Introduction :

Par conviction, la foi islamique comprend la croyance en la résurrection. Cette étape qui mène au jour du jugement dernier est seulement accessible aux morts. Les vivants devront se contenter des nouvelles transmises par le prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui). La population musulmane sait en avance ce que deviendra chaque individu selon ces faits avant de mourir. Les nouvelles sont toutefois axées sur les punitions ou plus exactement tortures subies par ceux qui, bien que musulmans, ont péché sans repentir. Le récit du voyage vers les cieux décrivant les différentes tortures ne couvre pas certainement tous les faits et leurs punitions équivalentes mais donne une idée sur la vie intermédiaire, celle qui vient après la mort.

Le début de la vie intermédiaire:

A la mort de l’individu, et après son enterrement, son âme rejoint son corps dans la tombe. Il subit le questionnement de deux anges  à propos sa croyance et qu’es-ce qu’il connaît à propos de Muhammad (paix et bénédiction sur lui). L’individu verra bien sa place au paradis et il verra également sa place en enfer ; s’il est croyant, on lui dira « C’est ta place au paradis, et voici ta place en enfer si jamais tu as dévié » alors que le discours adressé au non croyant « C’était ta place au paradis si jamais tu aurais crut, mais tu occupera ta place en enfer puisque tu as dévié » ; ceci est d’après le hadith.

Les châtiments des différents cas de croyance :

Pour les non croyants, la torture est de contempler la position promise en enfer ainsi que des fractions de la punition “L’enfer qu’ils fréquentent du matin au soir et le jour venu qu’ils soient bannis dans la punition la plus sévère (Ghafer; verset 46)”; “Il le boit mais ce n’est pas du tout potable et il est entouré de la mort mais il ne meurt pas,  ensuite il reçoit le plus dur châtiment (Ibrahim ; verset 17)”.

Effectivement, les bonnes réponses permettent le salut, mais chacun devrait passer une période de purification qui est équivalente aux péchés qu’il a fait sans se repentir. Il est important de savoir que  grâce de Dieu est immense. En effet, les châtiments sont faits  pour ne pas bannir les musulmans de la miséricorde.

Pour les croyants, le châtiment durant la vie intermédiaire-comme celui de la vie présente-est destiné à minimiser le degré de son châtiment prochain. Un ensemble de châtiments est décrit par le prophète dans le récit du voyage vers Jérusalem et la montée vers les cieux. Les exemples de châtiments sont nombreux mais on se limitera aux plus marquants :

  • Châtiment de l’écrasement du crâne : destiné aux personnes qui ne sont pas disciplinées quant à la prière islamique.
  • Châtiments des personnes qui abandonnent la viande fraîche et mangent la charogne : réservé aux personnes qui laissent leurs épouses et commettent l’adultère.
  • Châtiment de pendaison par les seins : réservé aux femmes qui n’ont pas couvert les cheveux en présence d’étrangers.
  • Châtiment de consommation du feu : destiné à ceux qui s’emparent des biens des orphelins.

En somme ; la vie intermédiaire est bien animée bien que l’individu soit mort-du moins par rapport à notre existence.

Conclusion :

La vie intermédiaire bien qu’occulte, elle annonce le début de la cueillette des résultats de la vie que nous menons. Aussi, c’est une étape à franchir par tout membre de la population musulmane. C’est plutôt une station où Dieu exerce une miséricorde particulière : celle qui permet de subir une partie du châtiment qui est probablement réservé afin de l’éviter le jour du jugement dernier.

Merci de partager 😉
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/vie-intermediaire-se-passe-apres-mort/
LinkedIn
EMAIL
RSS
Facebook
Twitter
Google+
https://forumislam.com/vie-intermediaire-se-passe-apres-mort
LinkedIn
EMAIL
RSS