Introduction :

On dit souvent qu’ Adam (paix sur lui) et Ève ont reçu l’ordre expresse de ne pas manger du fruit d’un arbre particulier au paradis. Les différents textes disent qu’il s’agit de la pomme, d’autres disent qu’il s’agit des figues. Peu importe. La lecture du Coran, ressource basique de la religion et de la foi islamique,  nous  transmet des messages qui sont les plus précieux. Certainement, la nature physique de l’arbre n’est pas mentionnée pas par oubli, mais pour renvoyer à une valeur plus symbolique.

Le début de l’histoire :

A l’origine, Adam (paix sur lui) et Ève habitaient le paradis. Ce paradis là contient évidemment tout le nécessaire pour le bonheur des ces deux créatures et tout ce que leur permet de rester en vie. Le Coran indique qu’ils se déplaçaient, mangeaient et buvaient à volonté « Et Nous avons dit ô Adam habites le paradis toi et ta compagne et consommez ce que vous voulez et n’approchez pas cet arbre (Al baqara ; verset 35) ». Déjà une restriction apparaît ; elle concerne un arbre dont le fruit est interdit. A l’origine, une seule chose est interdite.

Désobéissance et conséquences :

Adam (paix sur lui) et Ève ont abandonné tout le bien et par nature humaine ont cherché à découvrir cet arbre. La désobéissance à l’ordre de Dieu a eu des conséquences dramatiques ; un ensemble de restrictions ont en découlé puisque les deux partenaires ont quitté le luxe du paradis et sont descendus sur la terre de labeur. Evidemment, les règles qui régissent le paradis ne sont pas celles qui régissent la terre.

La première restriction à apparaître après cet incident est liée à la prise de conscience de la nudité. Et bien, les deux se sont rendu compte qu’ils étaient nus ; Ils se sont couverts et c’est devenu comme le premier châtiment.

Au paradis, il suffisait d’avoir l’intention pour que les désirs se réalisent. Il est devenu nécessaire de bouger et de travailler. Les désirs ne se réalisent pas forcément que par l’intention, il faut agir pour les avoir « Nous avons dit ô Adam, celui-ci est ton ennemi, qu’il ne te bannisse pas du paradis sinon tu auras de la peine*Tu n’y aura pas faim, ni tu resteras à découvert* tu n’y sentiras ni la soif ni la chaleur du jour (Taha ; versets 117, 118, 119) »

L’arbre symbole de la sédition :

La population islamique est fortement sollicitée à ne pas désobéir les commandements de Dieu. Il est remarquable de constater que la nature humaine est particulièrement attirée par le banni ; l’Homme est prêt à tenter l’interdit avec le risque de perdre le permis. Dieu recommande à sa créature de faire attention « Ne vous laissez pas tentés par le diable comme il a banni vos parents du paradis et qu’il les a privé de leur couverture pour révéler leur péchés ; et l’habit de piété est meilleur (Al aaraf ; verset 27) ». De ce fait, on peut assimiler l’arbre à toute interdiction par ordre de Dieu. La dénudation physique qui marque le déshonneur d’Adam et d’Ève est associée à une dégradation plus grave qui est l’altération du niveau de piété qui constitue une dénudation morale.

Conclusion :

L’arbre est symbole de toute restriction imposée par Dieu-bien pour une raison-dans le but de préserver l’étui de piété intacte et sans altération. La comparaison à faire est la suivante : si l’approche de l’arbre a condamné l’humanité à descendre sur terre, alors le nombre d’obligations ignorées par les musulmans résulteront en quoi ?

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/quil-faut-savoir-a-propos-dadam-larbre-prohibe/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/quil-faut-savoir-a-propos-dadam-larbre-prohibe
LinkedIn
EMAIL
RSS