. Cette école est caractérisée par une bonne catégorisation des différentes problématiques. Cette catégorisation est issues bien entendu de l’exploitation et le mixage  ingénieux des données de plusieurs écoles. En d’autres termes, l’école Chafiite utilise les arguments du hadith inspirés depuis les écoles du hadith pour appuyer les arguments de diligence chez les écoles diligentes.

L’école Malékite:

En allusion à l’imam Malek Ibn Anass (711-795 ap. J.C.). Il est connue pour son ouverture sur les autres écoles et même sa tolérance et acceptation de certains enseignements des autres religions révélées. Le degré de facilitation est exceptionnel. Son point fort est qu’il n’exclut pas les musulman pour les péchés. Un membre de la population musulmane est toujours considéré musulman s’il ne pratique pas convenablement un enseignement qualifié d’annexe. Cette manière d’interpréter a permit de rapprocher plusieurs adeptes d’autres religions à accepter l’islam et devenir musulmans selon les enseignements de cette école.

l’école Hanafite:

C’est l’école fondée par Abu Hanifa Annou’man Ibn Thabit (699-767 ap. J.C).

L’école se base sur la discussion collective (Chura). En effet, pour trancher à propos d’une problématique, l’Imam faisait appel à tous ces disciples et collègues; il avance son propos puis demande leurs avis et arguments. Une fois décidé, le mot de la fin est annoncé sous forme d’une norme bien argumentée et convenu entre les différents intervenants. Cette façon enrichit bien l’interprétation et donne plus d’envergure et plus de souplesse. Ainsi, le plus grand nombre d’interventions vise bien la satisfaction de la plus vaste communauté musulmane.

L’école Hanbalite:

Appuyée sur les travaux et réflexions de l’imam Ahmad Ibn Hanbal (780-855 ap. J.C)

L’école Hanbalite est l’école du hadith par excellence. Son point de départ pour l’interprétation et la diligence est le hadith certifié prononcé par le prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui). Il part des éléments supposés non réfutables puis applique des méthodes d’analyse et de discussion comparative qui résulte en un verdict à propos de la problématique posée.

La distinction et l’union:

Les quatre grandes écoles de la religion islamique se distinguent par ce qu’ils avancent à propos des annexes associées aux principes fondamentaux de la religion ou de la foi islamique. Ceux-ci visent la simplification de la pratique et prennent en compte la diversité culturelle et les caractéristiques géo politiques des différentes communautés musulmanes. Rappelons que la religion islamique, aussi bien que la foi islamique, sont bâties sur des éléments appelés éléments bases ou piliers qui sont connus et ne sont pas sujets à la discussion ni à la diligence. D’autres éléments associés sont appelés annexes sont sujets à la diligence et peuvent avoir des interprétations différentes selon les écoles.

Conclusion:

Les quatre écoles ne divergent qu’en ce qui concerne les annexes. Bien évidemment, elles peuvent se joindre dans certains aspects. Cette diversité n’est qu’un enrichissement de la jurisprudence islamique en lui donnant plus de capacité d’assimilation. Il faut toutefois rappeler la population islamique que pour éviter les compromis, il est conseillé d’appartenir à une seule école dans tous ces enseignements.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/quatre-ecoles-choix-dune-vision-de-lislam/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/quatre-ecoles-choix-dune-vision-de-lislam
LinkedIn
EMAIL
RSS